Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 22:32

Ce Samedi, je me suis rendu à Montaillou, le fameux village occitan. Et j'y ai rencontré une descendante des cathares! Je reviens en quelques mots sur cette rencontre peu banale.

Montaillou est un village de montagne, isolé dans un plateau jadis glaciaire et battu par les vents,où il ne pousse rien ou presque. Un lieu comme je les aime ! Le village est étonnant, presque insulaire. On se croirait sur une île bretonne tellement ici, tout à l'air de respirer la fierté et l'indépendance. 

Le village.

undefined



















Le château de Montaillou, photo provenant du site Terres Cathares


Sur la place principale, outre la radio locale, une gentilhommière, avec un beau proche fortifié. Il paraît qu'autrefois le gros bâtiment du fond de la cour était aussi fortifié, mais que l'ancien propriétaire l'a fait modifier, sous prétexte de travaux à une cheminée qui fumait. Résultat: l'édifice a été dénaturé, et la chemine fume encore... La rumeur dit que là vivait la belle et lascive châtelaine Béatrice de Planissoles...

Plus loin se dresse une petite chapelle, et, dominant le village, un château, ancienne garnison du comte de Foix, dresse trois murs fiers et dérisoires vers un ciel silencieux...

L
es decendants des cathares.

Ceux qui ont lu le livre d'Emmanuel Le Roy Ladurie savent qu'au XIVe siècle, toute la population de Montaillou fut déportée pour être jugée sous le soupçon d'hérésie cathare, par l'inquisiteur Jacques Fournier. Celui-ci, non content de les interroger sur leurs possibles accointances avec l'hérésie, leur fit déballer toute leur vie, leur vision du monde, leurs amours, leurs hontes secrètes et leurs vices. Ainsi on apprend l'existence d'un "quattuor" d'homosexuels, d'une châtelaine amatrice de jeunes gens, d'un curé usant de moyen de contraceptions étranges, d'un sacristain alcoolique doté de la capacité de voir les morts... Sans doute nul village à aucune époque n'a été à ce point là radiographié dans son intimité la plus profonde.

Montaillou, tel que révélé par le registre d'inquisition de Jacques Fournier, apparaît dominé par une famille ou plutôt une maison, les Clergue. Ce sont eux les plus grands propriétaires du bourg, le curé est aussi un Clergue. Or quel n'a pas été mon étonnement, en visitant la petite chapelle romane du village, de voir qu'elle était pleine de tombes de Clergue... dont le décès ne remontait pas à plus d'une centaine d'années, pour les plus anciennes! 

Ce qui était étonnant, lorsqu'on regardait ces tombes, c'est que l'on voyait que les Clergue avaient traversé les siècles, mais qu'en plus ils avaient gardé leur position dominante. Détail révélateur, à une époque où ce n'était pas encore l'usage, les femmes Clergue qui s'étaient mariées faisaient suivre le nom de leur mari de leur nom de jeune fille. 

Rencontre.

Tout pensif, je revenais du cimetière, lorsque j'aperçus une dame âgée qui marchait le long du chemin. Une Clergue, sans doute, dis-je à mon épouse. J'engageai la conversation. La dame avait de beaux yeux verts et un visage fort expressif. Elle me confirma qu'elle faisait elle-même partie de la famille Clergue ! J'avais rencontré  une descendante des contemporains des cathares, de ceux qui allaient écouter les sermons de Bélibaste! 

Très aimable, elle me parla notamment de la gentilhommière sur la place du village, qui autrait été la demeure de Béatrice de Planissoles. Elle évoqua aussi l'hémorragie des Clergue, qui partaient pour des cieux mieux lotis en manière d'emploi. Mais aussi de l'été, où tous reviennent passer un mois mémorable sur la terre de leurs ancêtres.

N'est-il pas dommage que le monde moderne, avec sa centralisation abusive et ses nécessités économiques, dissémine une famille qui vivait dans ce village depuis plus de 700 ans? J'en laisse le lecteur juge. 

Là où ni le roi de France, ni l'inquisition n'ont triomphé, les nécessités de notre triste époque dévastent sans pitié les signes et la mémoire du passé.  L'or tombe sous le fer.

Partager cet article

Repost 0
Lieux secrets du Pays Cathare - dans Villes et villages du Languedoc
commenter cet article

commentaires

Bayle 19/01/2017 13:29

Etant une descendante du village de Montaillou, je tenais à préciser Que les familles anciennes de ce village sont aussi les Bayle, les Perpere, les Durand.....
La personne qui s'est rendue aux cimetière de la chapelle n'a pas du voir que les tombes de la famille Clergue......Des familles aussi anciennes y reposent aussi......Sinon, celle-ci n'est pas réellement allée à Montaillou.

david clergue 18/08/2016 18:28

amusant comme article

Pascale 08/12/2013 00:02

Et vous avez oublié de dire que le maire du village n'est autre qu'un Clergue, descendant entre autres du curé subversif de cette époque cathare !.. Mais peut-être n'a-t-il été élu quelque après votre passage...

siegfried972 24/07/2013 03:05

Le maire actuel du village est un Clergue

Jòrdi d'Olmières (Georges d'Humières) 24/07/2013 15:02

De segur! Sèm totjorn ligats al Roèrgue per astre! Bien entendu, oui, nous avons toujours des liens avec le Rouergue! Mais comme je l'écrivais plus haut, il nous est des plus en plus difficile de nous retrouver régulièrement. Entre aînés de la famille, nous réfléchissons et travaillons au montage d'une grande réunion de famille réunissant les trois branches - La Majorie, Conros et Marcolès, pour 2015...Ba veirem!

Jòrdi d'Humières 06/07/2013 10:21

Plan mercés per aquel article.
Ailàs! Es coma aquò dins totas las nòstras familhas! Nosaus, que sèm un antica familha del Roèrgue ( sègle X), sèm espandits dins tota la França per pas de dire als quatre cantons del mond! Per precizar, la meuna familha (mos enfants e felens) se pòt trobar dins lo nòrd, l'est, la region parisenca e ... la Nòva Caledònia, la femna e ieu sèm en Lengadòc. Vos parli pas del fraire qu'es a Nio-Iòrk, la maire e la sòrre a Orleans. Nos vesèm pas jamai totes amassats, qu'es pas possible. Arriba que fasquèssem d'acamps familialas, mas es de mai en mai dificil...Domatge!,
Lo Jòrdi

Abellion 14/07/2013 06:39

Excusez-moi de ne pas répondre en Occitan, mais je crains de ne pas le parler aussi bien que vous !
Je suis heureux de voir que nos lignées occitanes sont toujours bel et bien vivantes, et que désormais elles se lancent à l'assaut d'autres continents ! Voilà qui me fait plaisir... Avez-vous gardé un point d'ancrage dans le Rouergue ? ce serait réellement magique de tous vous retrouver sur la terre ancestrale.
Cordialement