Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 21:43



Des murs ruinés, troués de fenêtres béantes comme des orbites. Un paysage de montagne où les nuages créent des puits d'obscurité et de lumière... Voilà l'impression saisissante du visiteur qui arrive à Roquefixade, une belle journée d'automne.



Ici, malgré le grandiose du site, règne un étrange sentiment de désolation. Le sentiment est justifié, puisque le château a été démantelé sous Louis XIII. Alors, laissons-nous aller à la beauté et à la mélancolie de ce site.


Le château de l'araignée.


Roquefixade semble en équilibre précaire, comme posé sur le bord d'une falaise à pic. Les bâtisseurs ont sans doute tout fait pour que de loin, la forteresse paraisse imprenable, niché en haut d'une paroi verticale. Espéraient-ils ainsi décourager les assaillants éventuels ?



Mais si l'on contourne le roc sur lequel la citadelle est construite, on monte par un petit chemin. Et là, deuxième émerveillement: une partie du château a été construite sur le vide, tout un mur semble surplomber une falaise béante ! Les hardis bâtisseurs d'autrefois ont en effet jeté une voûte arquée au-dessus du précipice pour soutenir cette partie du château. Cela donne réellement le vertige...

La cour.



On poursuit son chemin, et l'on arrive à la basse-cour du château. Nom bien pompeux, pour une sorte de petite prairie d'herbe folles, semée de rochers et de restes d'architectures. La cour est encore bordée, du côté nord, de vestiges des anciennes murailles. 
 



Ces murs s'ouvrent de meutrières qui permettaient de tirer en contrebas, vers le chemin d'accès (le côté le plus vulnérable). On voit aussi dans la maçonnerie de nombreux trous de boulin de forme rectangulaire. C'est dans ces trous que venaient s'insérer jadis les charpentes. On peut se demander si elles soutenaient seulement des éléments de fortification, ou bien également des édifices plus conséquents comme des maisons, des écuries, des forges. On sait en tout cas qu'à Monségur, château tout proche dont on a rapproché Roquefixade, la basse-cour recelait plusieurs édifices.

Le donjon.



De la basse-cour, on monte sur le donjon massif et rectangulaire, juché sur un rocher en surplomb de quelques mètres. Sa forme trappue est très reconnaissable, même du bas de la montagne. Cette silhouette solide, ainsi que les pierres de gros appareil donnent un air inexpugnable à ce château de montagne.



L'entrée du donjon était jadis fort bien défendue. les vestiges nous permettent de deviner qu'il y avait là deux portes successives, en partie taillées dans le rocher. Elles étaient munies chacune d'une herse. On peut également penser que des mâchicoulis permettaient de défendre l'entrée.

Un poste de guet ?

C'est dans ce donjon, à un  étage du mur nord, si mes souvenirs sont bons, que l'on trouve les deux énormes baies. Elles s'ornaient jadis de deux bancs perpendiculaires à la fenêtre, appelés dans le jargon des spécialistes "sièges à coussièges". On peut se plaire à imaginer les guetteurs surveillant les abords...



Un mystère de plus: ces baies sont roussies par endroit et semblent avoir été léchée par les flammes. Traces d'un incendie de jadis ?

Qui vivait ici ?

Le premier château existait déjà en 1034.

On a longtemps tout ignoré des habitants du château. Une tradition tenace, qui ne remontait sans doute qu'au siècle dernier, voulait que Roquefixade soit un château ayant abrité des cathares. On avait même baptisé une ruelle du nom pompeux de "Chemin des Parfaits", en hommage aux responsables religieux du catharisme. Eydoux pestait avec humeur contre cette "catharomanie" qui pousse à voir dans de modestes forteresses de montagne on ne sait quel temple ésotérique.

Des recherches ont pu indiquer que le château appartenait en fait à la famille de Pailhès, vassaux des comtes de Toulouse et de Foix, et donc sans doute en première ligne contre les armées de la Croisade. Il est même dit qu'un des personnages ayant participé à l'assassinat des inquisiteurs à Avignonnet, Guillaume de Plaigne, vécut ici avec sa famille en 1246.



La période royale.

Le château est racheté par le roi au comte de Foix en 1278. Une garnison est installé sur place, et des réparation sont faites qui donnent au château sa physionomie actuelle. Le château, rendu au comte de Foix en 1463, est détruit sur l'ordre de Louis XIII en 1632 par le gouverneur de Foix, le sieur de la Forest-Toyras.

C'est l'époque où Richelieu détruit les châteaux partout en France, officiellement pour raisons d'économies, mais peut-être plus secrètement pour supprimer ces vieux symboles du pouvoir féodal qu'il veut briser... Eydoux a ce beau mot à ce sujet : "Le cardinal luttait contre les châteaux à la manière d'un Don Quichotte contre les moulins."

Bref.

Mélancolie et beauté d'une forteresse ruinée... Que demander de plus ?

 

Sources.

Association du château de Roquefixade.

H.-P. Eydoux, Les châteaux fantastiques, t. 2.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jo fillol 16/10/2009 17:26


bonsoir, grand merci pour ces voyages dans ce grand sud que je connais trés bien, mais que vous magnifiez avec un talent remarquable.bravo ....


Abellion 16/10/2009 19:38


C'est trop gentil, Jo ! Il faudra que je repasse sur votre site sur le Sidobre. j'avoue que je n'ai pas encore casé les gros rochers sur la carte, il va falloir que je consulte mes cartes IGN
auparavant. Amitiés.


Le Chevalier Dauphinois 08/08/2009 06:52

Ce site est incroyable : Force et fragilité, rudesse et raffinement... Les contrastes s'associent pour que notre découverte soit unique. Et il y avait le jour de ma visite le "silence" du vent.
Cela donne envie d'y retourner !

Abellion 10/08/2009 15:43


Roquefixade, on ne s'en lasse pas... Pour ma part, j'ai eu la chance de le découvrir ce château à pied, alors que je parcourais le "sentier cathare". J'y suis revenu à plusieurs reprises. Je peux
affirmer que, certains jours d'automne ou de printemps, la vue y est plus belle qu'à Montségur. L'église du village et son retable baroque valent aussi le détour (si je me souviens bien...).


La Plume de loin 19/12/2008 07:37

Quelles ruines impressionnants et poétiques! Merci beaucoup pour cet article et pour les photos. Il ne reste que s'étonner de l'art des constructeurs qui ont réussi à faire cette forteresse.
Salutation de Moscou! :)

Abellion 19/12/2008 15:23


Merci Plume de loin. Je suis heureux que des personnes géographiquement éloignées, mais finalement si proches de la France et de sa culture, comme vous, puissent découvrir sur ce blog certains
lieux que j'adore. Excellentes fêtes de fin d'année.


Franck 17/12/2008 21:30

Bonsoir abellion

Je voulais juste te dire que j'avais supprimer mon blog et que tu peux supprimer le lien sur ton blog

Je te souhaite bonne continuation et te souhaite longue route

Franck

Abellion 18/12/2008 06:39


C'est bien dommage, les blogs intéressants sont finalement fort peu nombreux. Pourrais-je savoir ce qui te pousse à le fermer, sans indiscrétion ? Il me semblait qu'il comblait une lacune
sur ce beau village de Périllos.


Hélène 16/12/2008 15:15

Oseai-je vous le dire?
-le plan, sur internet "Château de Roquefixade",www.roquefixade.fr/chateauroquefixade htm.5k; après, affaire de déduction en comparant les différents sites. (Je ne savais pas s'il y avait 2 étages de ces baies, donc j'ai fouiné un peu partout...
Vous trouverez aussi une intéressante légende "de l'anneau", attachée à ce château:
la château de roquefixade,(et oui, au féminin sur ce site...);www.midi.pyrenees.biz/mp/ariege_roquefixade htm.25k
Pour le reste, mon fils est passionné d'histoire et surtout de Châteaux médiévaux...
Amitiés,
LN

Abellion 18/12/2008 06:37



Merci de ces précisions... Vous êtes une vraie mine d'informations ! Remerciez bien votre fils aussi. Amitiés.