Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 08:49



"Des copains sans nombre ont été écrabousés, mis en miettes, un vrai désastre, gradés, hommes, ça tombait comme les semences".

Arthur Mihalovici, poilu, 1918.

"Je ne suis plus qu'un squelette où la figure disparaît sous une couche de poussière mêlée à la barbe déjà longue. Je tiens debout comme on dit en langage vulgaire parce que c'est la mode".

"On est arrivé à se battre dans les tranchées non avec le fusil et la baïonette, mais avec les outils portatifs : la pelle et la pioche jusqu'au couteau".

Emile Sautour, poilu, 1915.

"Je suis bien blessé. Espérons que cela ne sera rien. Elève bien les enfants, chère Lucie. Léopold t'aidera si je ne m'en sortais pas. j'ai une cuisse broyée et je suis seul dans un trou d'obus."

Jean Louis Cros (originaire de Rieumes, Ariège), poilu, 1917.

"Si cette lettre vous parvient ça sera que je serai foutu. Je vous prie de ne pas trop vous chagriner".

Léon-Auguste Guirande, poilu, 1915.

"...il me semble qu'il n'y a plus ni jour ni nuit, c'est la même journée qui se prolonge à travers la lumière et l'ombre, parmi les marches forcées et les combats, parmi les souffrances physiques et morales. La réalité dépasse notre imagination et cela me paralyse d'écrire. Aussi je laisse toute cette histoire que je vous dirai, s'il m'est jamais permis de revenir au monde".

"Il faut bien envisager la réalité, sans se monter la tête : la guerre est comme la fièvre typhoïde : il faut la fuir, mais si on l'attrape, il faut lutter".

Etienne Tanty, poilu, 1914.

Sources.
Monument aux morts de Salsigne (Montagne noire audoise).
Citations extraites de Paroles de Poilus (Librio).




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hélène 11/11/2008 23:32

Parfois, je me demande si les guerres ne sont provoquées que par deux fous...
Propagande, certes, mais il y a toujours des gens pour être convaincus, soit par naïveté, soit par intérêt, soit tout simplement parce qu'ils n'aiment pas leurs voisins...
Et oui, il y a les résistants. Mais prenons garde: comment pouvons-nous être certains du côté du fusil où nous serions?
Et c'est vrai, Abellion, maintenant, ce sont les civils qui sont le plus en danger...

Abellion 12/11/2008 06:37


Comme quoi, rien n'a vraiment chargé, et aujourd'hui un conflit meurtrier de ce type reste possible, si nous n'y prenons pas garde.


Othom 11/11/2008 19:32

Drôle de jour le 11 novembre 1918. Comment le qualifier, "la victoire endeuillée", "Une triste paix"... la paix est là, bien sûr, mais avec sa cohorte de deuil et de tristesse.

Abellion 11/11/2008 20:40


Bien d'accord avec vous. Quelle saveur la victoire ou la paix ont-elles quand on doit les payer de millions de vies ?


fée des agrumes 11/11/2008 12:03

J'ai souvent croisé les paroles de poilus, les images de la guerre; historienne de formation, je crois connaître un peu de cet univers atroce. Je ne comprends pas et ne comprendrai jamais cette capacité de l'homme à s'entretuer. Un gâchis généralisé de vies.
"Nous savons maintenant que les civilisations sont mortelles" a écrit Paul Valéry au lendemain de la grande guerre.
je raconte une anecdote de ma famille, petite bulle de rien qui me permet de nourrir mon espoir en l'humain. Un souvenir de la grande guerre autre que la mort.

Abellion 11/11/2008 16:03



Il est vrai que ces périodes de détresse et de deuil, si elles révèlent le pire en l'homme, révèlent parfois aussi le meilleur. Il est toujours des gens pour aider leurs semblables, même en
période de détresse, de haine opposant les nations. C'est en cela qu'il reste un espoir...



Anne-Laure 11/11/2008 12:00

Ces écrits de poilus se passent de tout commentaire. Néanmoins une question me taraude depuis ma tendre enfance. Comment se fait-il qu'au nom de deux personnes détenant le pouvoir, des milliers d'autres s'entretuent, alors qu'elles sont confortablement installées dans un fauteuil ?

Abellion 11/11/2008 12:06


Oui, c'est ce que je voulais mettre en exergue avec ces témoignages de gens humbles et simples. Il est nécessaire de se défendre et de défendre les siens, comme dit Hélène. Mais quelle saveur à une
mort au nom d'intérêts financiers ou géopolitiques (voir M. Moore sur la guerre en Irak: ce sont toujours des jeunes provinciaux, souvent pauvres et sans culture, qu'on envoie se faire tuer poru
quelques barils de pétrole en plus...) ? Le monde est ainsi fait, certains pensent disposer de la vies des autres, ni plus ni moins que des pions sur un échiquier, avec un cynisme retors.


Hélène 11/11/2008 11:34

Mais Abellion, comment se passent les guerres dans les autres pays? Les enfants-soldats, les kamikaze etc... Toute guerre est monstrueuse:
je serai toujours contre ceux qui les déclarent. Mais j'espère bien AVEC ceux qui se défendrons, ainsi aue leur patrie, au péril de leurs vies et pire, de leurs familles!
Comment nous en sommes arrivés là? Parce qu'il existera toujours des gens pour convoiter le bien d'autrui...

Abellion 11/11/2008 12:02


Oui, pour moi aussi, se défendre est juste. Mais à condition que la défense ne soit pas une forme du mensonge politique et un prétexte à étendre sa sphère d'influence (voir l'actualité de ces
dernières années). Le problème des guerres d'aujourd'hui, c'est que les victimes sont majoritairement civiles, du fait de l'hégémonie des uns et du fanatisme des autres : les population
sont prises en otage. C'est le grand drame de notre époque.