Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 23:30

 

Pierre-Paul Riquet (1604-1680) est honoré dans tout le Languedoc pour avoir construit le Canal du Midi. Mais tout grand homme a ses zones d’ombres… Le grand Pierre-Paul ne fait pas exception. Revenons donc sur des aspects méconnus de ce personnage dont une approche par trop hagiographique par moments a gommé l’humanité et les contradictions.

 

 


Les origines peu reluisantes de la fortune des Riquet.

Riquet hérite en partie d’une fortune que lui a laissé son père Guillaume (né en 1568), notaire puis procureur à Béziers. Tout laisse à penser que le père a fondé sa fortune sur des méthodes peu scrupuleuses… Entre 1618 et 1620, les mauvaises récoltes et la misère favorisent une activité dont profite Guillaume, qui se montre à l’occasion habile spéculateur. Il achète céréales, pain, semences, huile, olives, fait des avances aux fermiers, aux boulangers, et se fait rembourser en nature pour revendre plus tard avec de gros bénéfices. C’est avec l’argent ainsi gagné que Guillaume Riquet se lance ensuite dans la spéculation.

Par ailleurs, Guillaume Riquet, aux mépris des interdictions ecclésiastiques, se livre à l’usure. Le personnage est d’ailleurs coutumiers d’habile expédients : pour obtenir sa charge de procureur, il concocte des faux en écriture. Par ailleurs, il s’en prend physiquement à un consul de la ville de Béziers.

Pour nuancer ce tableau un peu trop sombre, on peut dire qu’à l’époque le système banquaire n’existe pas encore. De ce fait,  le financement de grands projets nécessitant des capitaux importants n’est possible que grâce à des personnages peu regardants du genre de Guillaume Riquet.

Quant à Riquet lui-même, il faut observer qu’il était fermier général de la gabelle, avec tous les travers que suppose une telle profession ! Du moins, il ne se montra pas dans l’exercice de sa fonction d’une sévérité excessive, puisqu’il demanda à Colbert une amnistie générale à la suite de la révolte des Miquelets, en Roussillon, contre cet impôt.

 

Riquet l'inculte.

Il faut noter que Guillaume Riquet, occupé à de fructueux négoces, n'eut guère le temps de se consacrer à l'éducation de son fils Pierre-Paul. Celui-ci ne savait ni le latin ni le grec, ce qui est quelque peu étonnant pour un gentilhomme de son temps ! Pire, son ignorance du droit ne lui a pas permis de prendre la suite de la charge de procureur de son père, ni d'embrasser une profession libérale. Il avoue même qu'il parle mieux l'occitan que le français... Pas vraiment un puits de science, notre Riquet !

Heureusement, Riquet avait hérité de son père, à défaut de sens moral, d'un don inné pour les affaires, qui lui permettra encore d'accroître la fortune familiale. Ce qui donne de l'espoir aux cancres, non?  

Riquet et ses enfants naturels.

Nous devons cette autre découverte étonnate à une chercheuse amatrice, Jeanine Piboulot. En comparant des registres, elle a remarqué que Riquet était le parrain d’enfants de pères inconnus. Ainsi, l’année de son arrivée à Mirepoix, Riquet devient le parrain d’une petite Marie et, quelques mois plus tard, d’un garçon prénommé comme lui Pierre-Paul. Il est facile de faire l’hypothèse que Riquet était le père de plusieurs enfants naturels…

Le goût de Riquet pour les femmes serait d’ailleurs confirmé par des correspondances inédites, à en croire Mireille Oblin-Brière, présidente d’une association historique dédiée au personnage.On brûle de lire les poulets et autre billets doux adressés par Pierre-Paul à ses conquêtes !


Riquet plagiaire ?

Enfin, dernier scandale associé à Riquet : le projet de canal du Midi aurait été plagié par lui à son second lors de la construction du Canal, l’ingénieur François Andréossy ! C’est en tout cas ce que suggérait le mémoire publié par le descendant de ce dernier, le Général Andréossy. Le projet initial aurait en effet été présenté à Riquet par François Andréossy en 1660, à une époque où l’art de faire les canaux était inconnu en France. Andréossy, lors d’un voyage en Italie, avait pu en acquérir une certaine connaissance des canaux italiens, qui lui aurait ensuite servi pour le projet du canal du Midi.

Mais les débats suivant cette nouvelle ont révélé que, bien que le projet initial soit effectivement imputable à Andréossy, Riquet l’a entièrement remanié, modifiant le trajet et changeant la forme des écluses. 


Bref…

Pour certains, plus philosophes, ces éléments suggèreront que les statues des grands hommes sont bâties sur le socle du mensonge. Pour d’autres, plus pragmatiques, cela montrera que seuls les hommes durs et impitoyables peuvent réussir de grandes choses… Comprenne qui pourra !


Il ne faut pas oublier que Riquet ruina sa fortune et sa santé pour parvenir au bout du Canal. Finalement, le héros régional, avec ses petits travers, nous apparaît dans sa stature humaine…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ROUCHE Martine 11/07/2010 19:18


Avec grand plaisir ! Le grand bienfait d'internet est le partage des connaissances !
Bien à vous,
Martine Rouche


Abellion 11/07/2010 20:42



Nous sommes sur la même longueur d'onde !


Bien cordialement.



ROUCHE Martine 11/07/2010 15:47


Bonjour,
C'est en cherchant autre chose que j'ai pris connaissance des lignes que vous consacrez à Pierre Pol Riquet (je conserve sa graphie personnelle).
Je copie ci-dessous le relevé précis du registre BMS de Mirepoix :
> 30 avril 1634, PPR parrain d'une petite Marie, de père inconnu.
> 24 juin 1634, PPR parrain d'un petit Pierre Pol, de père inconnu.
> 20 janvier 1638, naissance et baptême le 24 de Jean Mathias, fils de PPR et de son épouse Catherine de Milhau.
> 2 juillet 1641, naissance et baptême de Pierre, fils de PPR et de son épouse Catherine de Milhau.
> 30 octobre 1642 : décès de Pierre Riquet.
> 28 octobre 1645 : baptême d'Elizabeth, fille de PPR et de son épouse Catherine de Milhau.
> 8 novembre 1646 : baptême de Pierre Pol, fils de PPR et de son épouse Catherine de Milhau.

Jeanine Pibouleau n'est pas " chercheuse amateur ", elle est généalogiste et membre de l'Entraide généalogique du Languedoc. Elle n' pas " découvert ", mais redécouvert la présence de PPR à
Mirepoix, puisque l'historien Jules de Lahondès en faisait déjà état à la fin du XIXe siècle dans un article paru dans la revue des Pyrénées.
Mireille Oblin-Brière n'est pas président mais déléguée régionale pour Midi-Pyrénées de l'association " Les Amis de Riquet et de son Canal ", dont le siège est à Paris et dont le président est Guy
Vallery-Radot.
Je les connais très bien toutes les deux, et nous partageons une grande passion pour Pierre Pol Riquet, sa vie, sa famille, son oeuvre.
Vous vous êtes amusé à titiller la curiosité de vos lecteurs avec l'hypothèse de ces enfants naturels, mais pourquoi ne pas aller jusqu'au bout des informations, en soulignant que la présence de
Pierre Pol Riquet à Mirepoix pendant douze ans, en tant que receveur de la chambre à sel, est restée longtemps ignorée et mérite d'être à nouveau connue ? Il y avait un blanc de douze ans dans la
biographie officielle de Pierre Pol Riquet que nous sommes heureux, tous ceux qui s'associent à ces recherches, de combler.
Bien à vous,
Martine Rouche
guide interprète régional Midi-Pyrénées, vice-président de l'office de tourisme du Pays de Mirepoix et vice-président de l'association du salon du livre d'histoire locale de Mirepoix, qui a
consacré un journée de conférences à la présence de PPR à Mirepoix en janvier 2007.


Abellion 11/07/2010 18:38



Je ne saurai trop vous remercier de votre attention bienveillante, des précisions et des documents que vous portez à ma connaissance ! Je ne suis pas spécialiste du grand Pierre-Pol, juste un
curieux d'histoire régionale qui est on ne peut plus heureux quand il tombe aux hasards des méandres d'internet sur des historiens passionnés.


Merci encore de votre passage, je me réserve de vous poser quelque nouvelle question un de ces jours ! 



Eurosix 14/01/2010 09:42


Merci pour vos réponses, elles me font évidemment plaisir. Quant aux Grands Hommes, Biterrois ou autres, vous me prenez au dépourvu mais je chercherai. Par ailleurs, j'ai lu quelque part que
Richelieu a été le premier Maire d'Odessa. Il y a toujours à Odessa un long escalier qui porte son nom. Amitiés. Eurosix.


Abellion 14/01/2010 12:30


Oui, c'est un Richelieu du XVIIIe-XIXe siècle, appelé Armand comme notre Cardinal, Armand-Emmanuel et non Armand-Jean... Wikipédia lui consacre un article. Merci de cette information que j'ignorais, Eurosix, et à très
bientôt !


Eurosix 13/01/2010 21:54


Si ''les statues des grands hommes sont bâties sur le socle du mensonge'', alors celle de Paul Riquet à Béziers, quoique grande, est sur un socle cubique énorme entouré d'une plate-bande de fleurs.
Il doit encore y avoir des mensonges que vous ne connaissez pas ! Amitiés, Eurosix.


Abellion 14/01/2010 07:53


Ah ah, avez-vous des révélations sur quelques grand hommes du sud ? ou Riquet lui-même ? Après tout, les défauts personnels -quand il ne s'agit pas de crimes- humanisent ces figures et les rendent
plus proches de nous. Après tout, pourquoi les grands hommes serait-ils parfaits alors qu'ils ont à supporter plus de soucis, de doutes, d'angoisse que la moyenne de l'humanité, quand bien même ils
ont une volonté de fer ? Par exemple le Cardinal de Richelieu, très décrié mais qui  a joué un rôle certain dans l'affirmation de l'état français, avait un certain nombres de faiblesses, nous
disent les mémorialistes, du côté des aventures féminines, et même il était parfois tellement fatigué qu'il lui arrivait de faire des choses extravagantes comme marcher à quatre pattes (je ne me
souviens plus où j'ai lu ce dernier détail)....


Hélène 01/11/2008 15:09

Peut-être pas l'inventeur, mais l'architecte, ce qui n'est pas rien!
Quant-aux enfants naturels, ils étaient légion, n'est-ce pas?

Abellion 01/11/2008 19:14


Ma foi, il y en avait quelques-uns ! Je pense que si les lettres de Riquet sont publiées, cela ne fera pas date dans l'histoire de la littérature, mais peut-être dans celle de la gaudriole ?