Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 00:23


Digitalis purpurea. De magnifiques petites clochettes, pailletées de rosée. Une jolie trompe rose avec, à l'intérieur, de petites taches blanches, semblables à des décolorations.  Pour le promeneur insouciant, c'est juste une jolie fleur. Pour celui qui connaît... Un poison ou un médicament.

En effet, faire une tisane de digitale pourprée, ingérer sa fleur ou ses feuilles, peut aboutir à la mort à brève échéance.

Le gant de Notre-Dame.

Plante bisanuelle qui fleurit sur les sols siliceux, jusqu'à 1000 mètres d'altitude. On al rencontre souvent dans la Montagne noire, en particulier dans le Haut-cabardès, près du village de Cupserviès.

Hors de la période de floraison, la plante se remarque seulement par une simple rosette dans le sol ; lors de la floraison, une tige se développe, qui porte des feuilles et des fleurs en grappes, dont la taille dépasse parfois 5 cm de long. Leurs noms anciens sont fort poétique: doigt de la Vierge, gant de Notre-Dame, par analogie avec les fleurs allongées et les doigts d'un gant.

Les bourdons s'introduisent dans la corolle de la fleur pour boire le nectar, et sont alors couverts de pollen, qui pourra féconder une autre fleur.

Le remède de Galien.

Néanmoins, depuis l'antiquité, elle est utilisée comme médicament. Galien la prescrivait déjà... On l'utilisait pour soigner l'hydropisie, ancien nom de symtômes associés plus tard à l'insuffisance cardiaque. Le nom de digitale lui a été donné en 1542 par le médecin Léonard Fuchs. Mais c'est William Wittering qui, au XVIIIe siècle, a développé son utilisation médicale, en s'inspirant à la fois des travaux de Fuchs et du savoir empirique d'une rebouteuse du Stropshire (Angleterre). Il arrive à extraire le principe actif de la plante.

(Ferri-Larcenet, Le Retour à la Terre, t. I).

"Mon coeur qui bat"...

Dans les digitales, on trouve la digoxine et la digitoxine, digitaliques appartenant à la famille des glycosides. De la digitale pourpée on extrait la digitoxine. C'est en fait un stimulant cardiaque. Parmi d'autres effets, elle accroît l'amplitude des mouvements cardiaques, ralentit le rythme.  


 Pour plus de renseignements, rendez-vous
-sur le blog érudit d'un cardiolgue:
La Grange blanche
-sur un site de botanique:
isaisons

Partager cet article

Repost 0

commentaires