Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 08:17

Au détour d'un chemin de forêt, dans la Montagne noire...


Quel n'est pas notre étonnement de croiser un de ces arbres tentaculaires, qui jettent dans toutes les directions leur ramure, en quête de lumière...


Ce hêtre a plus de 300 ans. Son imposante silhouette, ses branches énormes se parent de moignons, de trous, de lichens qui font le charme de cet ancêtre.

Quand je vois un de ces arbres plus que centenaires, cela m'incite à une méditation silencieuse...

Méditation d'abord sur la beauté de la vie, et sur sa force, capable de défier le temps.
L'organisme vivant se modèle, se convulse pour trouver l'eau, la lumière, les sels minéraux.La danse immobile des branches est l'image du travail souterrain des racines, invisibles. Une branche, des feuilles tombent : d'autres prennent leur place au fil des saisons, des siècles.

Ensuite, méditation sur l'épéhémère et, pourquoi pas, la vanité de toutes nos notions humaines.
Combien celui-ci a vu passer de révolutions, de régimes politiques, de génération humaines, de systèmes de pensée ? Il nous rappelle que nous sommes poussière, pétris de vide et de néant, et nous incite à un peu de modestie. Qu'il existe dans la nature un courant de vie qui nous dépasse infiniment, à la fois en tant qu'individus, que civilisation, voire en tant qu'espèce...

Méditation aussi sur notre capacité à détruire la planète.
Celui-là survit depuis plus de 300 ans avec un peu, d'eau,  de terre et de lumière. Or combien faut-il de centrales nucléaires et d'hectares de forêt amazoniennes, à chacun de nous, pour traîner soixante-dix pauvres années en ce bas monde ?

Méditation aussi sur la "tranle" moderne, la folie de mobilité de notre époque.
Certains aujourd'hui n'hésitent pas à vivre à 500 km de leur lieu de travail, en prenant l'avion et en acroissant la pollution... Celui-là est sorti là de sa graine, et a trouvé dans son milieu tout ce qu'il lui fallait pour se développer.


Méditation sur notre rapport au passé.
L'arbre "vit" en surface, juste sous l'écorce, mais son bois mort lui sert d'architecture et de squelette pour se construire et tenir debout. Et nous, quel est notre rapport à l'histoire de notre civilisation, et à notre histoire ? Sert-elle seulement à nourrir nos rancoeurs, ou en tirons-nous quelque chose de positif ? En tout cas, sans ce rapport au passé, nous ne tenons pas debout et sommes sans avenir.

Méditation enfin sur l'utilité.
Un arbre ancien produit une quantité d'oxygène et d'eau importante. Ne respire-t-on pas mieux dans une région boisée ? Et nous, humains, qu'avons nous été capable de produire, à part des déchets ?

La présence silencieuse et discrète de ces arbres est une leçon pour tous...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Promethazine 14/02/2009 17:01

Je ne connais pas ce vieux hêtre mais il y en a également un très ancien à côté des ruines de l'ancienne chapelle de Saint Jammes; pas très loin de ce site mais sur l'autre versant de la vallée.

Abellion 15/02/2009 08:49


Il est situé en pleine vallée du sor, sur un sentier de grande randonnée. Il est signalé sur els cartes IGN, c'est comme cela que je l'ai connu. Oui, je songeais à un petit article sur cette
chapelle de Saint-Jammes, si belle et si pleine d'histoires et de légendes. Les historiens d'Arfons et des Cammazes en parlent comme d'un lieu très ancien, et une tradition rapporte que les anciens
habitants de Roquefort y étaient enterrés, je crois.  


Hélène 09/02/2009 21:24

Merci surtout infiniment de m'y accepter!

Abellion 02/10/2015 08:20

Une chambre dans une forêt ? Une tente plutôt (je pinaille) !

Ben 14/12/2014 01:52

Louez-vous une chambre là.

Abellion 10/02/2009 08:36


C'est moi qui suis honoré de vous y accueillir !


Hélène 09/02/2009 18:21

Et moi j'adore le grand spectacle... ce qui ne m'empêche pas d'aimer Balzac!
Puis-le vous demander, Abellion, de m'inscrire dans "les Cultureux ecclectiques? Je me suis trompée de communauté...
M'en vais de ce pas aller faire ma déclaration en bonne et pure forme!
Amitiés,
LN

Abellion 09/02/2009 19:32


Je vais le faire illico presto, Hélène ! Soyez la bienvenue chez les Cultureux, et merci d'avoir choisi cette communauté !


Hélène 07/02/2009 01:19

Moi votre blague m'a fait rire!
En parlant d'arbre, je suis en train de faire l'arbre généalogique des Rougon-Macquart chez Zola. Très intéressant en ce qui concerne les transmissions des tares, consanguinités etc. Un vrai bonheur! Cet écrivain a accompli là un travail de titan, et très documenté!
Amitiés,
Hélène.

Abellion 09/02/2009 13:55


Oui, pas mal Zola... Mais j'avoue que je préfère les écrivains comme Camus, qui mettent l'homme face à sa liberté plutôt qu'à un déterminisme biologique. Ce que j'aime le plus dans Zola, c'est les
moments "fantastiques" de son oeuvre, comme l'effondrement de la cheminée du Voreux dans Germinal. Mais pour moi, Balzac a peint la réalité sociale et autre avec plus  d'ambiguïté, de
merveilleux, de nuances que Zola, c'est pourquoi je le préfère.


Hélène 03/02/2009 10:40

méditation aussi sur ces branches tentaculaires qui se croisent et se recroisent en toute liberté...Aujourd'hui, chaque hiver on taille un arbre jusqu'à en ne laisser qu'un moignon...Tout est tutoré, limité, allusif...
Heureusement que vous êtes là pour nous parler de ce temps...D'où nous venons en droite ligne. Ces arbres sont magnifiques et symboliques...

Abellion 05/02/2009 09:59


Mais oui, vieille branche (si vous permettez cette familiarité et cetteplaisanterie stupide, Ln...) Cela ne fait pas si longtemps que nous en sommes descendus, ds arbres, pourrait-on se dire
philosophiquement à la vue du monde actuel... Moi j'ai toujours aimé l'ancienne image de l'homme comme arbre inversé, dont les racines, les cheveux, montent vers le ciel... Manière de parler de la
part d'idéal et d'absolu qui est en nous tous.