Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 20:05

Arfons... sans doute un des villages les plus beaux de la Montagne noire. On y trouve un certain nombre de magnifiques maisons, construites autrefois par les grandes familles du village. Ainsi, la maison Durand-Gorry, la maison Gastou, la maison Trilhe ou la demeure du Pierron.

Il faudrait plus d'un article pour évoquer ces belles demeures. Aujourd'hui, je parlerai donc d'une des plus remarquables de ces bâtisses, située rue de l'église.

 

 
Elle est composé d'un corps de logis unique, séparé en son milieu par une sorte de fronton. Le fronton est ornée d'une vaste porte d'entrée, entouré de plusieurs oculus. L'ensemble du logis a un rez-de-chaussée et un étage (un seul niveau étant habitable). On peut distinguer 7 travées d'ouvertures (fenêtres et portes) dans la longueur de la maison.

Histoire de la maison sous l'ancien régime.

Elle appartenait avant la Révolution à une famille de grands propriétaires terriens, les Montfaucon de Rogles. Ils avaient de nombreuses possessions agricoles dans la paroisse, parmi lesquelles la belle ferme du Cros.

Une pierre gravée de la date de 1727 figure sur un linteau, mais apparemment, elle fut insérée dans un décor plus tardif. On ne saurait dire avec précision la date de l'élévation de l'édifice, au cours du XVIIIe siècle...

Les Montfaucon de Rogles furent, par leur puissance, appelés à jouer un rôle important dans la vie de la communauté... Ainsi Emmanuel de Monfaucon de Rogles fut consul à vie d'Arfons, à partir de 1722. Ce n'est sans doute pas un hasard si la demeure est située non loin de l'emplacement de l'ancienne maison commune...

La belle demeure dans les brumes automnales, vue de derrière (route du Lampy)

Après la Révolution.

Dans la première moitié du XIXe siècle, c'est la famille Cavayé qui devient propriétaire de la maison de maître. En 1833, elle abrite la famille de Jean Cavayé, médecin et maire d'Arfons. La demeure des seigneurs de la terre est devenue maison bourgeoise, mais elle continue à faire figure de "maison blanche" locale, abritant le responsable de la communauté.

Hier le consul, aujourd'hui le maire... Cela laisse à penser, finalement, comme tous ces symboles qui subsistent aux changements de régimes...

Une histoire mouvementée...

La maison fut d'abord construite dans un style très XVIIIe siècle, avec des moulures chantournées, et une chambre à alcôve qui subsiste encore...

Dans la première moitié du XIXe siècle, la maison connaît un certain nombre de bouleversements... Le plafond du rez-de-chaussée est abaissé, et les moulures du XVIIIe siècle se trouvent désormais... dans le grenier ! Les cheminées intérieures datent également de cette époque.

Bref...

Une de ces vieilles demeures qui, portées par le vent de l'histoire, se sont tranformées sans pour autant disparaître.

POST-SCRIPTUM: Emmanuel de Montfaucon de Rogles.

J'ajoute ce complément à la demande d'Uline, blogueuse amoureuse d'histoire et de généalogie (dont je recommande le blog très intéressant et érudit sur les demeures de Hte-Auvergne). Voici ce qu'on peut trouver dans l'histoire d'Arfons à propos d'Emmanuel de Montfaucon de Rogles, maire perpétuel d'Arfons et possesseur de la maison. 
C'était un cadet d'une famille de la région lyonnaise. Il portait le titre de chevalier.  Il a épousé une fille de M. Contié (mariage "hors-classe" ?). En 1722, il est devenue maire perpétuel d'Arfons. Il avait la réputation d'un excellent adminitrateur, et s'est fait remarquer en prenant des esures contre les voleurs et en créant des chantiers de charité pour les chômeurs. Il est confirmé en 1735 dans ses fonctions de maire d'Arfons.
Sa petite-fille, Mlle de Pujol, possédait avec son frère la propriété de Lespinas, au début du XIXe siècle.
Voilà tout ce que je sais sur lui pour le moment !

Bibliographie.

Arfons
, collection "Patrimoine en Montagne Noire", éd. un Autre Reg'Art.


Liens.

Histoire d'Arfons.
Forêts autour d'Arfons.
La Montagne Noire.

Partager cet article

Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Lieux XVIIIe siècle
commenter cet article

commentaires

j de roalhac 23/06/2011 19:58


je pense que vous avez vu ce village avec les yeux du coeur ,bravo mais les eoliennes , les quarante cinq poubelles au mieux plaçées,les sordides cabannes pres du chateau cote cour et cote jardin,
les herbes folles dans les rues,,,vous me faites rever ,merci


Abellion 23/06/2011 21:00



L'essentiel est invisible avec les yeux, on ne voit qu'avec le coeur... Phrase qui me hante depuis que je l'ai lue tout petit !


J'ai découvert Arfons adolescent, je n'ai ni famille ni attaches personnelles, mais j'ai un attachement tout particulier qui m'y fait revenir plusieurs fois par an pour goûter ses paysages, ses
chemins creux, ses vieilles demeures...


Certes, on ne saurait nier les nuisances que vous évoquez, mais aux yeux d'un ancien "urbain" involontaire comme moi, Arfons semble un petit paradis, jalousement enclos dans l'émeraude
d'Hautaniboul, Saignebaude, la Galaube... Sans parler de son histoire si riche et fascinante, si terrible aussi.


Qui sait si les soirs de brume on n'entend pas encore le sabot des Hospitaliers, ou le tintement de l'enclume du forgeron ? A chaque fois que je vais sous la voûte de l'église, si sombre et
trappue, un sentiment m'étreint comme si je connaissais ces lieux depuis toujours : c'est idiot, mais tout ici me semble familier ! Peut-être est-ce le granit, j'adore la Bretagne aussi : le côté
un peu austère et le climat un peu rude n'ont rien pour me déplaire. 


Qui sait, peut-être un jour enlèvera-t-on poubelles et cabanes, et le village sera-t-il rendu à sa beauté originaire ? Il ne faut désespérer de rien.



François 01/04/2009 18:45

Bonjour,
Bravo pour ce site très bien fait!
Quelques commentaires sur les Montfaucon de Rogles (mot-clé qui m'a amené sur votre site).
Ils se sont installés dans la région en 1380, à Roquetaillade (près de Limoux), venant du Comminges.
C'est une vieille famille noble.
Vous trouverez une partie de la généalogie de la famille sur http://www.vivies.com/index.php?title=Montfaucon
Il me reste quelques morceaux à rattacher, mais vous trouverez votre Emmanuel sous le nom de Charles Emmanuel. Pour info, son petit-fils s'est fait parapher son contrat de mariage par Louis XVI himself (ce qui était loin d'être courant), preuve que les Montfaucon étaient de noblesse "fréquentable"!

PS: Même si la mère d'Emmanuel était savoyarde, les Montfaucons sont très nettement languedociens
PS2: Quant au mariage d'Emmanuel, il n'était pas rare à l'époque d'être noble sans porter de particules. On ne peut donc pas présumer a priori de la "qualité" du mariage

Abellion 01/04/2009 21:22


A mon tour de vous remercier pour ce commentaire extrêmement intéressant et qui répond à nombre de mes interrogations. Il est vraiment magique de pouvoir suivre le destin de ces vieilles familles,
toujours passionnant, au long de l'histoire. Je vous remercie et je pense que je vais mettre un lien vers votre site, auquel je vais sans doute faire de fréquentes visites dans un avenir proche...
Salutations languedociennes !  


locationmaisonmer 14/10/2008 20:42

le bonjour de la bretagne, de la mer, d'une maison récente aux très vieilles pierres à la montagne noire (c'est aussi le nom d'une montagne bretonne)
kénavo
amicalement
http://locationmer.unblog.fr/

Abellion le Polygraphe 14/10/2008 21:41


Je savais qu'il y avait cette Montagne noire en Bretagne... je me demande si c'est un vieux massif comme le nôtre... J'irai faire un petit tour sur votre site pour prendre le bon vent du large.
Adious (qui ne veut pas dire "adieu" mais "au revoir") et au plaisir de vous revoir sur le blog.


Uline 26/08/2008 19:06

en tant que généalogiste passionnée, j'aimerais savoir si les "de Monfaucon de Rogles" étaient considérés comme des nobles et s'ils l'étaient, de quelle manière le sont-ils devenus (ont-ils un moment ou un autre était notaire par ex.? c'est une de mes marottes généalogiques : la montée des élites (et leur descente parfois...).Trés belle maison evidemment ...encore vivante, c'est le principal !

Abellion le Polygraphe 26/08/2008 23:38


Hélas, je n'ai pas plus de rensignement sur eux... Je n'ai appris leur nom que récemment, en m'intéressant à cette belle maison. On peut effectivement supposer qu'ils sont nobles, ou
assimilés, mais il faudrait que je vérifie... dans l'histoire d'Arfons ou d'ailleurs. Merci pour cette question pertinente et à laquelle je vais essayer de répondre.


Promethazine 21/08/2008 23:35

En effet, cette maison ne passe pas inaperçue lorsque l'on se promène dans Arfons.
Je me demandais, au vu de ta description précise, si tu avais eu l'occasion de la visite; à moins que tout soit tiré du livre que tu cites en source.

Abellion le Polygraphe 22/08/2008 09:19



Oui, tu as deviné... Je n'ai hélas jamais pu la visiter. On hésite toujours à déranger les gens. Si tu as l'occasion d'y entrer et de prendre les photos, je suis preneur !