Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 07:15

bez bedène (6)
Au nord de l'Aveyron, Bez-Bédène est un hameau authentique posé sur une arête de granit comme sur le fil d'une épée. On trouve dans ce site remarquable, outre un bel ensemble de maisons de pierre, les vestiges d'un prieuré et des rochers aux formes surpenantes. 

Découvrons le riche patrimoine historique et naturel de Bez-Bédène...

Etymologie

Bez, c'est en occitan le bouleau (plus précisément un bois de bouleaux, ou un pays où ces arbres abondent). Bédène, c'est la Viadène, le nom du terroir où se situe le village. Le nom est orthographié Bez-Bédène (la forme la plus communément admise), Bez-Bedène, Bès-Bedène.  

bez bedène (59)
Situation : le plateau de la Viadène

Sur le territoire de la commune de Campouriez, Bez est situé à 564 mètres d'altitude, dans le petit pays de la Viadène. La Viadène est un plateau délimité au sud par la vallée du Lot, à l'ouest et au nord par celle de la Truyère et à l'est par les Monts d'
Aubrac. La roche d'ici est le granite, qui affleure un peu partout, à tel point que d'étonnants rochers se dressent parfois dans le jardin des maisons... Le socle rocheux granitique de la Viadène a été profondément creusé au cours des millénaires par le travail patient de plusieurs rivières, dont la principale est l'Argence.

bez bedène (63)
Un méandre de la Selves

Un de ces cours d'eau de la Viadène,
la Selves, prend sa source sur le plateau de l'Aubrac (1330 m.), se creuse un chemin tortueux dans la roche, grossie par plusieurs affluents dont le principal est le Selvet. C'est sur une hauteur surplombant un méandre de la Selves que Bez-Bédène est bâti.

bez bedène
Accès

On arrive à Bez-Bédène ou bien par la route qui descend directement depuis Saint-Amans-des-Cots, ou bien par le petit chemin de la vallée qui remonte vers le hameau après avoir franchi la Selves sur le pont dit "romain" ou "de la Banide". Cet ouvrage très étroit date du XIVe siècle (1329). Il est dit que l'évêque de Rodez accorda 30 jours d'indulgence à ceux qui contriburaient financièrement à sa construction.

Non loin du village, on peut voir les vestiges d'une voie romaine, ce qui montre que le lieu était fréquenté de longue date. Le nom de Viadène ferait d'ailleurs référence à la "Via decima", dixième voie romaine. La présence de cet ancien axe de communication, tout comme l'appellation de "pont romain" laissent supposer qu'ici passaient au Moyen-âge des pèlerins de Saint-Jacques. Je n'ai pas fait de recherches sur ce point, mais dans L'Aveyron (Alain Drignon, Fil d'Ariane éditeur) il est question d'un hôpital adjoint au prieuré pour accueillir les pèlerins.

bez bedène (4)

Deux sites en un

bez bedène (35)
Ce qui est frappant dans ce site, c'est qu'il est organisé en deux zones bien distinctes, dont la démarcation est matérialisée par une croix au socle de granit (ci-dessus). Côté nord-est, sur la partie la plus large de l'arête granitique s'alignent comme en rang d'oignon toutes les maisons du village. Côté sud-ouest, là où l'arête se rétrécit, le terrain est absolument vierge de constructions, et présente un paysage de rochers granitiques dont les formes étranges font de véritables pierres à légendes... Evoquons successivement ces deux parties bien distinctes du site, le village et les rochers...
  

bez bedène (13)Bez-Bédène, côté rochers bez bedène (10)Bez-Bédène, côté village



Le village et l'ancien prieuré

bez bedène (62)
Le village de Bez-Bédène s'est selon toute vraisemblance construit autour de son église. Un ermitage fut fondé au XIe siècle par saint Gausbert, chanoine de Rodez. En 1087, il est transformé en église paroissiale. Celle-ci devient un prieuré qui est ensuite uni au collège des Jésuites de Rodez en 1576.

bez bedène (40)
L'église (XIIe s.) est caractéristique de la transition du roman et du gothique. L'extérieur semble roman avec un clocher à peigne, toutefois l'intérieur présente de belles croisée d'ogives. Dans les chapelles latérales, deux retables remarquables. Dans la chapelle de gauche, un autel avec un tabernacle, surmontée d'une statue en bois de Saint-Gausbert, encastrée dans une niche entourée de colonnes torses. Dans la chapelle de droite, un retable avec un tableau représentant le don du Rosaire. Cette peinture est entouré de petites scénettes en bois sculptés représentant chacune l'un des mystères du Rosaire.
.

bez bedène (39)St Gausbert bez bedène (38)Le Rosaire


Un petit ermitage était attenant à l'Eglise. Sur le mur extérieur est, on remarque une porte murée et les départs d'une voûte: entrée pour certains d'un hypothétique ancien cloître du prieuré.

bez bedène (48)
Les rochers 

bez bedène (16)
Ils sont situés sur la partie la plus étroite de l'arête rocheuse, où le passage est parfois incommode, d'où le nom de Maupas "le mauvais pas". Toutefois, le jeu  en vaut la chandelle. On admire là un paysage granitique sculpté par l'eau, les vents, le gel... Combien de millénaires d'érosion a-t-il fallu pour arriver à façonner ces étranges roches qui surplombent le cours de la Selves ? Le lieu parle à l'imaginaire. D'après A. Calmels, les anciens donnaient à ces blocs de pierre des noms imagés en fonction de leur forme : "roc de l'ohuc", "roc del citrou", "roc de los Cocudos".

bez bedène (24)

bez bedène (30)Pierre branlante, pierre à légende

Toutefois, si tous ces rochers sont impressionnants, sans conteste le plus remarquable d'entre eux est formé par un bloc en équilibre. C'est une roche tremblante, dit-on... Je n'ai pas vérifié ! Autour d'elle flotte comme un parfum de mystère. Elle semble être une simple formation naturelle,  pourtant elle est parfois qualifiée de "dolmen", comme si on y voyait, sans doute à tort, l'oeuvre des mains de nos ancêtres.

Ce qui est possible par contre, c'est que l'on ait voulu (quand ?) la christianiser en peignant sur le rocher de dessous une croix blanche. Or, en règle générale, on ne réserve un tel traitement qu'à des pierres auxquelles nos anciens prêtaient des vertus ou des pouvoirs particuliers, croyances autrefois très répandues et combattues par l'Eglise. Peut-être aussi n'a-t-on peint cette croix que pour signaler un site remarquable ? J'en suis réduit à faire des hypothèses. Si quelqu'un en sait plus, je lui serai reconnaissant de laisser un commentaire.  

Pour conclure sur le sujet, je site in extenso ce que dit A. Calmels sur la pierre :

"Elle fut signalée pour la première fois par l'historien Bosc (1753-1804), originaire de ce village. Il y a là une énorme quille de granit, découronnée de sa pointe sur laquelle on peut grimper côté nord tandis que le bord opposé forme un a-pic absoluement vertical. Or sur ce bord tronqué gît en surplomb une grande pierre qui paraît être la cime de la quille renversée par les siècles. Bosc l'appelait pierre branlante; il est certain qu'aujourd'hui elle ne branle plus; en tout cas, il est bien difficile de croire que dans une intention religieuse des hommes se soient entendus pour hisser une pareille pierre sur un pareil précipice."
 

bez bedène (31)  bez bedène (32)


Bref...  

Un lieu magique, à la fois par sa nature, son patrimoine, et je ne sais quel parfum de mystère et d'autenticité. Un de mes plus beaux coups de coeur en Aveyron.

Lire
Chanoine A. Calmels, Guide touristique de l'Aubrac. Ste-Geneviève-sur-Argence et St-Amans des Cots, éditions de la solidarité aveyronnaise, 1984, 2e édition.
A. Drignon. L'Aveyron. Rouergue hier et aujourd'hui. Fil d'Ariane éditeur.

Liens
Site intéressant sur la Viadène, ses lacs et ses rivières
Hôtel du lion d'or (belles photos de Bez-Bédène)

Accès
Localiser Bez-Bédène sur la carte interactive

Près de Bez-Bédène
Mur-de-Barrez, village au riche patrimoine
Albinhac et sa représentation de la Mort
Aubrac et sa domerie 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sirius 11/02/2010 19:32


Superbe reportage, qui donne envie d'aller voir sur place!


Abellion 12/02/2010 07:45


Merci de vos encouragements, Sirius ! J'espère trouver un peu de temps ces quinze prochains jours pour prendre un bain revigorant d'histoire sur votre blog... De nouveaux articles viendront bientôt
sur celui-ci !

Amitiés


Soledad 06/02/2010 19:21


Et bien il y a ici non loin, une roche sur laquelle il y a une croix, e je suis comme toi, une question sans réponse, n'est pas une question... Parce qu'à chaque question, il y a une réponse...
Bon weekend.


Abellion 07/02/2010 09:07


Il est bien aussi qu'il y ait de temps en temps des questions sans réponse, cela nous apprend la modestie, à nous tous qui croyons parfois tout savoir... Amitiés


Soledad 06/02/2010 17:24


Bon weekend.
Bisous


Abellion 06/02/2010 19:07


Merci de ton passage ! Je vais quand même essayer de publier quelque chose ces jours-ci... A très bientôt !


Pascale la Tricotineuse 02/02/2010 23:14


Bonsoir ou plutôt bonne Nuit !! je viens de lire ton écrit chez Hélène je venais te féliciter pour la félicité que j'ai eue à te lire ! en suivant lentement les fils comme une tricotineuse que je
suis, j'arrive ici!! dans ton AOC, pour te dire que cet échange entre blogs m'a particulièrement fait plaisir, la pub est en route pour ton Odysée chez Hélène ! amicalement respectable écrivain!


Abellion 04/02/2010 05:05


Oui, Lieux secrets du Pays cathare est un blog garanti AOC ! Je te remercie de tes encouragements, je ne mérité pas vraiment le titre d'écrivain, plutôt d'amoureux des livres. Si j'avais plus de
temps, j'écrirais sans doute davantage... Peut-être un jour !


Hélène, le-calame-et-la-plume. 02/02/2010 20:19


Je viens de publier votre dernier article, Abellion....
Euh... Vous ne voudriez pas prendre la direction artistique et littéraire de mon blog? C'est vif, insolent à souhait, documenté comme toujours...

-J'en ris encore!
Merci!

Hélène.


Abellion 04/02/2010 05:03



Hélène, vous dirigez votre blog mieux que personne et êtes la seule digne de diriger la barque ! je suis très heureux que cela vous ait plu en tout cas. Et je vais publier votre texte sur les
Pyrénées ce Week-end...
Amitiés