Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 10:32


(Lien à d'autres articles à la fin de cette page).

undefined

La Galéjade, ou la légende de l'imagination des méridionaux.

On dit souvent que les gens du midi sont des imaginatifs, enclins au merveilleux. on se souvient du cabaliste méridional de la Reine Pédauque d'Anatole France. Mais toujours est-il que les fausses histoires qui courent sur le pays cathare sont souvent la fabrication de gens extrérieurs à la région, voire étrangers au pays. Ainsi je me souviens de ce touriste croisé à Montségur, un homme d'une soixantaine d'années, persuadé que les cathares avaient cachés par là le corps du Christ...

Essayons donc de nous mettre dans la peau des Bouvard et Pécuchet qui récrivent l'histoire de l'occident à coup de rumeurs, d'effets de manches et de faux documents. Et essayons de voir par quels moyens ils arrivent à endormir la méfiance des gens y compris des français, peuple prétendument cartésien. Mais n'oulions pas que Descartes lui-même croyait à des chimères comme la cruentation des plaies ou la capacité des yeux des chats à émettre des rayons la nuit !

Et que l'on ne m'en veuille pas d'être railleur avec ces gens-là. Car je pratique la raillerie modeste, celle qui "reprend utilement les vices en les faisant paraître ridicules" (Descartes, Les passions de l'âme, art. 180, "De l'usage de la raillerie").

Fraudes et canulars. 
On parle de fraude et de canulars lorsqu'un individu tente d'imposer un récit historique fictif comme vrai en se servant de fausses preuves.

L'art de la fausse preuve en pseudo-histoire. 

La pseudo-histoire, comme la vraie, utilise des preuves qui semblent convaincantes au premier venu, mais qui sont aberrantes et douteuses pour qui a un minimum de culture historique, voire de bon sens simple (qui est la chose du monde la moins bien partagée, j'en conviens). 

Leurs preuves consistent en 

-étymologies fantaisistes, qui contredisent les lois de la phonétique. ainsi, pour certains, le nom de lieu tiplié, qui signifie en occitan rabot, est la preuve de l'existence d'une commanderie templière, et pourquoi pas, du trésor des templiers lui-même ! 

-en falsifications délibérées de l'histoire: production de fausses généalogies royales, etc.  

-fabrication de faux documents: ainsi, de faux parchemins dans l'affaire de Rennes-le-Château. 

-fabrication de faux vestiges historiques: ainsi, Otto Rahn qui fabrique de faux "pentacles" cathares dans la région d'Ornolac avant la deuxième guerre mondiale. 

-utilisation de rumeurs ou d'hypothèses invérifiables: ainsi, les théories du complots ou l'existence de sociétés secrètes, qui par nature est impossible à réfuter, faute de documents.

-les interprétations aberrantes de vestiges archéologiques réels: ainsi, un simple rebut de métallurgie devient un talisman magique, un jeton à jouer le symbole d'une société secrète, un tableau de Poussin le carte d'un trésor, etc...

Le profil des pseudo-historiens.  

Ce ne sont jamais des historiens de profession, mais généralement ils se rangents dans l'une ou l'autre de ces catégories : 

-des écrivains "grand public"-on sera gentil- (Gérard de Sède, Otto Rahn, Dan Brown). 

-des gens venus des "sciences dures" mais n'ayant pas reçu une formation historique suffisante en histoire. Eh oui, on peut être un brillant scientifique et un piètre historien, comme le montre le cas de Chasle, brillant mathématicien qui a été pendant des années la victime d'un faussaire qui lui vendait de faux documents historiques.
 
-des journalistes en quête de sensationnel (Henri Lincoln)

-proches de mouvements politiques minoritaires et extrémistes. 

-des malades mentaux purs et simples.

Généralement, le pseudo-historien tente de faire croire que les qualités qu'il possède par ailleurs font de lui un bon historien. Ainsi, je suis un grand ingénieur, donc je suis un bon historien. je vends beaucoup de livres, donc je suis un bon historien, etc et ad libitum.. Le pire, c'est qu'il se trouve toujours des gens pour croire à des raisonnements aussi défectueux. Notre président devrait plutôt rendre obligatoires les cours de logique que les cours de morale.

Les mobiles du crime. 

Psychologique:
-Tromper les autres est une fin en soi. Il y a une jouissance du trompeur qui arrive à abuser sa victime. 
-L'ambition personnelle et le désir de se faire connaître: Pierre Plantard voulant faire croire qu'il est le descendants des Mérovingiens (rien que ça) en lançant l'histoire de Rennes-le-Château. 

Financier: 
-ramasser des fortunes en raccolant des lecteurs pour les écrivains.
-Souvent, il s'agit aussi de faire connaître un lieu pour y attirer des touristes. 

Terrorisme intellectuel
-Mais le mobile peut aussi être le révisionnisme historique, et là, cela devient grave. Les auteurs de cette catégories sont une sorte de terroristes intellectuels qui tentent d'ébranler les certitudes les mieux acquises de l'histoire par des pseudo-preuves. 

Appel à la haine d'une religion ou d'une communauté. 
Tout aussi grave que le précédent, sinon plus.
La pseudo-histoire se déchaîne ainsi en ce moment dans le domaine de l'anti-christianisme: il ne se passe pas deux mois sans qu'on nous rapporte qu'un nouvel illuminé a trouvé le tombeau du Christ. On peut aussi parler des protocoles de sages de Sion, classique de la pseudo-histoire en matière d'antisémitisme.

Saines lectures sur la pseudo-histoire.

-La fausse méthode de la pseudo-histoire a été magnifiquement démontée par Umberto Eco dans son roman, Le Pendule de Foucault. Le brillant sémioticien italien, dans un récit passionnant à lire, a sû démêler la non-méthode utilisée par ces auteurs.  

-On peut également lire un grand classique sur les fraudes et les mystifications en histoire, Les Fraudes en archéologie préhistorique, d'André Vayson de Pradenne. 

-Le classique sur la pseudo-histoire en pays cathare reste la Mythologie du Trésor de Rennes-le-château, de R. Descadaillas, un historien sérieux (chartiste) qui a démonté les enjeux de cette sombre affaire.  

Voici les mystifications et fraudes que je vous propose de découvrir.

Le canular du trésor de Rennes-le-Château.

undefined

Pour le trésor de Rennes, cliquez sur le lien:
http://polymathe.over-blog.com/article-16280609.html

Le mythe du graal en Occitanie: le révisionnisme cathare et templier.

undefined


Pour la quête du Graal, cliquez sur celui-ci: 
polymathe.over-blog.com/article-16763938.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Franck 31/10/2008 22:19

Je dois avouer que j'ai un gros faible pour tes premiers articles qui dénoncent la dangeureusité de certaines personnes peu scrupuleuses pour se faire remarquer. Le village de Périllos n'a malheureusement pas été épargné par ces vautours et ces faussères qui se disent historiens.
Je te rejoins à 200% sur ce sujet ...

Bonne soirée

Franck

Abellion 01/11/2008 07:22


Oui, ils sont doublement dangereux
-pour les sites : dans les années 30, Montségur a failli être détruit par des explosions à la dynamite.
-pour l'histoire : ils falsifient l'image du passé en inventant je ne sais quels "secrets" ou "complots" qui expliqueraient les choses autrement que dans l'histoire sérieuse.
Dans les deux cas, le mal est irréparable:
-on ne peut réparer un monument ancien à l'identique, malgré tout le savoir-faire... 
-les théories des complots, des sociétés secrètes sont d'autant plus difficiles à combattre qu'un complot, c'est toujours caché, occulte, etc... 
Je ne regrette pas d'avoir écrit ces articles. Ces gens, bien qu'ils puissent apparaître comme des "provocateurs" (type de personnage sottement adulé par notre époque) ou de doux rêveurs au premier
abord, sont souvent extrêmement dangereux.