Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 08:07

J'ai déjà évoqué dans l'article précédent un livre très mystérieux de Cordes, le Libre Ferrat.

A Cordes, un autre livre est étrange à la fois par les circonstances de sa découverte et son contenu. C'est le Livre du sort des apôtres, manuscrit du XIIIe siècle ayant trait aux sciences occultes, puisqu'il permet une forme de divination.

Le Livre.

Le livre a été trouvé dans une cachette, par hasard, en 1868, dans un mur de la maison Prunet, dans le centre historique de Cordes.  

Il avait été dissimulé là à un époque indéterminée. C'est le premier mystère de ce livre: qui l'a placé là, à quelle époque, et pourquoi ?

On pense que ce fut à l'issue de la Croisade contre les Cathares... Ce sont donc les contemporains de Simon de Montfort, de Trencavel et des bonshommes qui se utilisaient de tels ouvrages, pour prédir l'avenir.

Usage divinatoire. 

Le livre servait à la divination. Sur la tranche du livre se trouvent des fils alternativement jaunes et bleus. On demandait à celui qui voulait connaître son avenir de formuler sa question, puis de choisir un fil de couleur qui dépassait. On ouvrait alors le livre à la page indiqué par le fil, et on lisait la réponse figurant sur la ligne correspondante. 

Le livre est en effet divisé en un certain nombre de réponses concernant la vie quotidienne, etc... 

La tradition des livres de sorts.

En cherchant un peu, on se rend compte que le Livre des sorts des apôtres de Cordes n'est pas un hapax, mais qu'il existait au Moyen-âge une véritable tradition de ce type d'ouvrages, les livres de sort, particulièrement aux XIIIe et XIVe siècles.

Le principe était simple: celui d'une forme de divination par le hasard (cléromantie). Généralement, les réponses étaient numérotées, et on faisait tirer les dés au client. On additionnait ensuite le total des dés et on se reportait au numéro de la réponse correpondante.

Le livre de Cordes a la particularité de ne pas fonctionner par ce système de numéros, mais par des signets reliés aux réponses. L'ouvrage appartient néanmoins à la lignée des livres de sort des apôtres, comme l'indique son titre.

Le livres des sorts des apôtres étaient ainsi appelés sans doute pour leur donner la caution et l'autorité de hauts personnages (importante dans la mentalité médiévale). Il s'agissait peut-être aussi d'endormir la méfiance des autorités religieuses quant à la divination, généralement interdite par l'Eglise. La prière du pater noster était également insérée au début de l'ouvrage pour donner un caractère religieux, ou pseudo-religieux, à l'ensemble.

Un autre livre mystérieux de Cordes, le Libre ferrat (cliquer sur la photo).

Les pronostics de Socrate.

Il existait également les Prenostica Socratis Basilei, qui se plaçaient sous l'égide de Socrate, le sage grec. Là, il fallait tirer un nombre de 1 à 10, avec une roulette ou une roue giratoire (du genre de celles des casinos ou de la "roue de la fortune"-le jeu télévisé !). Un savant système de tableaux permettait d'accéder aux réponses, qui étaient listées sous la figure d'un roi (de France, de Turquie). Sur cette liste, on prenait la réponse correpondant au nombre de départ, obtenu avec la roulette.

Le Dodechedron.

On notait aussi le Dodechedron, ouvrage fondé sur la valeur symbolique du nombre douze. pour le consulter, on utilisait un dé à 12 faces pentagonale, familier aux amateurs de jeux de rôle ! Les réponses sont listées selon un système qui fait référence aux 12 signes du Zodiaque. L'un de ces manusrcits est également écrit en ancien occitan, ce qui nous permet d'augurer de la diffusion de ces ouvrages en Occitanie à la fin du Moyen-âge.   


L'origine de telles pratiques.

Les avis divergent, mais elles semble issues du monde gréco-romain avec une influence juive ou arabe.

Les anciens connaissaient la rhapsodomancie, divination qui consistait à considérer comme un oracle un vers de Virgile ou d'Homère tiré au hasard. Des méthodes de divination par le hasard étaient aussi pratiquées dans la tradition juive ou chrétienne, par exemple avec des extraits de la Bible. C'est la rhapsodomancie qui serait à l'origine de la tradition des livres des sorts des apôtres.

Les Prenostica Socratis et Dodechedron semblent d'origine arabe. Ils ont été néanmoins plus ou moins bien christianisés pour s'adapter à la sensibilité occidentale d'alors.

Bref... 

Ces étranges pratiques divinatoires jettent un éclairage inattendu sur les croyances du passé. Cette fureur qui pousse à vouloir connaître l'avenir, que ce soit dans la marc de café, l'horoscope ou "un coup de dé" qui n'abolit pas le hasard... avant d'être celle de nos contemporains, fut aussi celle des contemporains des cathares.  

Elle nous montre aussi, et c'est là le principal, l'influence du monde antique et du monde musulman sur le Moyen-âge.

Sources.

Dictionnaire de la magie et des sciences occultes, sous la direction de J. M. Sallmann (Paris-X Nanterre), Le livre de poche.

Liens.

Le libre ferrat, autre bouquin étrange trouvé à Cordes.

Le livre du sort des apôtres est une des fiertés de Cordes (même s'il est conservé aux archives d'Albi). On lui a même fait une place de choix dans l'intrigue du spectacle La Mémoire des Pierres, joué de 96 à 98 lors des festivités estivales de Cordes.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alain MARC 07/10/2008 10:40

Bonjour et félicitations pour votre blog !
J'ai connu de très près pour y avoir vécu un court instant de mon existence dans la Maison Prunet où fut trouvé le document du Sort des 12 apôtres ... Je vais revenir souvent sur votre blog, car mes préoccupations "carnettistes" me rapprochent des lieux et éléments insolites de notre si beau sud mystérieux . Un grand bonjour et toutes mes félicitations pour votre passionnant blog !
Alain MARC

Abellion le Polygraphe 07/10/2008 23:31


Mille merci de ce témoignage. Vous êtes bien sûr le bienvenu ici. Votre blog a l'air vraiment superbe ; je vais m'y plonger dès que j'ai deux minutes ! A très bientôt !


c.douceur 26/08/2008 15:26

Merci pour ces précisions, Abellion. J'ignorais que de tels livres existassent...
Cécile.

Abellion le Polygraphe 26/08/2008 23:35


Et merci Cécile d'illustrer ce si bel imparfait du subjonctif !


Jah'Zz 22/08/2008 10:26

Wow!!! C'est énorme ce "truc"...
Je ne connaissais point l'existence de ces écrits (bien que je m'intéresse relativement assez à ces aspects de l'histoire)!
Et bien, en voilà, encore devrais-je dire, une idée de prochain voyage... Yep!
Merci, m'sieur!!!

Abellion le Polygraphe 22/08/2008 11:44


Merci Jah'zz de ces encouragements. Vous êtes toujours le bienvenu ! On ne peut que recommander notre blog à ceux qui s'intéressent à la musique.
A bientôt sur la blogosphère,
Abellion.


Chris-Tian Vidal 26/07/2008 15:24

C'est ma région, tout ça... Bonne idée d'inciter ceux qui ne partent pas, comme moi, de se retourner sur les beautés qu'ils ont à quelques pas de chez eux.

Abellion le Polygraphe 26/07/2008 20:40



Merci, Christian, de l'avoir remarqué, il est vrai que nous ne voyons pas parfois ce qui est à portée de main. Mais on peut aussi, à votre image, voyager en terre lointaine et aimer son pays
natal...
A très bientôt,
Abellion.



Anne-Laure 25/07/2008 11:44

Ah tu aborde là un sujet qui m'intéresse beaucoup. C'est un sujet très riche longuement débattu par les physolophes et autres hommes d'esprits. Hasard-Destin un vaste débat très intéressant. Je suis entrain de lire L'Oracle Della Luna, et l'ensemble de l'ouvrage tourne autour de ces deux concept. J'écrirai évidement un article sur ce thème dès que le temps me le pertmettra. Hummm...j'ai l'impression que ma liste d'articles à écrire s'allonge dangereusement...)

Abellion le Polygraphe 25/07/2008 13:17


Oui, c'est passionnant, surtout à la Renaissance, avec le débats entre les partisans de la fatalité inspirés de l'antiquité, l'heimarmené stoïcienne, les doctrines chrétiennes du libre-arbitre et
du serf-arbitre...
Cela prend aussi un nouveau relief avec les discussions sur l'évolution (intelligent design, etc).
A suivre donc !