Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 22:35

IMGP8654Le carnaval de Limoux est peut-être unique dans le monde. Ici, ni chars, ni de reines de beauté, mais la mystérieuse beauté d'un rituel immuable. Dans un tourbillon de confetti, des pierrots armés de roseaux font le tour de la place centrale de la ville en danse et en musique.

Alors, pourquoi le public se presse-t-il au Carnaval de Limoux ? Peut-être parce que cette marche dansée possède la beauté propre à tout rituel, mais aussi une magie particulière, celle du masque et du satin...

Au royaume du Carnaval

Il faut d'abord vous donner une idée de ce qu'est le rituel du carnaval de Limoux. Nous sommes sur la place de la République, place centrale de Limoux, à dix-sept heures...

De café en café, le royaume des fécos...


limoux (5)
Des accords de musique retentissent, et soudain vous les voyez. Ce sont les vedettes du carnaval, les fécos (fecas en "graphie normalisée"). Des pierrots vêtus d'un pantalon et d'une chemise de satin, avec colerette et chapeau assortis, le visage cagoulé et masqué. Les fécos portent tous le même costume, celui de leur bande. Ils dansent sous les arcades de la place, progressant lentement, en 20 minutes environ, d'un café à l'autre. Ils évoluent gracieusement, avançant imperceptiblement de quelques dizaines de centimètres à chaque pas de danse. Miracle d'immobilité et de mouvement, de grâce aussi. 

Danse et geste

La gestuelle des fécos est strictement codifiée. La carabène (roseau orné de rubans) est tantôt tenue délicatement entre l'index et le majeur et maniée par le pouce, tantôt brandie à pleine main comme le fouet des meuniers dont elle serait issue. La main restée libre, comme celle qui tient la carabène, se tient souvent également au-dessus des épaules. Cette deuxième main, selon l'inspiration des fécos, dessine des arabesques, esquisse des gestes, bref traduit l'humeur du moment. On a même pu parler d'un langage muet, réservé aux initiés...

limoux sortie 17 heures (38)Les Pitchouns

La beauté de la danse naît avant tout de sa lenteur, mais aussi des reflets du satin, des gestes des mains et des carabènes. Le cortège arrivé devant un café, la musique s'arrête, et soudain les fécos disparaissent dans l'arrière-sale pour des libations à caractère strictement confodentiel. Puis, ils réapparaissent, au bout d'une dizaine de minutes. Ainsi se fait le tour de la place, de café en café.  

La musique

Les fécos sont inmanquablement suivis dans leur parcours d'un groupe de musique composé principalement de percussions (caisse claire et grosse caisse) et d'instruments à vent (trompettes,  clarinettes, trombones, hélicons, ). Les musiciens interprètent des airs traditionnels, qu'ils s'agisse de compositions originales ou d'adaptation de succès d'opérettes de la Belle-Epoque. Les musiciens sont tous habillés selon le code vestimentaire de leur groupe ; toutes les bandes ont néanmoins une blouse, un chapeau à larges bords et un foulard autour du cou ; seule la couleur de la blouse et du foulard change.

limoux sortie 17 heures (18)
Les goudils

IMGP8636Enfin, derrière les fécos et la musique, les groupes hétéroclites des goudils ferment le pas. Autant les costumes des fécos sont uniformes, luxueux et marqués par un certain esthétisme, autant ceux des goudils sont disparates et hétéroclites, faits de bric et de broc. Cela ne les empêche nullement d'être souvent très réussis. Les clowns aux couleurs chamarrés y côtoient d'étranges patriarches aux cheveux poivre et sel mêlés de plumes de paon. Le jeu de la confusion des sexes s'y donne à coeur joie : on y voit des hommes déguisés en gitanes à la noire mantille, en grands-mères à l'ombrelle élégante et aux formes généreuses... qui sont en fait des paquets de confetti !

Au contraire des fécos qui doivent obéir à des codes stricts, les goudils ont toute liberté de taquiner le public, d'emmener l'un des spectateurs le temps d'une danse, d'une tentative de rapt ou de séduction improvisée. Ils incarnent le désordre jubilatoire du Carnaval.

IMGP8685Goudils au meilleur de leur forme, taquinant le public

Le déroulement du Carnaval

3 mois de Carnaval

limoux sortie 11 heures (14)Le Carnaval de Limoux est, dit-on, le plus long du monde, puisqu'il ne dure pas moins du quart de l'année... Le signal du départ est donné en janvier de manière très officielle, à la sous-préfecture ! Ce jour-là, elle est en effet envahie par une délégation de Limouxins déguisés en meuniers, avec masque, bonnet, foulard, et longue chemise blanche (photo ci-contre). Le sous-préfet se se dérobe jamais à cette tradition bien ancrée. Puis, viennent trois mois pendant lesquels, chaque samedi et chaque dimanche, ont lieu les sorties des différentes bandes. Enfin, le dimanche qui précède les Rameaux a lieu la Nuit de la Blanquette, au cours de laquelle la dernière bande sort pour juger et brûler Carnaval... 

Une journée de Carnaval typique

Elle comporte trois temps forts.

La sortie de 11 heures,sans fécos mais avec des masques divers et généralement un spectacle qui tourne en dérision l'actualité locale ou nationale : la restauration controversée de la place de la République, nos chers gouvernants, les rumeurs de fermeture de la voie ferrée Carcassonne-Quillan, etc. Lorsque j'assistai à la sortie de onze heures au mois de février dernier, c'était une bande d'enfants qui procédait à une élection de miss parodique. Les candidates ont ainsi évolué devant un jury où l'on pouvait reconnaître Geneviève de Fontenay. Miss Pastis 51, particulièrement appréciée, faisait boire un membre du jury avec un entonnoir... Quant à Miss Infirmière, elle brandissait une énorme seringue aussi menaçante que le clystère de Diafoirus !

limoux sortie 11 heures (32)Concours de miss, version Limoux. Mme de Fontenay rhabillée pour l'hiver ?

La sortie de 17 heures est la traditionnelle ronde des fécos autour de la place, avec généralement le public le plus nombreux de la journée.

La sortie de 22 heures, qui ne regroupe que les amateurs les plus convaincus du Carnaval, est peut-être la plus magique de toutes. Fécos et goudils défilent dans une étrange atmosphère nocturne, à la lueur des entorches qui projettent des ombres étranges sur les arcades... Ces luminaires sont fabriqués traditionnellement d'un bâton de noisetier sur lequel on a enroulé du papier résiné, qui se consume en exhalant une agréable odeur aromatique...  

IMGP8676A la lueur des entorches

L'organisation du Carnaval


Le carnaval de Limoux a tout de la mécanique impeccablement huilée. Mais comment expliquer un tel succès ?

La codification du rituel

La danse des fécos a tout pour intriguer. Ses origines sont incertaines, comme on le verra plus loin. Ce que l'on sait en revanche, c'est que le cérémonial fut fixé de manière stricte à partir des années 1940-1950, lorsque le comité du Carnaval fut créé. Celui-ci édicta les dix commandements du carnavalier. De ceux-ci, on peut retenir :
-l'obligation pour le fécos de se dissimuler entièrement par le masque, les gants, la cagoule, et l'interdiction de se démasquer en public
-le cheminement d'un café à l'autre, devant se faire en vingt minutes approximativement, "sans bousculade et sans énervement"
-l'obligation pour la bande des fécos de mener la musique, en donnant le départ et la fin.

limoux sortie 17 heures (8)Le Carnaval n'attend pas le nombre des années (Les Taps)

limoux (29)La musique et la mène

La musique est indispensable. Entre les fécos et le musiciens existe une relation de complémentarité et d'opposition. Les musiciens se font payer par les fécos, qui en veulent pour leur argent. Les fécos veulent faire durer le plus de temps possible le défilé entre chaque café, tandis que les musiciens ne veulent pas qu'il dépasse des limites raisonnables. Cet antagonisme pouvait jadis dégénérer en bataille rangée, les musiciens n'hésitant pas à expulser manu militari un carnavalier faisant traîner les choses... 

Le fait est que la cohabitation entre fécos et musiciens repose sur un équilibre savamment dosé. Dans le cortège, les musiciens sont précédés de fécos organisant la mène. Ce sont eux qui donnent la cadence aux musiciens, leur imprimant un pas plus ou moins rapide. Pour les connaisseurs, la réussite d'une sortie dépend en grande partie du savoir-faire de ce meneur.

Bref...

J'espère que cette incursion dans cette tradition vivante vous a plus, et vous donne rendez-vous pour un deuxième article très prochainement...

A suivre...

Lire
G. Chaluleau, Jean-Luc Eluard, Le Carnaval de Limoux, Atelier du Gué

Liens
Article en occitan sur Wikipédia
Présentation complète du Carnaval de Limoux par Philippe Esperce
L'arrivée des Meuniers au début du Carnaval (article de la Dépêche)
Les anciens du Carnaval défendent la tradition (article de l'Indépendant)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eurosix 27/03/2010 08:43


A ce que j'ai pu comprendre, le carnaval est régi par 10 commandements qu'il faut observer à la lettre. Les sorties n'ont lieu qu'en fin de semaine. Il y en a trois par jour. Celle de 22 heures est
la plus calme, la plus élégante et celle où n'importe qui peut participer. La musique est obligatoirement celle ''de Nice'', fifres et tambourins. Ce commandement a été décidé après une bagarre qui
a eu lieu en 1605 ! Des joueurs de fifres et tambourins se sont colletés avec des violoneux dont l'un était un Baron. La population s'en est mêlée et même les consuls qui ont été malmenés mais ont
fini par rétablir le calme. Aujuord'hui, avec l'évolution, il y a des fanfares mais le rythme est toujours donné par ''le meneur'' le seul à qui il est interdit de ''chiner'' (dire des vérités
vraies ou fausses sous couvert du masque). Chaque bande a son meneur et un concours est établi entre les différentes bandes. Amitiés.


Abellion 27/03/2010 10:01


Oui, ce site sur le carnaval de Limoux est très bien fait !
Les 10 commandementsn dateraient des années 1950.
Les sorties ont lieu samedi et dimanche.
A toutes les sorties, tout le monde peut participer (enfin parmi les habitants de Limoux) à condition d'être costumé en goudil...
Il paraît aussi que, sous l'ancien régime, le tambourin était l'instrument du peuple et le violon celui de l'aristocratie ou des nantis, d'où les affrontements...
Merci de partager mon intérêt pour ce beau carnaval, Abellion


gene 25/03/2010 22:52


ah le carnaval de limoux . je n'y vais plus . trop élitiste . pour faire partie d'une confrérie , c'est tout un système . les goudils très peu pour moi surtout le soir, l'alcool aidant ... On
dirait que les carnavaliers sont plus respectueux et les débordements moins fréquent que dans ma jeunesse mais malgré tout je n'aime pas ce carnaval . Et pourtant j'adore les costumes et les
carabènes . bonne soirée


Abellion 26/03/2010 08:26


C'est sans doute une grande tentation de faire ce que l'on veut, derrière un masque... Je n'ai pas assisté aussi souvent que vous au carnaval de Limoux, mais il me semble qu'effectivement les
débordements sont moins nombreux qu'aujourd'hui. Et c'est vrai que le décor, les costumes, ont une magie inégalable...
Amitiés


Tatiana 24/03/2010 21:52


Quand je pense que ce n'est pas très loin de chez nous et que nous n'y sommes jamais allés ...
Dommage ;une autre année; qui sait?.
Bizz.


Abellion 25/03/2010 06:36


Hélas, c'est trop tard pour cette année, nous somems déjà aux Rameaux ! En tout cas, je te conseille vivement d'y aller les deux jours, samedi et dimanche, en dormants sur place pour voir la sortie
nocturne !
Bisous


Christian lemenuisiart 24/03/2010 05:56


Et bien voilà un bel article , moi je ne connaissais pas ce carnaval . Il faut dire que c'est un spectacle qui je n'aime pas forcement . Celui là m'a l'air plus intelligent et avec moins d'alcool .
A bientôt et bonne journée .


Abellion 24/03/2010 06:53


Moins d'alcool, je ne suis pas tout à fait sûr, étant donné qu'on attend des fécos qu'ils fassent force libations de blanquette au cours de la cérémonie ! Toujours est-il que lors des sorties
auxquelles j'ai assisté, il n'y a eu aucun débordement et que tout se passe dans une ambiance assez bon enfants même si, carnaval oblige, l'irrévérence, la moquerie sont toujours là et c'est tant
mieux. Amitiés.


Nova 24/03/2010 02:04


Ca fait rêver ! :)


Abellion 24/03/2010 06:50


Oui, les costumes portent à l'onirisme et au mystèren surtout à la sortie de 22 heures qui est la plus poétique de toutes, à la lueur des entorches...