Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 01:02


Quelles sont ces constructions perchées au milieu de rochers dénudés ? Ce sont les maisons d'Hautpoul, un charmant village au-dessus de Mazamet, dans la Montagne noire tarnaise. Village millénaire, qui guetta depuis ces hauteurs l'arrivée des troupes de Simon de Montfort.

De la Montagne à la plaine.


L'histoire d'Hautpoul est semblable à celle de nombreux villages de la Montagne noire : il fut construit en hauteur comme le village principal de sa micro-région, mais, au cours du Moyen-âge il perdit de l'importance au profit d'un autre village construit dans la plaine, en l'occurence, Mazamet.

Dans la Montagne noire tarnaise, on a au moins deux autres exemples: l'oppidum de Verdun-Berniquaut progressivement abandonné au profit du village de Sorèze, et le site du Castellar délaissé au profit du village de Dourgne. La différence avec d'autres cas, c'est qu'Hautpoul est l'un des seuls villages castraux qui n'aient pas été complètement abandonnés au profit de la plaine.

Une légende prétend qu'Hautpoul fut fondé par un "roi wisigoth", en 413.



La croisade. 
 
A Hautpoul, le transfert de la montagne à la plaine a été motivé... par les ravages de la Croisade contre les cathares. En effet, l'armée de Simon de Montfort a tenu ici un siège de quatre jours, avant de s'emparer de la ville et de démanteler le château. Ce serait à ce moment-là que, de gré ou de force, les habitants d'Hautpoul sont descendus dans la plaine et auraient fondé un village qui deviendrait Mazamet. 



Le récit du siège d'Hautpoul, d'après Pierre de Vaux-de-Cernay

"Le quinzième jour après Pâques, nous arrivâmes. Les ennemis commencèrent à insulter les nôtres. Le fort était sur les rochers abrupts et semblait inaccessible. Un pierrier (machine de guerre) que nous montâmes abattit la tour du château. Le troisième jour, nos soldats voulurent monter à l'assaut, mais à peine parvenus au premier faubourg, ils reçurent des coups de pierre et le feu fut mis où ils étaient entrés. Le quatrième jour, alors que les pierres battaient encore le fort, un nuage épais de fumée permit aux assiégés de prendre la fuite. Nous les poursuivîmes, nous tuâmes tous ceux qui purent êtres atteints et, le jour suivant, le comte fit entièrement brûler la place, qu'il réduisit en cendres". 

Il est dit qu'Isarn d'Hautpoul, le seigneur, et quelques-uns de ses fidèles, purent alors s'échapper à la faveur d'un souterrain.  

Quelques siècles plus tard, pendant les guerres de religions, Hautpoul a toujours une place stratégique, puisqu'il est sans cesse pris et repris par protestants et catholiques.

 

La légende du peigne d'or.

La Vallée de Mazamet, comme tant d'autres dans la Montagne noire, a connu une certaine richesse grâce aux activités textiles dès le XVIIIe siècle, relayées au XIXe siècle par le délainage. Ces activités étaient permises par l'énergie hydraulique (pour fouler la laine), en l'occurence le cours de la rivière Arnette.

Hélas, la concurrence étrangère a fait que ces activités ont progressivement disparu. Pour autant, une légende liée à Hautpoul garde la mémoire de cette époque bénite. La légende du peigne d'or, que j'ai racontée in extenso ailleurs, mais dont je vais rappeler ici quelques éléments liés à l'eau.

Il est dit que la fée Saurimonde jeta jadis son peigne d'or dans l'eau de l'Arnette, et que c'est ce talisman qui contribua à la prospérité de Mazamet, directement liée aux eaux jaillissantes de la rivière.

D'ailleurs, la fée, avant de jeter le peigne dans l'eau, s'adressa à un certain Rivière en lui disant "de grande rivière, tu deviendras petit ruisseau" après quoi le personnage obèse et opulent se transforma en mediant pauvre et famélique. Une grande rivière, c'est la richesse: manière symbolique de dire que la prospérité économique de Mazamet vient de l'eau.

Une énigme ?



Le plus frappant dans cette photo, c'est l'homme au premier rang, sur son espèce de mille-feuilles de rochers. Ce rocher est-il réellement dans la montagne d'Hautpoul ou a-t-on affaire à un montage photographique ? Je ne saurais dire pour le moment... Il faudrait se rendre sur place. Avis à ceux qui savent...

Bref...
Voilà, ce n'est qu'une simple carte postale, tout est dit dans le titre, je n'ai pas le temps de travailler à un article plus développé pour le moment... Je vous jure que je parlerai plus longuement de ce merveilleux village d'Hautpoul une autre fois.

En savoir plus.
La carte postale est des éditions APA-Poux (Albi).  
Site d'Hautpoul (association des jouets en bois).

Partager cet article

Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Villages perchés
commenter cet article

commentaires

Thonet Jean Pol 01/04/2016 13:59

https://www.facebook.com/groups/jptho/

Thonet Jean Pol 01/04/2016 13:57

Je parie qu'il existe ce rocher en avant plan... j'ai mis un avis de recherche sur ma page facebook: sidobre granitic world Bonne recherches.