Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 08:37

279_shrinked.jpg

 

   Voici la suite de l'enquête critique sur Bugarach (la première partie, à lire en priorité, est ici). Le coin de Bugarach se prêtait particulièrement à l’implantation de folles rumeurs, dans la mesure où dès la fin du XIXe siècle et au début du suivant, des personnages comme Déodat Roché (un magistrat d'Arques passionné par l'occultisme) ou encore Jules Doinel  (bibliothécaire à Carcasonne, séminariste défroqué, adepte du spiritisme et prétendant – hum ! - être   en communication avec les esprits des anciens  cathares) ont essayé de bricoler une nouvelle religion, un gnosticisme qui prétendait être – à tort – la résurrection de l’ancien catharisme. Aujourd'hui les ufologues et les guérisseurs ont pris la place des spirites : l'irrationnel change de visage mais se perpétue sur le même territoire. 

 

     Pourquoi ces rumeurs irrationnelles persistent-elles en plein XXIe siècle ? Que faut-il attendre des gens qui y croient ? Nous tenterons de répondre à ces deux questions dans la deuxième partie de notre enquête.

 

      Et si Apocalypse veut dire révélation, celle de 2012 sera peut-être celle de la crédulité...  

 

 

DEUXIEME PARTIE


QUELLE CATASTROPHE POUR 2012 ?

 

 

Témoignage relévé sur le site de Midi Libre

  

       Quel motif anime les gens qui, autour de Bugarach, tombent dans des délires soucoupiques ? Je ne parle pas des ufologues qui restent plus ou moins raisonnables en supposant une vie extra-terrestre (même si je ne partage pas leur croyance aux soucoupes), mais des gens qui croient à l'Apocalypse ou autres médiums soucoupiques ? Je livre à ce sujet un témoignage fort intéressant relevé sur le site de Midi Libre (http://www.midilibre.com/articles/2010/12/19/ML-La-fin-du-monde-fait-monter-la-pression-a-Bugarach-1486809.php5). C'est le portrait au naturel d'un "contacté" de Bugarach par quelqu'un qui l'a côtoyé.

 

Un type qui habitait Castres il y a quatre ans. Ex-ingénieur aéronautique, licencié... Un déçu de diverses sectes (dont Raël) parce qu'il se prend pour plus gourou que les gourous. Il avait fondé LA sienne, de secte - à trois d'abord. Lui, " le sachant" : l'officiant désigné - Sa femme très éthérée, devenant l'outil communiquant entre le monde des "mystères" et lui. Et leur fille de 13 ans, la future "vierge choisie" du renouveau du monde; élevée sans télé, sans ordinateur et à l'unique école de papa et des principes de sa secte. Sa maison était protégée des maléfices par des kilos de cristaux savamment ordonnés; etc. Devenus aficionados des réunions dans le domaine bien connu de la Salz où beaucoup vont écouter, parfois les pires inepties avant d'eux mêmes tenter d'y écouler les leurs.. C'est ainsi, le cadre y est et les garde-fou à la bêtise sont restés à l'extérieur. (...)

 

Ils vont chaque semaine explorer le secteur de Bugarach à 20 km à la ronde, leur fille étant l'antenne radar qui déclenche à chacun de ses arrêts, les psalmodies de papa et maman, pour faire s'ouvrir la porte du chemin des entrailles de la montagnes des extra-terrestres.

 

Plus prosaiquement, j'ai pu déterminer (j'ai vécu une semaine chez eux), que ce monsieur à 9 chances sur 10 d'être partisan du passage par le suicide, dans une quatrième dimension. Cela aura lieu lorsqu'il aura mis au point et testé son argumentaire. Déçu de n'avoir pu occuper les hautes sphères qu'il estimait mériter de droit dans notre société, il désire, c'est certain, se créer son monde en toute connaissance de son caractère artificiel, mais persuadé qu'il le crée vraiment sous la caution d'êtres supérieurs; et envisage vraiment de s'y projeter en emmenant femme et enfant avec lui.

 

 

     Tout est dit dans ce cas, qui conjugue plusieurs facteurs aboutissant à façonner l'illuminé-type :
- une expérience sectaire préalable, avec les dégats psychologiques que cela suppose ;
- un fond narcissique et mégalomane (je suis génial mais le monde me rejette) qui pousse l'individu à se croire élu (des dieux ou des extra-terrestres, la différence est infime) ;
- la marginalité sociale (perte d'un emploi et déménagement dans une nouvelle région où l'on s'intègre mal, au point de se protéger illusoirement du monde extérieur avec des 'cristaux') ;   

- l'isolement du monde extérieur perçu comme 'diabolique' (ni télé, ni ordinateur), parce qu'il peut mettre en doute ses convictions ;

- la participation à des sociétés fermées où les spéculations individuelles se confortent à la lumière de celles d'autrui... Celle que cite le texte vaut le détour.

 

  vol-714.jpg

Moi parrler avec extrra-terrrrestrres... (Vol 714 pour Sidney)

 

L'attitude ambiguë de la société  

 

     Si ces idées étranges se propagent, c’est que beaucoup dans l’Aude semblent les tolérer, sans se rendre compte de leur dangerosité potentielle, y compris certains représentants des pouvoirs publics et les sites qui se présentent comme des références sur le catharisme. Ainsi, cathares.org, site se présentant comme sérieux et exhaustif, regarde avec bienveillance les amateurs de soucoupes :

 

Certes, on peut s'étonner de constater que certains attendent avec conviction l'arrivée de soucoupes volantes au-dessus du Bugarach, mais au nom de quoi pourrions-nous exclure toute tentative de voir autre chose que ce qui est écrit dans nos livres ?

 

    C’est le discours mille fois entendu du relativisme : enfin bon sang, on est dans une société libre de croire et dire n’importe quoi. "Au nom de quoi " condamnerait-on ceux qui pensent différemment ? Mais cher ami, du bon sens, de la raison, de l’expérience partagée par des millions d'être humains qui refusent de croire à ces choses-là… Au nom de l'amour de la vérité qui refuse d'être engloutie sous des fictions... Au nom de tous les gens crédules, dénués d'esprit critique et qui laissent parfois des individus plus ou moins bien intentionnés les tromper, les exploiter et ainsi ruiner leur vie. Ce qui n’est pas rien tout de même, vous l’avouerez.

 

Le nerf de la guerre : un calcul à court terme ? 

 

    Un autre motif est encore plus puissant que cette tolérance aux relents de relativisme. L’argent n’a pas d’odeur et, ma foi, si on ne peut remplir les hébergements de randonneurs à peu près sains d'esprits, eh bien, on y logera tout aussi bien les pratiquants de jeûnes hydriques, les « chercheurs » spirituels ou les fanas de soucoupes… En particulier si ceux-ci possèdent un bon paquets d'Euros, d'US dollars ou d'autres devises. D'ailleurs, le maire de Bugarach qui se plaint des visiteurs indésirables semble beaucoup moins regardant lorsque ceux-ci se muent en clients payants (propos recueillis sur le site 20minutes.fr)

 

«... il n'y a pour l'instant aucun problème d'ordre public. Après tout, c'est une forme de tourisme et une manne pour l'économie locale»


    

all-you-need-is-flouze.jpg

Les Illuminati mènent le monde ?

Foutaises, mais vous n'êtes pas loin du compte. 

C'est l'argent, ma bonne dame !


    Le problème est que les touristes plus "conventionnels", dont je fais partie, n'aiment guère tomber au hasard d'un chemin de randonnée sur un olibrius qui psalmodie du charabia ou se balade le sifflet à l'air (et cela arrive, comme l'assurent plusieurs témoins). Je pense que les mères et pères de famille responsables n'ont pas envie que leurs enfants fassent ce genre de recontre. Il s'ensuit que plus les "touristes" seront bizarres, et moins il y aura de touristes tout court. Accueillir ce genre de personnages relève du calcul à court terme, et peut se révéler désastreux pour l'image de la région, qui n'y gagnera que la réputation d'un asile de fous à ciel ouvert, à fuir comme la peste. Et "la manne" pourrait rapidement se transformer en oignons d'Egypte...

  

    Outre le marché juteux des chambres d'hôte et autres hébergements à plus de 60 euros la nuit minimum, il existe aussi un marché d'objets ésotériques vendus sur la Toile, par exemple les bagues reproduisant les prétendues  « croix cathares » à 35 euros, ou les statues en résine à 60 euros représentant des griffons gothiques, que « l’initié » pourra utiliser pour caler ses livres sur le Yoga ou sa collection des œuvres complètes de Dan Brown et de Ron Hubbard.

 

BAGUE-CATH02-100x176  PDDPASA3-100x197

Babioles prétenduement catharo-moyenâgeuses vendues

par des sites ayant pignon sur la Toile

Bon goût et exactitude historique sont au rendez-vous (Cathares.org)


      Le nerf de la guerre est sans doute de nature à rendre peu regardants certains professionnels du tourisme à relents cathares et hérétiques, à l’opposé de la démarche proposée par des chercheurs sérieux en ce domaine (comme Anne Brenon, la revue Hérésis ou les Cahiers de Fanjeaux).

 

Inquiétudes légitimes ?

 

     Les élus de Bugarach commencent déjà à s’inquiéter à propos des problèmes de logistique posés par l’afflux de plusieurs milliers de « croyants » ou de badauds à la date de l’Apocalypse annoncée.

 

 

«Ça commence à bien faire, s'emporte Jean-Pierre Delord, le maire de Bugarach. Je n'ai rien contre les croyances ésotériques, mais il est grand temps de calmer le jeu. Au début, la blague nous a fait rire, mais là, je prends les choses très au sérieux. Que pourrons-nous faire si, avant le jour J, 10000 illuminés débarquent ici et se lancent à l'assaut de la montagne? Nous avons même retrouvé une statue entourée de cristaux, d'offrandes et d'un objet bizarre, le tout cimenté à la roche... Trop c'est trop! Qui va assurer la sécurité et contenir les éventuels débordements? Pas question que le village se transforme en Temple solaire.» (Le Figaro).

 

 

e16821d6-3b69-11e0-9a89-84f6cc39b65d

Le maire de Bugarach (photo Midi Libre)

Un homme qui a les pieds sur terre ?

   

 Le directeur de cabinet du Préfet de l'Aude se veut quant à lui rassurant :

 

«Nous faisons clairement face à une montée de l'irrationnel autour de Bugarach. Mais, pour l'instant, il n'y a pas de troubles de l'ordre public. La région est une destination new age depuis longtemps. Toute cette histoire doit être nuancée. Le vrai problème est que la rumeur de la fin du monde du 21 décembre 2012 est venue se greffer sur une accumulation de croyances ésotériques diverses. Mais nous n'avons pas encore identifié des risques de dérives dangereuses.» (Le Figaro).

  

   On espère, sans trop y croire, que l'avenir confirmera ses prévisions bien optimistes. Que se passera-t-il le jour J si des milliers de personnes se retrouvent à Bugarach ? Arnaques en tous genres ? Engorgement des routes ? Scènes de panique collective et de vandalisme ? Pire encore ? Ismo Nykanen, un habitant de Bugarach, évoque dans une vidéo du Parisien.fr une voiture qui serait passée l'été dans les parages avec l'inscription " Mass Suicide in Bugarach 2012 ".

 

     Au-delà du désordre que l'on peut prévoir pour 2012, il y a la gêne occasionnée en permanence aux habitants par les va-et-vient de visiteurs encombrants qui troublent le calme du village, ainsi qu'en témoigne une Anglaise retraitée en ces lieux :  

 

 "Il n’y a plus moyen de se balader tranquillement. C’est une région magnifique, mais maintenant, on tombe sur des gens qui entonnent des mélopées, qui méditent, allongés par terre. Chacun a le droit de croire à ce qu’il veut, mais on a l’impression de ne plus être chez nous." (Daily Telegraph-article reparu dans Courrier International)

 

    La liberté des uns s'arrête où commence celle des autres... En tout cas, si certains riverains se désolent, d'autres, plus matois, ont déjà flairé le pigeon et proposent de vendre à des prix probitifs des demeures autour de Bugarach... 333000 euros pour une maison de cinq pièces, des prix dignes de la banlieue toulousaine ! On dit qu'il  y a des US dollars dans l'air... Il n'est pas dit que la panique ne profitera à personne... 

 

Pour conclure...

 

    Comment est née la rumeur de Bugarach ? Voici quelques éléments de réponse provisoires, à affiner par la suite

  

    - Il y a des raisons sans doute sociologiques, à savoir l'implantation dans le coin de néo-ruraux, de guérisseurs et autres médiums venu vivre leurs utopies marginales dans ce coin vidé par l'exode rural, suivis par des personnalités à profil plus ou moins sectaire ou New Age. Jean de Rignies serait arrivé à Bugarach vers 1968 : tout un programme ! Bugarach serait-il l'Himalaya du hippie casanier ?

 

    - On ne saurait sous-estimer les motifs liés à une crise de civilisation, perte de repères politiques et intellectuels liée à la mondialisation, qui entraîne un besoin de merveilleux accru chez nos semblables.

 

     - Tout groupe ultra-minoritaire et ultra-marginal, qui a peu d'emprise sur la société, à tout intérêt à lancer des rumeurs et des canulars pour faire parler de lui : c'est un classique de la stratégie politique, qui se vérifie encore davantage à l'ère des médias.

 

     - Cet ensemble de facteurs a été catalysé par la rapidité des communications permise par Internet, à la faveur de la tolérance plus ou moins tacite de certains locaux.

 

     - Deux mystifications prennent mieux qu'une seule, et si la rumeur de Bugarach existe, c'est un peu aussi grâce à Rennes-le-Château.

 

       - Et bien sûr, l'irrationnel est plus que jamais un marché juteux, qui se décline en hébergements, stages, randonnées pour initiés...  

 

    Sinon, Bugarach est un merveilleux petit village avec un château et des richesses naturelles authentiques, que je vous conseille de tout coeur de visiter... mais sûrement pas en décembre 2012 ! Il est temps que les élus et responsables de la Haute-Vallée de l'Aude développent un tourisme crédible, fondé sur la riche histoire réelle de la région, son patrimoine naturel et humain plutôt que sur des rumeurs insensées. L'économie de la région, à mon humble avis, ne s'en portera pas plus mal ! Peut-être même serait-ce le début de la véritable prosperité, sans les dégâts collatéraux occasionnés par les zozos ? Car une fois que des historiens, des chercheurs auront expliqué avec compétence ce qu'a été le passé de la région, les rumeurs s'éteindront sans doute d'elles-mêmes et le plus naturellement du monde...

 

    Mon dernier mot sera pour souhaiter bon courage aux habitants de Bugarach pour supporter l'afflux de perdus qui ne manquera pas de se produire à la date fatidique. 

 

Articles consacrés à la question sur les sites de divers périodiques français et étrangers

 

Courrier international (article du Daily Telegraph, traduit en français).

France Info

Le Figaro

Le Parisien

Midi Libre

New York Times

Radio Canada 

20minutes.fr

   

A vos risques et périls... 

 

Soucoupes volantes

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Espinassons 25/12/2011 07:18

Je vous trouve très intolérant de ne pas accepter de croiser des gens qui délirent. Nous croisons tous les jours des gens qui croient que Sarkozy est un bon président, qui vont dans une église où
on leur explique que le monde a été créé en huit jours... Votre article est intéressant mais je ne suis pas sûr que nous ayons à craindre beaucoup de ces gens-là. Quant aux prix des terrains, il
n'est pas plus insensé que ceux pratiqués sur la côte d'Azur envers des crédules (là encore) qui croient qu'ils vont passer de bonnes vacances dans un lieu préservé - en réalité ruiné, bétonné et
pollué). A la limite, cette crédulité-là me paraît plus dangereuse car générant la destruction de la bordure méditerranéenne entière...
Bien à vous cependant.

Abellion 25/12/2011 23:01



"La tolérance, il y a des maisons pour cela..." Non, je plaisante ! Si par "tolérance", on entend la possibilité pour chacun d'exprimer un point de vue, sorte de synonyme de liberté d'expression,
d'accord. Mais si par "tolérance" on entend un unanimisme mou imposé par la pensée unique, où il est interdit de critiquer, même avec virulence, ce avec quoi on n'est pas d'accord, c'est alors
pire que la pire des dictatures, la mort sans phrases de la pensée.


Si l'on réfléchit, plusieurs des plus grands crimes politiques du vingtième siècle sont fondés sur la fiction d'un complot, de l'extermination des Juifs, aux procès de Moscou, etc. La chasse au
sorcières du début de l'âge moderne elle aussi reposait sur la fiction d'une secte satanique complotant contre la société. On sait comment cela finit.


Aucune théorie du complot n'est anodine, c'est une manipulation dangereuse qui peut mener à de graves conséquences funestes tant pour ceux qu'elles visent que ceux qui y croient. 


Cordialement.



jerome baraton 30/08/2011 15:01


Oui les combatre comme vous dites. C'est ce que je faisais y a 10 ans dans les conférences que fesait Jean D'Argoun dans la salle de cinéma de rennes les bains. Au mois d'otobre une emission sur
nt1 montrera un reportage avec un pote et le fou actuel de rennes les bains, qui fait payer 650 euro la petite semaine d'accompagne pour prier au bugarach histoire de confronté les 2 point de vu.
Lses gens n'on pas la memoire courte car tous le monde a quitté jean d'Argoun meme son cercle interieur. Les babacoul de 2012 se son des nouveaux. En général quand ils decide de devenir des
marjinaux, sa va tres tres vite ils sont donc toujours nouveau et avec une nouvelle date. Meme si sa fait peur a beaucoup d'etre la bas pour le 21/12/2012 moi j'y serai, car et j'espère rire et non
pas pleurer, je prevoi le gillet par balle au cas ou il y aurais pas de place pour tous le monde dans la soucoupe volante invisible... ;-)


Abellion 30/08/2011 17:08



J'admire votre courage Jérôme, pour ma part, je ne me suis jamais confronté 'physiquement' et en personne à ce genre de fanatique, sachant qu'ils en viennent facilement aux mains, et ne voulant
pas faire une fin digne d'Hypatie... Pourtant, c'est vrai qu'il faudrait les contredire sur leur propre terrain.


Avez-vous entendu parler de la secte Ramtha (pas sûr de l'orthographe) qui semble s'intéresser à la région ? Leur délire (à base de contact médiumnique avec des 'êtres supérieurs') est
étrangement proche de ceux de J. d'Argoun, mais encore plus pernicieux dans la mesure où ils prétendent se fonder spécieusement sur les neuroscience et la physique quantique...


C'est une secte d'origine américaine, dont la fondatrice ferait passer même Helena Blavatsky pour une personne de sens rassis. Je crois qu'ils se sont installés dans les PO, pas si loin de
Bugarach. Ils cuisinent les bonnes vieilles peurs apocalyptiques puritaines à la sauce New age, et annoncent eux aussi la grande commotion pour 2012. D'après la presse locale, ils ont même fait
construire des abris souterrains... 


Etes-vous allé contredire les conférenciers de la fameuse "Société de la Sals" ? J'ai vu certaines de leurs conférences sur le Web, ça n'est pas triste...


Tiens, pourquoi pas un "apéro" de sceptiques à Bugarach à la date fatidique ? Ce serait amusant. Peut-être est-ce même déjà organisé ?


Cordialement.


 



baraton jerome 03/08/2011 14:09


Vous avez certainement lu mon article "rennes le chateau un asile a ciel ouvert! écrit en 2001 et vraiment d'actualité lol
Le votre est tres complet, bon travail.
Beaucoup trop de gens se contente depuis 10 ans de faire des copier collé de mon article, sans me citer.
http://www.cc-parthenay.fr/parthenay/creparth/BARATONJe/entete.htm

cordialement
jerome baraton


Abellion 30/08/2011 08:38



Merci du lien ! Il est vrai que l'Aude est gâtée, du point de vue des agités du bocal. Espérons que l'énorme démenti que leur apportera l'absence d'événement en 2012 leur coupera l'herbe sous le
pied, mais je crains que ce ne soit guère suffisant... Tant pis pour eux s'ils sont captifs de croyances aberrantes, mais s'ils se mettent à dénaturer le paysage ou à falsifier l'histoire il
faudra les combattre impitoyablement.


Cordialement



Le Chevalier Dauphinois 11/03/2011 07:25


Ayant fait un article sur la ruine de Buggarach et ayant eu le "malheur" de faire une rubrique (non liée avec la ruine) Contes et Légendes, je suis parfois sollicité pour le mystère du château.
Evidemment, il y aurait une base secrète gouvernementale (la base 51 Française je suppose).
Pfffff
Ceux qui posent cette question ne sont pas allés dans cette région. Les routes sont étroites et je vois mal des camions de type "Xfile" manoeuvrer là bas.
Haaaa, légende urbaine... tu as encore de beaux jours devant toi !


Abellion 11/03/2011 10:44



Je compatis, Chevalier ! Moi-même, j'ai été contacté dernièrement par une chaîne de télévision, qui s'est soudain désintéressé de moi quand j'ai exposé un point de vue sceptique dans un mail en
réponse ! Les médias raffolent des gogos et des allumés, dont le discours est sans doute plus divertissant (et rentable en termes de temps de "cerveau disponible") que celui des gens sérieux et
pondérés ! Et c'est ainsi que les rumeurs se propagent.


Les tenants des conspirations et autres bases secrètes ne comprendront jamais que l'histoire véritable est bien plus belle et plus riche que leurs plates imaginations... La vie réelle de Chabert
de Barbaira, de Trencavel, de Simon de Monfort, de Guillaume Bélibaste est bien plus passionnante que toute histoire de soucoupe !


Tout le mal que je leur souhaite, c'est de s'en rendre compte un jour.


Ah, rumeur, rumeur... Entre les acrobaties aériennes de François Mitterrand qui aurait passé son temps à survoler le pic en hélicoptère (mdr), le CNRS qui aurait trouvé sur place "une porte
dimensionnelle" (re-mdr), le coin est bien loti...


Ici, plutôt que de légende urbaine, on pourrait parler de "légende néo-rurale" peut-être ?


A bientôt



Abellion 09/03/2011 08:53


J'ai scindé l'article, très long, en deux parties. Vous pouvez déposer vos commentaires ici comme à la fin du premier volet. Bonne lecture !
Abellion