Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 09:48

 


Dans la forêt de la Montagne noire, près d'Arfons se dresse une étrange stèle, portant une gravure passablement mystérieuse. C'est la pierre de Miamont. Elle a mauvaise réputation dans les légendes, étant un lieu propice aux sortilèges... Mais qu'en est-il vraiment, derrière la légende, de cet énigmatique caillou ?

Alors, en guise de cadeau de Noël pour les lecteurs et les fidèles de ce blog, quelques mots sur la pierre de Miamont !

La légende des pièces maudites.

Il est dit que l'on aperçoit parfois près de la stèle, d'étranges pièces dorées ou argentées. Il ne faut absolument pas y toucher, sous peine d'encourir le plus grand des malheurs. En effet, les pièces sont "ensorcelées": elles ont été laissées là par des gens malades ou infirmes. Si vous les ramassez ces écus, le mal dont leurs anciens propriétaires étaient affectés passera en vous... 

Une légende commune. 



Une telle légende est assez commune dans le Tarn, d'après les recherches de la Talvera. A la coix du Banquet près de St Salvy dans le Sidobre, il y avait également des pièces d'or qu'il fallait bien se garder de ramasser. 

Selon les différentes versions de la légende, ces pièces ensorcelées sont laissés par des humains qui veulent se défaire d'une maladie, ou bien  par le Drac ou le diable qui se sert ainsi de la cupidité des humains pour les garder sous son emprise.

La légende des objets enchantés ou maudits est donc une constante en occitanie. La pierre de Miamont ne semble pas faire exception.

Un carrefour.

Mais quelle est la véritable fonction de cette pierre ? Lle lieu-dit de Miamont (à défaut de la pierre elle-même) semble avoir pendant longtemps joué ce rôle de carrefour, ce qui nous permet de remonter de la légende à l'histoire. En effet, si on lit l'histoire d'Arfons, on apprend que ce caillou désormais perdu au milieu des forêts était jadis un point de passage obligé pour traverser la montagne : 

"Le chemin d'Arfons aux Escoussens commence à Arfons et finit à la Fontaine de Miemont ou Miamont". 

"Le chemin d'Arfons à la Prade commence à la Fontaine de Miamont et finit au Traouc Escur". 
 
Cela suppose l'existence d'une fontaine, qui serait associé au lieu-dit Miamont. Est-elle située près de cette pierre ? Le nom commun le laisse supposer.

La piste du nom.

Diverses formes sont attestées: Miamont, Miemont, Miechmont (sur les cartes de l'IGN): quelle peut être la signification de ce nom ? Peut-être de l'occitan "mièch" (demi), et de "mont" ? Le "demi-mont" ? Je ne suis pas assez savant en phonétique occitane pour confirmer cette hypothèse.

Une borne ?

Autre hypothèse intéressante à propos de cette pierre: on lit souvent que c'est une borne. A l'appui de cette interprétation, on interprète la gravure qu'elle porte comme des armoiries. 


 Ce qui est certain, c'est que la pierre de Miamont a servi de borne à l'époque moderne, car des traces de peinture rouge subsistent sur sa partie sommitale. Mais en était-il de même autrefois ? Si c'était une borne, quelles armoiries sont-elles représentées ? La forme générale est bien celle d'un écu. On croirait voir, dans la partie supérieure de l'emblème, trois ornements grossièrement sculptés qui ressemblent à des fleurs de lys (ou des oiseaux ?). Dans la partie inférieure, une espèce de croix entre deux Y penchés (voir photo ci-dessus).

Et si c'était une borne, quels territoires délimitait-elle, et à quelle époque ? Lorsque les Hospitaliers ont délimité leur sauveté au Moyen-âge à Arfons, ils l'ont fait avec des croix, et non avec une borne comme celle-ci, à en croire l'histoire d'Arfons.

Bref...

Sur cette énigmatique pierre, plus d'interrogations que de certitudes... J'en appelle aux savants lecteurs !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gaston31 07/06/2011 22:43


La pierre de Miamont ne serait-elle pas une borne balisant les limites du domaine de Ramondens qui était possession des dominicaines de Prouille ? Le site des Hostpitaliers de St-Jean de Jérusalem
indique qu'un tel bornage eut lieu vers 1290 (Arfons était possession de ceux-ci)à la suite d'un procès. La croix gravée irait dans ce sens.


Abellion 08/06/2011 12:33



Je ne me suis pas penché sur l'histoire d'Arfons depuis belle lurette, et ne parlais de la pierre de Miamont que d'un point de vue légendaire. Ce que vous dites semble assez probable. Avez-vous
des sources plus précises, un ouvrage d'historien en tête ?


Ah, oui, je viens voir le site dont vous
parliez : effectivement cela semble être la bonne explication. Merci beaucoup pour cet éclaircissement ! Je vais intégrer la référence à l'article. Cordialement.



Pat en Pays d'Halatte 07/11/2009 14:46


Bonjour Abellion
J'aime beaucoup ton article qui parle de ce genre de légende.
En général, ces bornes pouvaient servir à délimiter des territoires. D'après quelques recherches, il se peut que celle-ci fasse partie des bornes servant à délimiter deux diocèses, celui d'Albi
pour Arfons avec un autre diocèse.
Y a t'il egalement une gravure sur l'autre face? Il se peut que ce soit les armoiries d'un des diocèses mais pour en avoir la certitude, il faudrait faire un p'tit tour dans la bibliotheque du coin
pour voir s'il y a des infos. Dommage, j'habite un peu loin...
En tout cas, je comprends ta curiosité et tes interrogations! Tiens moi au courant, si tu as du nouveau.
A bientôt


Abellion 08/11/2009 06:30


Hum, je vais me replonger dans l'histoire d'Arfons et dans ma bibliothèque... Je te garantis que je te tiens au courant si je trouve du nouveau. Amitiés.


Prométhazine 24/08/2009 16:19

En cette journée de grisaille parisienne, j'ai la nostalgie du pays et je suis venu me ressourcer sur ton blog en admirant tes belles photos.
J'espère que tu vas bien et que tu trouveras prochainement un peu de temps pour nous écrire quelques beaux articles.
Amitiés

Abellion 26/08/2009 08:03


En ce moment, j'emmagasine photos et infos pou de nouveaux articles. Les nouveaux articles ne sauraient tarder ! Amitiés


Pierre 07/02/2009 10:49

Animateur de randonnées pédestres dans un club de la Montagne Noire, je dois conduire une randonnée autour d'Arfons le 1er mars prochain. Je serai intéressé de connaître l'emplacement de la pierre de Miamont pour l'intégrer dans le parcours prévu autour des croix des Fangasses et de Montalric. Ton article positionne la forêt d'Hautaniboul au nord-ouest d'Arfons, ne serait-ce pas plutôt au nord-est. Si j'en croix le pictogramme étoile placé sur ma carte ign, je situerais la pierre aux coordonnées GPS UTM 0436712E et 4811287N fuseau T31.
Bravo pour la richesse de ces informations. Bonne continuation pour ton blog

Abellion 09/02/2009 14:05


Je vous avoue humblement mon incompétence en matière de GPS et autres appareils techniques. Mais la pierre de Miamont est située non loin du lieu-dit "Plo del May", célèbre dans l'histoire de la
Résistance. On peut la voir sur la carte IGN  1.25000 (bleue) 2344 O, non loin du Plo del May, représentée par un triangle dans une étoile rouge à cinq branches. Il n'y a pas de mention
"Pierre de Miamont" sur la carte, mais simplement "Travers de Miech-Mont". Pour y accéder depuis la route (D 14) on prend un chemin qui, en face de la stèle de la Résistance du Plo del May,
part vers le sud, puis change deux fois de direction.
A vol d'oiseau, 160 degrés Sud-est par rapport à la stèle du Plo, me dit ma vieille boussole...  
Pour Hautaniboul, tu aussi raison, c'est NE !!
Bonne chance pour ta randonnée, mais de Montalric à Miamont, il y a une sacrée trotte !


Promethazine 12/01/2009 12:22

Nouvelle visite sur ton blog après quelques jours d'absence. Un article intéressant sur un lieu où il faut que je songe à me rendre à l'occasion. Cette légende des pièces maudites vient-elle de l'ouvrage de la Talvera ou y'a-t-il d'autres sources ?

Abellion 13/01/2009 09:00


Je l'ai lu en divers endroits : l'encyclopédie Bonneton sur le Tarn (partie ethno, B. de Viviès), plus l'ouvrage de la Talvera.