Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 00:40
undefined

Près du charmant village de Roquecourbe (Tarn) se trouve un lieu mystérieux, où se sont succédés les Celtes, les Wisigoths, les Cathares.

C'est un lieu sacré. Il y eut successivement en ce lieu une communauté cathare, une église et un temple. Il y fait encore bon méditer de nos jours. La hauteur a en effet le nom de Sacratelle (Terre sacrée en latin écorché).

Voici l'histoire de l'occupation du lieu (d'après un panneau rustique et instructif que l'on peut voir sur place):  

VIIe s. (Avt JC, sans doute) occupation des Celtes.
1210. Eglise détruite par Guy de Montfort.
1260. Reconstruction de l’Eglise, culte catholique.
1560. Premier temple des protestants Roquecourbains.
XVIIe-XVIIIe. Dégradation de l’édifice [le temple ? L’église de Ste Juliane ?].
1885. Mis à nu [sic] d’un premier sarcophage.  
1952. Début des fouilles (roulement de tambour) officielles.
 
Les vestiges. 

Il ne faut pas manquer les silos celtes, très impressionants, disposés en quinconce, creusés à même le roc. Certains prétendent que ces silos ont servi autrefois pour de sacrifices humains par immersion, mais il va de soi que l'on n'est pas obligé de les croire... 

undefined

Les sarcophages dit cathares sont également impressionnants, même si, non protégés, ils se touvent dans un état de dégradation préoccupant. Sont-ils cathares? Ma foi, on ne prête qu'aux riches.

Dans les fondations de l’Eglise, les restes d'un sarcophage. sur un panneau, on peut lire ceci:  
Dans ce sarcophage du XIIe s. était couché le squelette d’un corps féminin moulé dans un lit de chaux, une tête de mouton et deux croix à branches égales emblèmes des comtes de Toulouse. Il pourrait s’agir e Béatrice de Béziers, femme de Raymond VI et sœur de Roger Trencavel.
 
Je vous donne ces renseignements comme je les ai, je n'ai pas pu les vérifier, il y a sans doute pas mal de choses inexactes. Caveat Lector


A voir sur Ste-Juliane, le site suivant (sympa, mais attention les mirettes pour l'arrière-plan!)
 
http://www.e-monsite.com/apee
proquecourbe/rubrique-1053717.html


Postface, novembre 2009

Cet article est une ébauche... Un jour, je ferai un vrai article, sérieusement documenté, sur Sainte-Juliane...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nath 28/08/2009 21:56

Bonjour, je connais Ste-Juliane c'est sur ma commune. Si vous voulez des infos je vous conseille ce livre : Regards sur Roquecourbe de Georges Almairac.

Le site de Ste Juliane a été découvert par un agriculteur en labourant au début du 20ème siècle, j'ai plus la date exacte.

Ravie de voir que des gens s'intéressent à ce site.

Abellion 01/09/2009 21:05


Merci du conseil ! Les travaux agricoles sont souvent fertiles en découvertes archéologiques. je vais essayer de me procurer cet ouvrage et de faire un article un peu moins indigent que
celui-ci. A bientôt.


Promethazine 27/10/2008 13:49

Il n'a pas été tiré de conclusion quant à ces associations mégalithes - rivière. Le manque de données concernant les pratiques cultuelles de cette époque, associé à l'absence de contexte archéologique avéré ne permet pas de statuer définitivement. La piste n'est d'ailleurs pas tant développé puisque les statues-menhirs sont parfois distantes de plus d'un km du cours de la rivière, et que certaines parties du cours sont dénuées d'implantation mégalithique (notamment après le barrage de Luzières).
De mon côté, je me plais à rêver au caractère sacré de cette rivière. On peut considérer aussi que ces menhirs bordaient la limite d'une zone sacrée interdite aux profanes (pourquoi pas le long d'un ancien chemin d'ailleurs).

Abellion 27/10/2008 16:24


En tout cas, cette implantation mégalithique est belle et bien passionnante, et les coïncidences troublantes... Souvent l'homme n'a fait que souligner, par ses symboles, des voies et des
espaces naturels, en les investissant d'un sens, qui nous reste au final énigmatique, mais que nous pouvons essayer de deviner. Merci pour cette belle évocation.


Promethazine 27/10/2008 12:46

Quant à la piste des statues-menhirs, elle est d'autant plus intéressante que Sainte Julianne se trouve sur une colline dominant la vallée de l'Agout. En effet, on a retrouvé des statues menhirs le long de toute la partie montagneuse du cours de l'Agout depuis sa source, deux d'entre elles étant mêmes originellement situées aux sources des tous premiers affluents du ruisseau de l'Agout.

Abellion 27/10/2008 12:57


Cette association de la statue-menhir et de la rivière est fascinante. Il est prématuré d'en conclure à l'existence d'un ancien culte des eaux, sans doute. Sais-tu si les spécialistes ont
donné leur avis sur ce point-là ? Ou bien s'agit-il simplement d'un axe de communication (route qui longerait le cours de l'Agout)?


Promethazine 27/10/2008 12:38

Abellion, je réponds quelque peu tardivement, n'ayant pas vu ta réponse. Je sais que les lieux ont été fouillés plusieurs fois, le détail de ces travaux est répertorié dans la "Carte archéologique de la Gaule - Tarn"; mais ne l'ayant pas sous la main, je ne peux t'en dire plus.

De plus, lors d'une visite sur les lieux, j'ai eu l'occasion de rencontrer une personne âgée qui m'a dit avoir connu le début des fouilles sur les lieux, car il venait y mener le troupeau étant jeune. Mais ses explications étaient un peu confuses (il était difficile de lui poser des questions car il était à moitié sourd) et ma mémoire flanche, ce qui fait que j'ai oublié certains détails, comme le contexte du lancement des fouilles.
Toutefois, ce brave homme m'a appris que les sarcophages dataient de l'époque cathare et ne contenaient que des corps de femmes et d'enfants. Le lieu aurait donc été habité par une communauté de femmes cathares (je ne sais pas si c'est crédible d'un point de vue historique).

De plus, j'ai le souvenir qu'il m'ait également parlé d'une "légende": à l'emplacement où fut trouvé un sarcophage contenant la dépouille d'un homme d'aspect grand et robuste (ce qui vient d'ailleurs contredire la présence exclusive de femmes), les vaches marquaient systématiquement le pas comme intriguée. De plus, une personne qu'il connaissait aurait vu un jour apparaître devant lui (ou elle ?) un homme très grand à ce même emplacement.

Voilà pour quelques informations supplémentaires, je regrette aujourd'hui de ne pas avoir couché sur papier ces informations qui m'auraient évité ces trous de mémoire (mais il est vrai que le récit à la base n'était pas très clair).

Abellion 27/10/2008 12:52


Fascinant, tout cela...
Les Fouilles de sainte-Julliane sont donc assez anciennes. il reste à savoir qui les a conduites, et quelles conclusions en ont été tirées. Il faudrait se replonger dans la littérature
archéologique, car les renseignements sur place sont très succints. Tes indications laissent subodorer des pistes intéressantes.
Quant à la légende du géant ou de l'homme aperçu sur place, elle confirme encore une fois la haute portée imaginaire du lieu.
Merci pour ces informations passionnantes et de première main !
Amitiés.   


Promethazine 29/06/2008 21:33

C'est un très beau lieu, propive au receuillement et à la contemplation.
Son caractère sacré pourrait être antérieur aux Celtes, la morphologie du lieu étant similaire à d'autres collines, géographiquement proches, où ont été retrouvée des menhirs et statues-menhirs.

Abellion le Polygraphe 30/06/2008 08:17


Oui, c'est vrai que Sainte-Juliane est un lieu exceptionnel. La piste des statues menhirs semble elle aussi intéressante. Je ne disposais pas vraiment de renseignements suffisants sur le lieu
lorsque j'ai écrit l'article, et j'y livre des infos d'après les panneaux sur place, qu'il faudrait vérifier. Je ne sais pas s'il y a eu des fouilles archéologiques récentes. Enfin, Promethazine,
j'attends pas mal de tes lumières sur ce point-là.
Abellion.