Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 09:31


Gruissan est un village du littoral audois, connu pour sa station balnéaire, et ses chalets, cadre du film 37°2 le matin... Mais c'est aussi un village fort ancien, dont le plan circulaire et la fameuse tour "Barberousse" attestent le passé médiéval.

Retour sur un lieu fort en patrimoine... Avec une petite nostalgie des vacances !

Une occupation ancienne.

Les premières traces d'occupation sur la commune remontent au Mésolitique (-10000 à -6000 ans environ), ère de transition entre Paléolithique et Néolithique. A cette période, le climat se réchauffe progressivement, mais l'homme est encore totalement dépendant de la chasse et de la cueillette pour sa subsistance.

On a retrouvé sur place des pierres taillées en forme de triangle ou de trapèze, de moins de deux centimètres, carcatéristiques de la période Mésolithique. Ces pierres taillées de silex ou de quartz étaient utilisées par nos lointains ancêtres comme pointes de flèches et de harpons.


Un lieu stratégique à l'époque médiévale.

Stratégique, le lieu l'était à un double titre :
-il commandait l'entrée de l'étang, qui menait au port de Narbonne (avant ensablement).
-les marais salants de Gruissan étaient une source de revenus importants, concédée à l'Evêque de Narbonne par Pépin le Bref. Plus tard, le comte de Narbonne à son tour percevra des revenus... C'est dire l'enjeu du sel, véritable manne financière convoitée par les puissants de l'époque !

La tour Barberousse et les pirates.

En arrivant en Gruissan, c'est elle que l'on remarque en premier sur sa butte. Ce nom est étrange, il pourrait laisser penser qu'elle a été construite par on ne sait quel pirate des Caraïbes, mais il n'en est rien...
 


Le nom de Barberousse lui a sans doute été donné en mémoire des raids que faisaient les pirates barbaresques venus d'Afrique du Nord pour chercher les esclaves sur les côtes françaises. Les frères Barberousse étaient les plus connus de ces pirates (jointure des XVe et XVIe siècles), mais rien de précis ne rattache ces trois personnages à Gruissan en particulier. Les esclaves français en Afrique du Nord étaient parfois rachetés par l'ordre des Mercédaires, fondé par un autre audois célèbre, Pierre Nolasque, né au
Mas Saintes-Puelles en Lauragais.

En ces ères d'insécurité, la tour était sans doute un outil important pour surveiller les côtes et prévenir les fameux raids.

Origine de la tour et du village.

Une première tour devait exister au XIe siècle, que se disputaient l'Archevêque de Narbonne et le coseigneur local. Dès le XIe siècle, les travailleurs des marais salants doivent se réfugier dans le château pour se protéger des incursions de pirates.

La tour actuelle, d'après les monuments historiques, remonte au XIIIe siècle.

On peut noter la fenêtre en ébrasement (photo ci-dessous), et la belle voûte circulaire du dernier étage. La tour avait probablement trois étages. L'un d'eux a une fenêtre à coussièges (d'un beau mot que j'ai appris sur le lexique d'architecture médiévale du blog du Chevalier). Il s'agit de ces bancs aménagés dans l'ouverture d'une fenêtre (visibles sur la photo ci-dessus, au-dessous de la voûte).


Le village castral.

Comme en beauoup d'autres endroits dans l'Aude, entre le Xe et le XIIe siècle s'édifient des villages castraux ou castra (singulier castrum). Guissan, avec son plan circulaire autour du château, a un plan caractéristique de ce type de village, que l'on a parfois appelé les "circulades".

Le château fut malmené lors des guerres de religion, et servit de carrière à partir du XVIIIe iècle, d'où son état actuel...


Bref...

Je reviendrai sans doute dans d'autres articles sur Gruissan, ses traditions, la chapelle des Auzils, la vie des marais salants et des pêcheurs... A bientôt donc si le coeur vous en dit !

Liens.

Article très intéressant du chevalier Dauphinois, plein d'informations très intéressantes, et sans lequel le mien n'aurait sans doute pas pu exister ! 
 

Article sur les frères Barberousse dans Imago Mundi.

Partager cet article

Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Lieux médiévaux
commenter cet article

commentaires

roussi 30/04/2009 15:51

Bonjour,
Amoureuse du Patrimoine, j'apprécie la qualité d'information de votre bl

roussi 30/04/2009 15:50

Bonjour,
Amoureuse du Patrimoine, j'apprécie la qualité d'information de votre blog.

Abellion 01/05/2009 07:51


Donc, Bienvenue sur ce blog. Merci et à bientôt sans doute !


Le chevalier Dauphinois 13/09/2008 07:48

Bien le bonjour messire
Comme "fée des agrumes" je suis impatient de lire la vie et le travail des "récolteurs" de sel.
Viiiite messire, l'attente est trop forte.

Abellion le Polygraphe 13/09/2008 08:50


Mille mercis de votre intérêt. Je vais redoubler d'ardeur pour remettre la main sur la documentation, dans les méandres de ma bibliothèque (euphémisme pour des piles de bouquins mal
rangés). C'est vrai que le sel a eu une importance historique que l'on a du mal à imaginer de nos jours.


Annabel 09/09/2008 10:17

une bien belle façon de découvrir gruissan !!

Abellion le Polygraphe 09/09/2008 10:35



Merci et à bientôt !



fée des agrumes 02/09/2008 14:07

Bonjour,
Je suis impatiente de lire les conditions de vie et de travail dans les marais salants; cette idéee m'évoque Ridicule de Patrice Leconte...

Abellion le Polygraphe 02/09/2008 17:07


Oui! Je pondrai l'article dans les prochaines semaines, si j'arrive à trouver assez de matière.