Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 00:00

brigades-du-tigre--5-.jpg

 

On ne rabâchera pas une fois de plus les informations copiées-collées partout sur le web.... On se contentera simplement de rendre hommage à un personnage qui, bien qu'ayant occupé une place importante dans le panorama audiovisuel, avait conserver une simplicité et une chaleur appréciées du public.

 

Maguelon restera pour beaucoup d'entre nous le sourire et les moustaches de l'inspecteur Terrasson...

 

Deux versants de la Montagne Noire...

 

Première découverte en lisant les diverses nécrologies consacrées à notre personnage. Il était né à Labruguière en 1933. Son nom, on ne peut plus tarnais : Maurice Couzinié. Bien plus tard sans doute, il avait acheté une maison à Cabrespine pour se retirer, dit-on... Mais un acteur se retire-t-il un jour ?

 

Labruguière et Cabrespine... Le versant nord et le versant sud de la Montagne Noire. L'ombre et la lumière. La ville de Saint-Thyrs et la cité aux six ponts.

 

Comme beaucoup de ceux qui sont nés à ses pieds, Maguelon avait sans doute un attachement vrai pour cette montagne magique, ses sombres forêts, la clarté de ses rivières et l'authenticité de ses habitants.

 

Sans doute que s'il joua au cinéma et à la télévision les hommes du sud, c'est qu'un lien profond et non factice l'unissait à cette région...

 

  brigades-du-tigre--13-.jpg

 

L'inspecteur Terrasson (1974-1983)

 

Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent connaître, où la télévision n'était pas presque totalement inepte. L'époque des Brigades du Tigre.

 

Pierre Maguelon incarnait alors l'inspecteur Terrasson.

 

Comme son nom l'indique, c'était l'homme de la terre, du sud, ayant gardé le rapport à la matière nourricière et mère, quelque peu paysan et bougon, toujours les pieds sur terre, et non dénué d'une certaine finesse...

 

Dans cette série policière ayant pour fond les vingt premières années du vingtième siècle, le costaud inspecteur Terrasson ne se contentait pas de fracasser des portes d'un coup d'épaule : il inventait le portrait-robot, et la police entrait dans l'ère moderne !

 

Peu importe que Claude Dessailly ait donné au personnage joué par l'enfant de la Montagne Noire le nom d'une charmante ville de la Dordogne... On conçoit que, vu en raccourci de Paris, le sud semble bien petit. Mais derrière la moustache de ce personnage, qui évoquait infailliblement celle de mon grand-père, c'était le soleil de l'occitanie qui rayonnait un peu sur les écrans !

 

On n'oubliera pas qu'avant de participer au tournage de cette série policière, Maguelon avait joué dans le Charme discret de la Bourgeoisie de Bunuel, Tire-au-flanc de Claude Givray et François Truffaut...

 

brigades-du-tigre--3-.jpg

 

Mort sur les planches

 

Maguelon, frappé d'une hémorragie cérébrale alors qu'il participait à un festival de théâtre... Mort sur scène comme Molière aurait-on envie de dire, mais c'est oublier qu'à notre époque on meut à l'hôpital. En l'occurence, celui de Perpignan, les secours n'ayant pu le sauver.

 

Maguelon aura été l'homme de la parole chantante et douce, navigant du théâtre au cinéma, en passant par la télévision.

 

Bref...

 

S'il n'avait pas oublié les sonorités de la langue d'ici, sans doute aurait-il aimé qu'on le salue en ses termes :

 

Adiou l'amic...

 

Et bon voyage !

 

Liens

Les Brigades du Tigre, la série qui vaut mille fois mieux que le film navectueux qui en a été tiré

Cabrespine, le village aux six ponts, dernière retraite de Pierre

La biographie la plus exhaustive sur Internet

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ovive 23/11/2010 12:59


Bonjour Abellion,
Quand elle m'en parle, ma mère l'appelle encore "Ptit bobo" :)


Abellion 24/11/2010 18:23



Bobo? Tiens, pourquoi donc ce surnom ? j'imagine que ce n'est pas la même chose que les "bobos" actuels ?



ovive34 01/11/2010 23:29


Merci Abellion !
Depuis toute petite et avant les brigades du tigre, ma mère me parlait de Pierre Maguelon, un copain à mes parents quand j'étais gamine... merci pour cet hommage.
Amicalement


Abellion 22/11/2010 18:27



Ah, il est connu comme le loup blanc ! Cela me fait dire qu'il était aussi chaleureux dans la vie que dans ses films. Merci de votre témoignage.



Christian Attard 28/10/2010 22:39


J'ai eu le plaisir de faire tourner Pierre Maguelon dans mon film "Les aventures de Catinou et Jacouti", inspiré de l'oeuvre de Charles mouly.
Pierre était un homme au charisme impressionnant, l'écouter évoquer ses amis : Brassens, Brel, Bunuel était un régal. Dans le film, je lui avais réservé un rôle, écrit pour lui, de conducteur de
side-car porté sur la boisson et nous avions beaucoup rigolé pendant les prises de vues et les repas.
C'était un acteur flamboyant, de grand panache, un vrai gascon, le Carbon de casteljaloux de Cyrano de Bergerac !
Loin des "ectoplasmes" actuel, un de ces si bons seconds rôles français de la belle époque du ciné et de la télévision...


Abellion 22/11/2010 18:25



Superbe anecdote ! Il faut absolument que je voie votre film. Ah, que de souvenirs, quand je lisais Catinou et Jacouti dans la Dépêche. Je vous envie d'avoir rencontré et l'homme et l'acteur, le
carisme de l'un et de l'autre devaient bien se valoir !


Les acteurs actuels pensent trop, ne sentent pas et n'expriment pas assez. Le drame de beaucoup artistes contemporains, c'est qu'ils sont englués dans le concept, alors que le concept n'est
pas l'art, qui relève non seulement de la pensée, mais aussi de la sensibilité...


Avec Maguelon, pour moi qui ne le connaissais pas personne, je saisis une épaisseur vivante, j'ai effectivement la sensation d'être face à un être humain crédible, plein de sentiment, de
souvenirs, de bonne humeur, de finesse matoise parfois aussi ; il était flamboyant et avait ce mélange de tendresse et d'ironie qui est peut-être la marque des hommes du sud. Les témoignages de
gens qui le connaissaient comme vous me conforte dans mon impression.


Merci infiniment de votre témoignage.



Mouneluna 20/08/2010 20:29


je me souviens de ses débuts , il racontait des histoires et s'appelait "petit bobo" avec sa voix chantante.

je l'adorais moi aussi, dans les brigades du tigre, je pense au générique chanté par Philippe Clay.
un autre excellent acteur

Bises


Abellion 02/09/2010 08:46



Je ne connaissais pas cet anecdote sur les début de Pierre, merci Mouneluna, je crois que je ferai des recherches supplémentaires pour une evrsion plus étoffée de l'article. Clay
interprétait avec beaucoup de gouaille cette chanson, qui doit aussi beaucoup à la musique de Claude Bolling et aux paroles de Claude Desailly (si ma mémoire ne me joue pas de mauvais
tour). Gros poutous !



Hélène, 19/08/2010 18:51


Lesbrigades du Tigre et l'inspecteur Terrasson... Pourquoi son nom d'acteur me revient-il en mémoire, et son accent, bien avant...Il y avait l'inspecteur Pujol, je crois?
Mais Terrasson, c'était la truculence, la bonne humeur, l'exhubérence...
Il me semble qu'il a su aller au-delà de son rôle de gendarme du sud...qui devait en tant qu'acteur, lui coller un peu trop à la peau... Mais Bunuel, Truffaut, excusez du peu!
Cela me fait plaisir que vous évoquiez cette série, culte pour bien d'entre nous, et Surtout cet homme dont j'ignorais la disparition...
Amitiés, Abellion,


Abellion 02/09/2010 08:42



J'aimerais bien voir Maguelon dans ses rôles aux cinéma, sous la direction de metteurs en scène aussi prestigieux. Quant aux Brigades du Tigre, c'est peut-être une des séries les
plus populaires de la télévision française. Elle l'est peut-être parce qu'elle transpose dans le cadre du XXe siècle une relation d'amitié comparable à celle qui unissait les Trois
mousquetaires... La bagarre, la ruse et l'amitié, une combinaison qui a toujours marché dans la fiction populaire de qualité. Pour ma part, j'aime aussi à penser que nous sommes nostalgiques
de cette série parce qu'elle avait un charme, un ton parfois humouristiques et second degré bien loin de l'aspect glacé, du cynisme et des effets de manche des séries américaines actuelles
dont la télévision persiste à nous abreuver.


Amitiés