Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 16:01

 




 Les noms de lieux nous renseignent sur les événements, la société, les croyances du passé… Alors plongeons-nous dans le monde méconnu et mystérieux à la fois des noms de lieux. Nous allons décrypter le sens de quelques-uns d’entre eux.

 

I. Les origines : racines pré-indo-européennes.

 

On sait que le languedocien, comme toutes les langues romanes (français, italien, espagnol, roumain, etc.) est issu en grande partie du latin. Il n’en reste pas moins que certains noms de lieux remontent à un époque pré-romaine, voir pré-indo-européenne, celle des peuples du néolithique qui habitaient nos régions avant l’arrivée des Celtes.

 

Voici quelques racines pré-indo-européennes :

-kar, ker, gar, qui signifie pierre : Quertigneux (l’un des châteaux de Lastours), Quérigut (Aude), peut-être même Carcassonne… Avec la base occitane corb (courbe), a donné plus tard Quercorb (région de Puivert, dans l’Aude), la « pierre courbe ».

 

-Kuk, suc, tuc « tête, mont arrondi », a donné le Montcuq cher à Desproges, et d’autres noms de lieux drolatiques comme Cocumont (comme quoi, en étymologie, il ne faut pas se fier aux apparences…). Les noms de lieux en « Truc » sont également issus de la même racine (encore un  piège !)

 

-Pal ou bal (rocher escarpé ou grotte) a donné Balma (31), la Baume, etc.

 

 II. l’époque Gauloise.

 

Certains noms de lieux proviennent de noms de tribus :

La rivière Arcomes près de Nîmes se rapporte aux Volsques Arécomiques.

Le nom de Cahors à la tribu des Cadurques.

Le nom du Gévaudan de celle des Gabali.

 

D’autres formations gauloises sont liés à des particularités du paysage :

-briva « pont », a donné Brives.

-dun : « hauteur fortifiée », qui a donné Dun, Verdun, Durban

-ledo  « court d’eau », a donné le Lez.

-leuc « brillant » a donné Leuc (Aude), le Lauquet.

 

La déesse mère gauloise, Matrona, a donné Martres et Mayrone. Lugdunum des Covènes, aujourd’hui Saint-Bertrand de Comminges, signifiait « colline du Dieu Lug ».

 

 

III. Les Grecs.

 

Il ne faut pas oublier qu’avant les Romains, les Grecs avaient établi des colonies sur la côte :

 

Ainsi Agde, ville de fondation grecque, vient d’Agatè Tychè, « bonne chance ».

 

Le nom de Pyrénées viendrait de pur, « le feu », en raison peut-être d’un port Purenè attesté chez Hérodote, ou de la belle Pyrène, fille du roi Bébryx, qui fut aimée et abandonnée par Hercule. Selon la légende, Hercule brûla le corps de Pyrène, tuée par les fauves, sur un bûcher funéraire, après quoi e feu s’étendit à la chaîne tout entière, d’où le nom de « Montagnes du feu ».

 

IV. Epoque romaine :

 

-Noms liés à des villae:

A l’époque Romaine, les Empereurs ont l’habitude de donner aux vétérans de leurs légions des territoires agricoles dans les régions conquises. Ces territoires se groupent autour de la maison du maître et forment les villae (villa au singulier). Ces exploitations agricoles prennent généralement le nom de famille (gentilice) de leur maître, auquel on ajoutait le suffixe « -acum » (du gaulois « -acos »), qui signifie « domaine de, propriété de ».

 

 



Par exemple : Saissac (Aude) vient de Saciacum, lui-même formé de Sacius (nom de famille romain, gentilice) et du suffixe -acum.

 

De telles formations datent d’une période comprise entre les IIe et IVe siècles.  

 

Voici un certain nimbre de noms de lieux avec le gentilice qui a servi à les former avec le suffixe acum :

Balsac (12), sur Bellicius.

Brassac (81), de Biracius.

Cagnac (31) sur Cannius.

Cahuzac, sur Cabutius.

Cuxac (11), sur Coccius.

Figeac (12) sur Fidius.

Gaillac (81) sur Gallius.

Laurac (11), qui a donné Lauragais, sur Laurus.

Moissac (82) sur Mussius.

Quézac (12) sur Cassius.

Raissac (divers) sur Riccius.

Séverac (12) sur Severus.

 

Même chose pour les noms en –an (Aude-Biterrois-Hérault) issus du suffixe –anum qui avait la même signification qu’-acum :

Cucugnan, célèbre pour son curé, vient ainsi de Cuculnius (plus –anum)

Fabrezan, de Fabericius.

Quillan, de Quelius.

Perpignan, de Perpenius.  

Parfois le suffixe –anum se trasnforme en a simple : Barbaira, de Barbarius, Espéraza de Exuperatius.

 

-noms liés à des divinités :

Fanjeaux, village célèbre pour son couvent dominicain, était un centre religieux dès l’ntiquité, puisqu’il provient de Fanum Jovis, « temple de Jupiter ».

 

-noms de villes romaines anciennes :

Nîmes de Nemausus.

Béziers de Betterae. On a retrouvé des amphores d’époque romaine portant l’inscription Amineum beterrense vetus, vin vieux de Béziers ! Sûr qu’ils aimaient le vin alors !

Narbonne de Narbo.

Roussillon de Ruscino (ancien nom latin de Perpignan).

 

Bref…

A bientôt pour la suite (époque médiévale) !   

Partager cet article

Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Noms de lieux
commenter cet article

commentaires

eurosix 24/04/2010 16:12


Je suis tombé sur cet article par hasard. Je vous confirmequ'à Betterae le vin a toujours tenu une place importante. Béziers a été la capitale du vin ! Il y a même une légende qui dit que les anges
des églises de Béziers n'ont bougé, après sècheresse, innondations, grêles, que lorsque le vin a manqué pour les messes. C'est la lgende du barralet de saint andriou ou de la Galinière, propriété
appartenant à la tante par alliance de mon fils dans laquelle nous avons fait le repas de son mariage ! amitiés.


Abellion 24/04/2010 18:23



Jolie légende que celle de ces anges fidèles de la dive bouteille, fût-ce à des usages liturgiques ! Le biterrois semble fertile en beaux récits de toute sorte. Je me souviens aussi d'amphores
antiques sur lesquelles on avait inscrit la mention "amineum baeterrense vetus", vin vieux de Béziers. les sommeliers gallo-romains avaient déjà une science oenologique consommée ! Et leurs
contemporains des palais exigeants, sans doute...


Amitiés



Promethazine 23/08/2008 00:44

Un article très instructif, que je ne découvre que tardivement grâce à l'indicateur de notoriété des articles.
Bon week-end, et merci de faire partager tes connaissances toujours très instructive..

Abellion le Polygraphe 23/08/2008 08:35


Merci Promethazine ! Je pense bientôt pondre la deuxième partie, car il me semble que pas mal de gens ont consulté l'article. A très bientôt !