Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 08:55

 

  Poussons un peu la chansonnette...

De cap tà l'immortèla

Sèi un país e ua flor,
E ua flor, e ua flor,
Que l'aperam la de l'amor,
La de l'amor, la de l'amor,

refrain:
Haut, Peiròt, vam caminar, vam caminar,
De cap tà l'immortèla,
Haut, Peiròt, vam caminar, vam caminar,
Lo país vam cercar.

Au som deu malh, que i a ua lutz,
Que i a ua lutz, que i a ua lutz,
Qu'i cau guardar los uelhs dessús,
Los uelhs dessús, los uelhs dessús,

Que'ns cau traucar tot lo segàs,
Tot lo segàs, tot lo segàs,
Tà ns'arrapar, sonque las mans,
Sonque las mans, sonque las mans,

Lhèu veiram pas jamei la fin,
Jamei la fin, jamei la fin,
La libertat qu'ei lo camin,
Qu'ei lo camin, qu'ei lo camin,

Après lo malh, un aute malh,
Un aute malh, un aute malh,
Après la lutz, ua auta lutz,
Ua auta lutz, ua auta lutz…

Vers l'immortelle

Je connais un pays, et une fleur,
Et une fleur, et une fleur,
On l'appelle celle de l'amour,
Celle de l'amour, celle de l'amour,

refrain:
Haut, Petit Pierre, on va marcher, on va marcher
Vers l'immortelle,
Haut, Petit Pierre, on va marcher, on va marcher,
On va chercher le pays.

En haut du pic, il y a une lumière,
Il y a une lumière, il y a une lumière,
Il faut y garder les yeux dessus,
Les yeux dessus, les yeux dessus,

Il faut traverser toutes les ronces,
Toutes les ronces, toutes les ronces,
Pour s'accrocher, seulement les mains,
Seulement les mains, seulement les mains,

Peut être on n'en verra jamais la fin,
Jamais la fin, jamais la fin,
La liberté, c'est le chemin,
C'est le chemin, c'est le chemin.

Après le pic, un autre pic,
Un autre pic, un autre pic,
Après la lumière, une autre lumière,
Une autre lumière, une autre lumière…


Cette chanson fut composée en 1978 par le groupe Nadau. Pour moi, elle pourrait être une sorte d'hymne de l'Occitanie, l'équivalent de la Marseillaise. Pour plusieurs raisons, qui viennent de l'opposition et de la complémentarité entre esprit occitan et esprit français (que je ne compare pas ici pour affirmer la supériorité de l'un sur l'autre ou inversement, mais juste pour voir ce qui les différencie et ce qui les rapproche) :

I. Les différences.

1. Para Bellum.
Alors que la Marseillaise est un chant de guerre, l'Immortela est un chant de paix, qui appelle à l'amour.


2. Officiel et officieux
La Marseillaise est un chant officiel, porté par les institutions et appris dans les écoles. L'immortela est un chant officieux, créé par un groupe régional, et dont la célébrité ne vient pas d'une institution mais de l'engouement du public.


3. La langue ou les langues
La Marseillaise est écrite dans la langue officielle  et unique de la nation française. L'Immortela est écrite dans une variante béarnaise de l'Occitan, qui n'est pas l'occitan académique appris dans les écoles.


4. Collectif et individuel.
La Marseillaise parle de salut collectif d'une nation, l'Immortela parle de perfectionnement de l'individu qui chemine de sommet en sommet et de lumière en lumière (A claritate in claritatem ?).


5. Progressisme et nostalgie.
La Marseillaise est écrite par un républicain convaincu, franc-maçon, Rouget de Lisle, est un chant révolutionnaire. L'Immortela est écrite par une bande d'amis qui, à l'ère de la bombe atomique et du téléphone portable, trouvent capital de faire vivre et d'illustrer la langue des troubadours.


6. La terre et le ciel.
La Marseillaise nous évoque un monde horizontal : la carrière, les champs de batailles... L'Immortela nous porte au contraire dans un monde vertical: les montagnes, le soleil.


7. Le beau monde et le peuple.
La Marseillaise fut chantée pour la première fois dans le salon du maire de Strasbourg, dans une assemblée de notables. L'Immortela est chantée à l'Olympia, ou dans des fêtes de village.




II. Les points communs.


1. Chanter à pleine voix.  
Il est des moments où l'on a envie d'entonner la Marseillaise avec ferveur (on se souvient d'une scène de Casablanca, ou des résistants de la deuxième guerre mondiale ?) De même, tout les occitans fredonnent l'Immortela !


2. Fidélité à soi-même et amour du pays.
La Marseillaise est guerrière, mais il s'agit de défendre et non d'attaquer. De même, dans l'Immortela se dit l'amour de la terre natale, les Pyrénées et plus précisément le Béarn.


3. Hymne à la liberté.
Si la Marseillaise est un cri de guerre contre une forme d'oppression, l'Immortela à sa manière dit la liberté infinie de l'individu, amené à trouver son chemin dans la vie: "la liberté, c'est le chemin".



Bref...

Petite comparaison sans prétention, qui dit, à l'heure des querelles actuelles (Académie contre IEO), que l'on peut se sentir à la fois français, occitan et être humain, tout simplement. Comme Du Bellay pouvait goûter à la fois les ors de la cour de France, la douceur angevine et les fastes de Rome...

Cela montre aussi que la préservation d'une culture ne passe pas seulement par les institutions mais surtout par le dynamisme des individus.

Comprenne qui pourra.

Liens. 

Site du groupe
Nadau. Sur la page d'accueil, en haut à droite, il y a une vidéo où vous pouvez voir Nadau chanter l'Immortela dans un concert.

La Marseillaise sur le
site de la Présidence de la République.

 
Les images sont extraites de l'album S'avi Sabut et du site de Nadau. Merci de me dire au cas où je devrais les retirer !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

reidrev@orange.fr 18/04/2014 17:15

ET non!

La Marseillaise des occitans, c' est la chanson " Se canta".

La merveilleuse " l'Imorteals" , c' est l'hymne des béarnais qui, eux aussi, sont occitans.

reidrev@orange.fr 18/04/2014 17:17

J'ai envoyé trop vite et j'ai laissé passé une belle faute: c'est bien la " merveilleuse chanson L'immortela"

Eurosix 16/01/2010 09:57


Je suis entièrement d'accord avec vous, Abellion. On ne doit pas revenir aux guerres de races, de religions, etc. Je voulais vous faire remarquer que votre article, datant du 2 juillet 2008, votre
vision de l'avenir me paraissait juste et, si je puis dire, m'a étonné. Je suis d'origine Lauragaise, bien qu'habitant l'Hérault. J'ai des amis de races et d'opinions différentes et j'ai servi en
Algérie dans le 5ème R.T.S. (Tirailleurs Sénégalais) aujourd'hui transformé en Infanterie de Marine. Sans renier mes origines j'ai pu me faire beaucoup d'amis là-bas, Algériens, Noirs, Pieds
noirs... J'y suis resté 32 mois! Amitiés, Eurosix.


Abellion 16/01/2010 10:39


Je vous l'ai déjà dit, Eurosix, il est temps d'écrire vos mémoires ! Quelle existence riche et passionnante que la vôtre !  

Avoir des amis très différents est un des charmes de la vie ! C'est aussi un des intérêts de tenir un blog, de faire des connaissances un peu partout en France et dans le monde...

Amitiés


Eurosix 15/01/2010 16:19


J'avais déjà lu votre comentaire sur le site de Nadau. Maintenant, j'arrive sue cette page. ''On peut se sentir à la fois français, occitan et humain...'' En plein dans l'actualité de ''la
nationalité''. Je constate que vous n'avez pas retiré les images et c'est tant mieux. amitiés.


Abellion 16/01/2010 07:36



Sur l'identité, je pense qu'il est nécessaire à un individu d'avoir une identité et des racines, contrairement à ce que supposent certains promoteurs d'un homme anonyme, universel ou déraciné.
Cet homme "transparent" et purement rationnel pour moi n'existe pas, c'est une fiction juridique ou philosophique. Un individu se construit nécessairement par rapport à l'éducation ou à la
culture qu'il a reçu, et même s'il en est pas conscient cela ne laisse pas d'être et cela l'influence à son insu. Alors mieux vaut le reconnaître lucidement pour ne pas en être la victime
inconsciente.

Toutefois, il ne faut pas que l'identité devienne un obstacle ou un point de fixation - mais qu'elle reste de l'ordre du repère ou de ce qui construit l'individu, sans l'empêcher d'oublier qu'il
est de son devoir de dialoguer avec des gens différents.

En écrivant cet article, je voulais montrer qu'un même individu pouvait assumer plusieurs identités, à plusieurs niveaux. Ce n'est pas parce qu'on a des origines alsaciennes, bretonnes,
occitanes, chinoises, algériennes, italiennes etc. qu'on est dispensé de se sentir français. Parce que nous sommes dans un état démocratique qui suppose pour bien fonctionner l'égalité
et la participation active de chaque citoyen quelles que soient ses origines, ses opinions religieuses etc. Si 50 pour cent des citoyens devaient arguer de leur religion, de leurs
origines ethniques ou de tout autre facteur "particulariste" pour dire qu'ils ne sont pas du tout français, cela nous ramènerait à la situation du XVIe siècle,
c'est-à-dire à la guerre civile permanente (un peu comme aux Etats-unis avec les émeutes inter-communautés).

J'exprime tout cela de manière assez abrupte... Mais à l'heure de la mondialisation, où seule une Europe unie peut espérer faire le poids face à la Chine ou aux EU, que signifie cette quête
incessante du particularisme, du "je ne suis pas du tout comme les autres" ? Un suicide économique et politique, certainement...  

Maintenant, on ne peut pas obliger les gens à se sentir français, et si certains n'arrivent pas à la faire, il faudra sans doute user de persuasion, et surtout essayer d'améliorer conditions de
vies et autres problèmes sociaux... La question est complexe.



gene 05/01/2010 22:46


je ne pense pas mais j'aimerai bien . petit budget . C'est à Carcassonne ?


Abellion 05/01/2010 23:44


C'est le 11 jenvier à la salle Odyssud de Blagnac. Quoi qu'il en soit, cela vaut le déplacement et l'investissement. J'ai le disque-livre du royaume oublié, c'est vraiment magique. Un article de la
dépêche vous en dira plus.


gene 05/01/2010 22:07


Ah je préfère OC. bonne soirée


Abellion 05/01/2010 22:41


Je les ai vu en concert en Carcassonne, c'était un spectacle à couper le souffle, avec ecteurs en costumes, jeux de lumière... Allez-vous aller au grand concert d'Herspérion avec Jordi Savall le 11
janvier ? J'ai le disque à la maison, c'est un enchantement... cela va de la musique arabo-andalouse aux troubadours, un voyage musical fantastique.