Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 08:41

 

Montolieu, dans la Montagne noire, à 20 km de Carcassonne et 70 de Toulouse est un but idéal de balade. Vous y trouverez à la fois de beaux paysages, un patrimoine intéressant, et une quinzaine de libraries très bien fournies ! Disons donc quelques mots sur l’histoire de Montolieu, après quoi on vous offrira un petit guide descriptif de quelques librairies que l’on y trouve !  

 

L’histoire en très bref…

 

Montolieu était traversé par une voie romaine, venue de Puylaurens et de Saissac. Le village fut pendant longtemps le siège d’une abbaye bénédictine. Montolieu fut assiégée par les Protestants lors des guerres de religion, qui la prirent par escalade le 3  mai 1576. Au XVIIIe siècle, elle fut réputée pour sa production de draps (Manufacture royale).

 

Eglise Saint-André de Montolieu, ses beautés et ses mystères.

 

Comme toutes les églises, celle-ci fut construite et reconstruite à diverses époques. Une première église paroissiale  est mentionnée en 931. L’église actuelle est du plus pur style gothique, et fut construite au XIVe siècle. En deux fois, puisque l’autel fut consacré en 1368 par l’évêque Jean Fabri, et qu’une pierre datée de 1393 figure sur le chevet, ce qui atteste une deuxième campagne de travaux.

La nef comportait à l’origine 9 travées, dont une fut rasée au XIXe siècle pour élargir la rue… C’est à ce moment là que les éléments de l’ancienne façade principale furent réemployés dans la nouvelle. Les fausses voûtes d’ogives et les peintures sulpiciennes qui les ornent sont encore une fois l’œuvre du XIXe. A l’origine, il n’y avait qu’une charpente.

 

Saint Michel et le démon. 

 

On peut admirer à l’Eglise de Montolieu (dans une chapelle latérale) un magnifique tableau du XVIIe siècle, du pur style baroque, représentant saint Michel qui écrase le démon. Le tableau est plein de mouvement. Le saint et le démon sont immobilisés dans une sorte de combat aérien. Saint Michel, dans un geste ample et une tension de tout son corps, va donner un coup d’épée au démon qui tombe à ses pieds. La beauté de l'archange naît du contraste entre le métal luisant de sa cuirasse et le drapé mouvant de sa cape rouge sang. Quant au démon, il est représenté avec un naturalisme à faire frémir, doté d’une sorte de museau ou de groin particulièrement hideux, et de cornes de chèvres du plus parfait grotesque…

 

Autres tableau, pour les amateurs d’un style plus assagi : Jésus chassant les vendeurs du Temple, toile d'après Jouvenet, par Jacques Gamelin, né en 1738 et mort en 1803.

 

Autres témoins de l’histoire.

 

Il faut voir la magnifique manufacture du XVIIe siècle (bâtiment de 1740), transformée aux XIXe et début du XXe. Les armoiries royales au-dessus de l’entrée ont disparu après la Révolution. Elle est aujourd’hui transformée en chambre d’hôtes, alors avis aux personnes âgées et fortunées… Allez, sans rancune ! On adore les chambres d’hôtes.

 

Il ne faut pas non plus manquer, sur la place parking, la croix en fer forgé, à l'angle de la place publique, à l' entrée du bourg  (inscription aux monuments historiques par arrêté du 27 septembre 1948). C’est un chef-d’œuvre de ferronnerie ; le fer a été manié avec une telle dextérité, que les feuillures et autres ornements semblent comme végétaux ou floraux.

 

Montolieu village du livre.

Tout a commencé en 1989. Michel Braibant, un relieur, aujourd’hui décédé, est tombé amoureux du village et a voulu en faire un village du livre, comme il en existait déjà en Belgique ou au Pays de Galles. Huit librairies se sont ouvertes vers 1990 ; aujourd’hui, il doit y en avoir une quinzaine. On peut aussi y voir le musée du livre. Mais évoquons quelques-unes des librairies que je préfère à Montolieu.

 

Le Guide des librairies de Montolieu.

 

L’Alcyon (rue de la mairie) : Un peu généraliste, comme tous les libraires de Montolieu, ou à peu près ; mais on y trouve souvent des bouquins étonnants et rares en fantastique, sciences humaines. Vous y serez très bien accueilli.

 

Alzeau-livres (face au pont) : grand choix de livres anciens, dont certains aux reliures impressionnantes (recueils de lois du XVIe siècle, un Plutarque d’Amyot), cela vaut la visite ; dans les livres modernes, spécialité de régionalisme et d’histoire militaire. François Castagné est un passionné, avec qui il est très agréable de discuter.

 

Le dilettante (en bas d’une petite rue qui part du côté de l’Eglise) : les stocks d’un libraire parisien (si j’ai bien compris). On y trouve de tout, et parfois des choses très intéressantes. Sur une sorte de Mezzanine, pléthore de livres d’art et pour enfants. Est tenu par une jeune fille fort sympathique mais qui déteste marchander !

 

La Manufacture (dans les locaux de l’ancienne manufacture de draps, en bas du village) : regroupement de plusieurs libraires. Grand choix de livres sur tous les sujets : sciences humaines, histoire, religions, etc. Grosse pochothèque et stock de roman (vous y trouverez le Danièle Steel ou le Marc Lévy d’occase pour la fête des mères), y compris en langues étrangères.

 

Feu central : a toujours des livres intéressants et atypiques ; un peu d’ésotérisme et de littérature érotique, des romans d’aventure, BD de collection. Le cadre est super détendu, avec cheminée et canapés pour bouqiner un brin…

 

Voyelles : Tout pour l’amateur de littérature. Editions originales de textes littéraires, brochures de poésie (Fata Morgana et alii), et dernièrement un rayon pochothèque bien fourni. A parfois des livres d’archéologie, à un prix attractif. On y trouve des Maurice Magre !

 

La Chouette : un grand bazar (terme qui est loin d'être péjoratif pour moi), d’une étendue phénoménale, avec ses étages, son sous-sol, ses coins et ses recoins. Important rayon régionalisme.

 

Clio : un autre fameux bazar, très typique, la boutique du bouquiniste comme on se l’imagine, où il faut slalomer entre les piles de livres ou enjamber des romans pour se ménager un passage. Comme le nom l’indique, important rayon histoire, mais aussi littérature.

 

Le relieur : un véritable artiste. Vous pouvez lui confier vos ouvrages les yeux fermés.

Partager cet article

Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Villages perchés
commenter cet article

commentaires

Le chevalier Dauphinois 13/09/2008 07:51

Voila un petit village qui eu ma visite de nombreuses fois. Une partie de mes connaissances Cathares (mais le sujet est si vaste que je connais peu) ont été acquises par des livres acheté dans cette vingtaine de librairies.
Et puis en cherchant un ^peu, il y a de petites (mais petites) traces de fortifications médiévales.

Abellion le Polygraphe 13/09/2008 08:51


Oui, une porte ancienne, et aussi une pierre tombale du 13e siècle (je crois) encastrée dans la mur de l'Eglise. Rien n'échappe à votre oeil averti !


Chris-Tian Vidal 11/08/2008 00:38

La reliure est du grand art. Trouve-t-on "Carnet d'Asies" à Montolieu ? Je l'ignore. Il faudra que je retourne sur ces lieux sur lesquels vous m'avez donné envie de marcher encore. Les informations que vous donnez sur les différentes librairies me semblent tout à fait justes. Je conseille aux touristes, sur le chemin de la mer, s'ils lisent, de s'arreter pour faire le plein de quelques livres, comme je ne peux peux que leur conseiller les éditions VERDIER à Lagrasse, à quelques kilomètres de là... Connaissez-vous les éditions VERDIER et connaissez-vous Lagrasse et son abbaye ? Pays cathare!

Abellion le Polygraphe 11/08/2008 00:43


Les éd. Verdier: à mon grand regret, encore une lacune... Je vais absolument me procurer votre ouvrage, je sais si peu sur l'Asie, et vous tant...
Pour ce qui est de Lagrasse, je connais l'abbaye, sa monumentale tour rennaissance, la beauté de ses fresques, l'austérité de son dortoir... C'est une architecture qui parle d'histoire, de
beauté... J'adore, et l'article viendra dès que j'aurai pu prendre quelques photos du lieu.  


Chris-Tian Vidal 11/08/2008 00:32

Je connais très bien ce village, à quelques kilomètres de Taurize. Je me souviens de l'époque où le Président Mitterrand était venu, invité par Madame le Maire Courrière, inaugurer le village du livre... J'étais de ceux-là et de ceux qui reviennent sur ce lieu et de ceux qui se souviennent de cet amour quasi charnel du Président pour le livre et les petits villages de France... Nostalgies... Vous n'aimez peut-etre pas le Président Mitterrand mais celui-ci avait une réelle connaissance du terroir et sa culture n'était pas du vernis. Il nous disait sentir la France couler dans ses veines. Je ne peux que conseiller aux lecteurs de ce blog d'aller faire un tour à Montolieu, Aude, France.

Abellion le Polygraphe 11/08/2008 00:36


Je n'ai rien personnellement contre la figure de Mitterand, fin lettré s'il en est... Je suis enchanté qu'un homme de sa stature ait aimé notre terre. Merci d'aimer Montolieu à votre tour,
Christian ! Et de le clamer bien fort. Moi aussi, je suis un amoureux de ce village pelotonné dans cette belle vallée de la Dure.
Il y a bien 50 km de Taurize à Montolieu. Mais j'imagine que pour un baroudeur comme vous, ce n'est rien !