Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 08:51



Devant le succès de l'article consacré à Bugarach et à Galamus, qui est l'un des plus lus du blog, j'ai décidé de vous livrer ces deux cartes postales ancienne du coin, issues de ma collection. L'une représente le pic de Bugarach, et l'autre l'ermitage de Galamus. En mémoire de la légende de l'ermite de Galamus, qui parcourait jadis ces contrées pour quêter sa subsistance et ramasser des plantes médicinales...

La Carte Postale du Bugarach.



Elle présente une vue d'ensemble du massif du Bugarach (au 3e plan), du côté sud, comme indiqué dans la légende. On voit une petite colline au deuxième plan, qui donne l'impression de profondeur (la photo a sans doute été retouchée au niveau du noir profond des arbres et du brouillard qui nimbe la petite colline, à cet endroit de la carte, pour magnifier la grandeur du pech). D'après la carte IGN, je pense que cette colline est la Serre de Ferran, du moins sa partie inférieure, là où elle vient mourir dans les prairies.



Le personnage du premier plan, un local sans doute, est vêtu de la tunique courte des paysans d'autrefois et d'un chapeau. Sa petitesse accroît d'autant la majesté écrasante du Pech....

 

La carte a été publiée par les éditions Labouche Frères, à Toulouse. C'est le numéro 85 d'une série consacrée aux Corbières. Elle a été envoyée le 20 septembre 1910 par un certain Jules Faure, à Mme et M. Mers de Blan (Tarn). Ce qui est étonnant, c'est de constater à quel point, en l'espace d'un siècle, la végétation a repris ses droits... Ce qui était alors prairie, sans doute consacré à l'élevage est devenu forêt de feuillus.

L'ermitage de Galamus.



Egalement de Labouche Fr., dans la série "Sites et Monuments du Sud-Ouest", 4e série, n. 31. Le cliché est signé Alari. Elle est adressée par un François à Mlle Jeanne Hébrard à Revel (Hte-Garonne). Elle a été envoyée le 3 février 1903 ; elle représente l'ermritage de Galamus, brûlé de soleil et perdu dans sa montagne calcaire.

A l'époque où cette photo fut tirée, l'ermitage de Galamus devait être occupé, puisqu'il le fut jusqu'en 1936 (date fatidique à bien des points de vue...). Cela devait sans doute constituer une curiosité pour les élégantes blasées de la Belle-Epoque... La carte joue d'ailleurs de cette étrangeté d'une manière un peu raccoleuse, en utilisant des caractères d'imprimeries inspirés du gothique et une orthographe archaïsante ("Hermitage").


Comme je l'ai déjà évoqué dans l'autre article, l'ermite de Galamus se déplaçait dans la montagne pour chercher sa subsistance et peut-être trouver les éléments de remèdes ou de préparation diverses qu'il vendait ensuite aux habitant du lieux, ou aux visiteurs de son ermitage (car un ermite n'est jamais tout à fait seul). Lors du Carnaval de Bugarach, une cérémonie était organisé par les jeunes: l'un d'eux se déguisait en ermite et ils faisaient une quêtes de victuailles, en aspergeant de substances répugnates ceux qui refusaient de donner... On notera la similitude avec la fête d'Halloween d'importation récente dans nos contrées.

Bref...

Ces images datent de plus d'un siècle mais, par la magie de la photographie, nous semblent contemporaines. Que diront les hommes du XXIIe siècle lorsqu'ils trouveront nos photos... Mystère!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jo fillol 16/10/2009 17:33


magique BUGARACH, la terre retournée..(les roches du "pied" sont plus jeunes que celles du sommet...les dinausores d'ESPERAZA..ont du avoir peur en ces temps ...
je suis natif de RENNES LES BAINS et dans mon enfance je regardais BUGARACH comme une citadelle de DIEU!!......merci pour cet article


Abellion 16/10/2009 19:39


C'est vrai que lorsque le Bugararch est nimbé de lumière et de brume, il prend des airs de Sinaï ou de mont Thabor. Seules les montagnes peuvent nous émouvoir, nous faire rêver, nous élever
ainsi...


poulet 23/02/2009 09:57

bonjour!
je suis à la recherche de lieux énergétiques dans la région de l'Aude Quillan Bugarach, des lieux méconnus par le public.
Merci à vous !

Abellion 23/02/2009 18:31


Energétiques, je ne sais pas, en tout cas, on peut y rechercharger ses batteries !


LN- les entreparleurs 15/08/2008 09:05

Ca alors, j'ai eu ma période japonaise!
En ce moment, j'explore le grand Nord. Vous-ai-je déjà parlé de Bjorn Riels, avec en amuse-bouche "La Vierge froide et autres racontards?
C'est ma plus belle découverte depuis plusieurs années.
Je peux même vous l'envoyer, si vous voulez: j'offre mes découvertes quand j'ai de vrais amis...
AAAAAMMMMIIITIEEEEEES,
LN

Abellion le Polygraphe 15/08/2008 19:35


Moi aussi, vous savez que je partage cette amitié, LN ! Dites-donc m'en plus sur le sujet !


Falbala 14/07/2008 23:59

Oh que oui Abellion, et que pensez-vous de Louise de Vilmorin, St-John Perse et R.L. Desfôrets...Une vie n'est pas suffisament longue pour tout lire...C'est affreux et scandaleux!
Bien à vous,

Abellion le Polygraphe 15/07/2008 08:22


Ah, bienheureuse Falbala, que vous voici en bonne compagnie livresque ! En littérature comme en tout, il y a l'histoire officielle et les découvertes personnelles. Cela laisse de la place à chacun
de se constituer son propre petit panthéon. 
En ce moment je lis pas mal de récits japonais: Tanizaki, Edogawa Ranpo. Il me semble qu'il y a chez certains écrivains japonais une sorte d'impudeur, sans vulgarité, qui leur permet de parler de
tout, y compris de ceux que les écrivains occidentaux ne peuvent aborder sans tomber dans la gorssièreté ou la pornographie parfois. De belles découvertes.  


Falbala 14/07/2008 18:33

Jules Laforgue? Décidément, vous avez de bien belles références!
Je lirai votre livre sur la psychanalyse: c'est un sujet qui me passionne!
Quant-à mon avis sur les psy en général...C'est comme partout ailleurs, il y en a des bons et des très mauvais!

Abellion le Polygraphe 14/07/2008 22:35


Eh oui, je sacrifie au charme des minores, ce qui ne veut pas dire mineur par le talent, mais par la notoriété (qui est comme chacun sait une affaire de politique et de gros sous, à peu de chose
près). Aimer lire Laforgue autant que Baudelaire, Maurice Magre autant que Malraux... Notre histoire littéraire est si riche, pourquoi se limiter aux sentiers battus ? Je pense que vous serez bien
d'accord avec moi, Falbala !