Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 11:09



Cordes, dite "'sur Ciel", est une des cités les plus vénérables de notre beau Tarn. C'est une de ces villes nouvelles fondées au détour du XIIIe siècle (1222) par le comte de Toulouse, Raymond VII, dans l'intervalle de tranquillité qui suivit la fin du premier choc de la croisade contre les Albigeois.

Présentation de Cordes.

Cordes est donc originellement, au même titre que le Pavillon dit d'Adélaïde à Burlats (construit par les Trencavel) l'expression de la grandeur défunte des comtes méridionaux, avant le rattachement du Langedoc à la Couronne de France (1271).

Le nom de la ville trahit les ambitions: le même que Grenade, Cadix, il fait parti de ces toponymes méridionaux empruntés aux cités glorieuses et mystérieuses de l'Espagne... Cordes viendrait en effet du nom de Cordoue.

Après l'écrasement de la noblesse locale, c'est l'évêque d'Albi qui veillera jalousement sur la ville.

Au XIIIe et au XIVe siècle, l'ascension de la bourgeoisie voit l'édification d'impressionants hôtels particuliers, dont nous parlerons bientôt, sans doute, dans la section consacrée aux demeures. L'hôtel du Grand Veneur est l'un des plus connus.


Le légendaire.

Maintenant, aucune ville aussi ancienne et belle que Cordes ne peut exister sans susciter son florilège de légendes, plus ou moins authentiques... Les plus persistantes sont celles qui touchent le grand puits de la Cité, situé sous la halle.

Le massacre des Inquisiteurs. 

La légende raconte que, dans ce puits de 113 mètres de profondeur, on précipita jadis plusieurs inquisiteurs. La date de 1233 a été avancée.  D'après d'autres sources, les inquisiteurs y auareint été jetés à la suite de la dénonciation d'une vielle femme et d'un paysan.

Seulement voilà... On a déjà exploré le puits en 1961 et 1997, et absoluement rien n'a été trouvé ! Du moins, aucune traces de ces fantômatiques inquisiteurs !


Autre légende.

Cette légende serait en fait le symbole d'une constante de l'imagination populaire associée aux puits, qui sont souvent évoqués comme les tombeaux de victimes de luttes religieuses (moines, inquisiteurs) ou bien points de départ de souterrains divers.

Ceci nous amène naturellement à la seconde légende: certains auteurs plus récent prétendent qu'ils y auarait des salles souterraines, doté de douze colonnes.... Evidemment, une pure légende !

Bref.

En tout cas, on peut relier cette histoire aux rêveries diverses qui courent sur le puits de Carcassonne, lui aussi fouillé sans profit à diverses reprises, et où la légende localisait à la fois un trésor, un souterrain... 

Alors, la vérité est-elle dans le puits, ou est-ce seulement la légende ? Sans doute, à mi-chemin des deux, l'imaginaire ! Laissons le dernier mot à Robert Manuel, ancien président des Amis du vieux Cordes: 

"La vraie richesse de Cordes reste son patrimoine architectural et la réalité de son histoire".

 
Bibliographie

Legendas d'Occitania de la Talvera.
Pays Cathare Magazine n°2
(ouvrage que je n'ai pas encore consulté) Charles PORTAL, Le puits de Cordes, 1914.


Lien
Lien vers l'articulet le mieux dissimulé de ce blog...

Partager cet article

Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Villages tarnais
commenter cet article

commentaires

c.douceur 01/09/2008 18:50

Oui, c'est cela, la légendaire Voisin...
Et la Marquise de Montespan, un sacré personnage...

Abellion le Polygraphe 02/09/2008 08:22



Oui ! Un affaire qui a bien fait le lit (si j'ose dire) de la Maintenon...



c.douceur 31/08/2008 02:45

L'affaire des poisons?
Est-ce celle à laquelle je songe,et dont Monsieur Dumas,ce cher Alexandre, fit tout un complot?
Ventre-Saint-Gris!
Vos articles ont déjà bien de la profondeur...
Dites, ne taisez pas: la suite!

Abellion le Polygraphe 31/08/2008 22:35


Plus que du roman, c'est de l'histoire : celle d'une intrigante, la Voisin, qui concoctait des poisons et "hâtait les héritages". Il y avait même eu des messes noires dans la haute, et c'est cette
affaire qui a fait tomber la Montespan, maîtresse attitré de Louis-le-Grand. Le XVIIe siècle, ce n'est pas que les ors de Versailles...


c.douceur 24/08/2008 23:17

Merci, Abellion, de m'avoir accueillie dans votre communauté;
Mais puis-je me permetttre une petite divergence?
Il me semble aussi que le Catharisme,et l'inquisition, erreur de l'Eglise Catholique,(qui n'aime pas les excuses!)sont peu ou prou évoqués dans l'Histoire de France. L'Inquisition, si, mais en tant que pourfendeuse de diables et de sorcières!
Je n'ai eu vent de ces parties de notre histoire qu'en passant par les Corbières...
Cécile. (Au fait, je conserve votre article pour ma prochaine visite dans le sud!)

Abellion le Polygraphe 24/08/2008 23:30



Mais bien sûr, toutes les divergences sont bienvenues !

Certes, ces persécutions médiévales font frémir par leur violence... Elles sont même terrifiantes... Mais nous serions bien mal placés pour faire la leçon aux hommes du Moyen-âge à mon avis (le
"choc des civilisations", le pétrole, la "sécurité" et la démocratie ont remplacé les considérations religieuses comme prétextes aux conquêtes et annexions diverses, c'est un secret de
polichinelle...). La violence et la cupidité sont des données fondamentales de la nature humaine, ce sont leurs masques qui varient. Maintenant, effectivement une forme de repentance serait
peut-être bienvenue ? 

L'Inquisition: c'est très complexe, parce que l'Inquisition n'a pas existé en France aussi longtemps qu'en Espagne. Elle a disparu dans notre pays au XVe siècle, sauf à Toulouse et
Carcassonne, particulièrement peu éclairées sur ce coup-là, il fait bien le dire... A l'époque où a éclaté la grosse vague des procès de sorcière, surtout au XVIIe siècle,
l'Inquisition n'existait plus en France (elle avait néanmoins sévi plus tôt dans le temps...).

Ce que l'on ignore souvent, c'est que beaucoup de procès de sorcellerie étaient instruits par des laïques, comme l'envoyé du parlement de Bordeaux Pierre de Lancre en Labourd au XVIIe siècle. La
chasse aux s., c'était un phénomène culturel d'ampleur. Les affaires de sorcellerie, notamment à Loudun, touchaient de près la sphère politique, d'où leur importance... Et il y a aussi la
fatidique affaire des poisons, qui fit tomber quelques têtes en plein milieu du règne du Roi-Soleil.

Sorcellerie, phénomène aussi passionnant que controversé et sujet à interprétations diverses...



LN- les entreparleurs 18/08/2008 21:53

Toujours en rapport avec les Cathares...
La famille Trencavel est très connue, n'est-ce pas?
Vraiment, je me demande pourquoi on n'en parle toujours pas dans les manuels scolaires?
( Au moins dans le primaire!)
Bisous,
LN

Abellion le Polygraphe 19/08/2008 08:53


c'est vrai, mais les enfants ont déjà tant de choses à apprendre à l'école... Il y a les classiques que tout le monde y rencontre pour la culture commune, et ensuite, c'est à l'exploration de
chacun que sont laissés les épisodes plus particuliers, comme celui-ci...


L'Innocente 18/08/2008 13:17

Quand je suis passé à Cordes, je n'ai pas vu ce puits.

Sans doute, qu'il faut une légende,un mystère pour que le regard s'attarde.

Abellion le Polygraphe 18/08/2008 15:29


Ah, mais les puits ne sont pas que des réservoirs d'eau, mais aussi des réserves d'imaginaire ! A très bientôt sur la blogosphère.