Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 13:35

 

 La forêt de la Loubatière est l’une des plus belles de la Montagne noire. Cette forêt, d’une étendue de 400 hectares, se trouve sur le territoire de la commune de Lacombe (Aude). Sous ses arbres centenaires s'élèvent les ruines d’une ancienne chartreuse (abbaye de l'ordre des Chartreux)abandonnée bien avant la Révolution. Les lieux sont pleins d’une beauté mélancolique. Le chevet de l’Eglise, de dimensions modestes, est encore visible, ainsi que les murs du chœur. Mais les humbles murs de moellons de schiste, d’une maçonnerie rudimentaire, ne résisteront pas bien longtemps encore aux assauts du climat, malgré un débouissaillage et des fouilles faits il y a une dizaine d'années par des collégiens de Carcassonne.

 

 



Une légende liée aux loups.


On raconte que les Chartreux était assiégés par les loups, et qu’ils voulaient s’enfuir sans passer par la forêt mal fréquentée. Ils connaissaient l’entrée d’un souterrain, mais ignoraient quelle pouvait bien être son issue. Et l’on ajoute que, pour savoir où menait ce boyau, ils lâchèrent des canards dans le souterrain. Et la légende ajoute, bizarrement :


« Quand ils les ont vus sortir un moment après, tout près de Labruguière, ils décidèrent de s’enfuir par là ».


Les moines avaient-ils inventé la longue vue pour voir à plus de 15 km de distance ? Plus sérieusement, cette légende d’un canard qui permet de découvrir l’issue d’un souterrain est un lieu commun dans la tradition orale occitane.

 


Une vie difficile.


La réalité est plus prosaïque : c’est le manque de vocations, de moyens de subsistance et la présence de brigands, nombreux au début du XVe siècle, qui fit partir les moines de la chartreuse de Loubatière, après quoi ils trouvèrent refuge à celle de Saïx près de Castres en 1423.

Pourtant, la création de le chartreuse ne datait que de 1315. Le choix des lieux semble bien conforme à l’esprit des Chartreux défini par la règle de Saint Bruno, puisqu’en ces lieux les moines pouvaient à la fois observer le silence et méditer sur la beauté d’une nature sauvage. En 1323, l’installation des chartreux est confirmée par le pape Jean XXII.

 

La fin du couvent de la Loubatière.

Mis à part les rigueurs du climat et les attaques de bandits, la vie semble avoir été paisible, si ce n’est l'épisode d’un frère  du couvent, Pierre d’Arris, qui s’était ralliée au mouvement des spirituels franciscains, avait été excommunié et condamné à trois ans de cachot.

Les moines étaient très pauvres, et dès la fin du XIVe siècle, faute de réparations nécessaires, leur abbaye menaçait ruine. De plus, faute de vocations de frères convers, les moines ont du recourir à des assistants stipendiés pour faire les menues besognes du couvent, ce qui a occasionné des frais supplémentaires.

 

La grange de Campservy.

Les moines chartreux disposaient d’une grange près de Villardonnel, au lieu dit Campservy. Récemment, cette grange a été restaurée par ses propriétaires et transformée en chambres d’hôtes. On peut y voir à l’extérieur une belle colonnade, dont j’ignore si elle date ou non de l’époque des moines.

 

Pour finir.
La chartreuse de la Loubatière est indiquée sur les cartes de randonnée IGN. C'est un lieu paisible, qui incite à la méditation... D'intéressants tableaux faits par des collégiens donnent d'intéressantes informations. Vous pourrez également voir sur place des wagonnets (il y aurait eu une mine de fer sur place dans les derniers siècles). Bonne découverte !

Sources.

« La chartreuse de la Loubatière », dans Opération Vilatges al pais-Canton de Saissac (1997).

Partager cet article

Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Lieux médiévaux
commenter cet article

commentaires

Promethazine 05/01/2011 22:20


Juste pour te tenir au courant, comme tu me l'avais demandé. Je n'ai hélas rien trouvé de plus !
J'ai demandé de plus amples détails à l'auteur de l'article dont j'avais posté le lien ci-dessus; en attente de sa réponse...


Abellion 08/01/2011 10:39



Merci beaucoup de ta sollicitude, nous attendrons donc ! Peut-être pourrait-on trouver des renseignements dans les vieux articles d'A. SOUTOU dans la revue Folklore. Je vérifierai à l'occasion...



Promethazine 13/12/2010 23:37


Une question sur la zone plus que sur le lieu proprement dit (qui semble néanmoins mériter une visite !) : mes recherches sur les megalithes régionaux m'ont amené à un article succinct sur une
pierre à cupule qui se trouverait à proximité de Lacombe : la "pierre sanguinaire".

En as-tu déjà entendu parlé ?

Plus d'infos : http://www.lastree.net/situationslog/2007/01/la_pierre_sangu_1.php#more


Abellion 14/12/2010 14:24



Bizarre, cela ne me dit absolument rien. En tout cas, cela ne serait pas la première association d'une pierre à cupule à des légendes de sacrifices humains. Tiens-moi au courant de tes
recherches, de mon côté je vais essayer de me replonger dans ma bibliothèque pour voir si j'ai quelque chose sur le sujet.



Abellion 22/04/2008 01:33

Un petit complément:
la forêt de la Loubatière était riche en raison de ses mines de fer, ce qui explique pourquoi les potentats de l'époque, y compris l'évêque de Carcassonne, la convoitaient. Quelle différence à cette époque entre la vie paisible et pauvre des chartreux de la Loubatière et les calculs du Haut Clergé!