Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 08:29

Deux hommes peuvent-ils aimer la même femme ? Ce n'est pas sûr... Ce qui est certain en revanche, c'est que deux hommes peuvent aimer la même région. Et c'est ainsi que j'ai fait la connaissance de Grand-Sachem la Brocante, un amoureux de l'Ariège comme moi.

 

Après un cordial échange de courriels, ce blogueur généreux me faisait un magnifique cadeau : un texte et des photos décrivant un lieu magnifique que je connaissais pas encore... Alors, si vous voulez découvrir comme moi les étonnants graffiti du solitaire du Mas d'Azil, suivez les pas de notre grand chef sur le chemin de la découverte !

 

image n°1Le site du Mas d'Azil en Ariège est très riche de ses sites préhistoriques. La célèbre grotte et les dolmens (on trouve 11 dolmens au Mas d'Azil et dans les environs proches) sont autant de sites faciles d'accès pour tous, mais encore bien mystérieux .

 

Ce n'est pas l'objet de ces quelques lignes. Nous vous proposons plutôt, si vous avez deux heures devant vous, de faire quelques pas hors des sentiers battus pour profiter d'un point de vue inédit sur la région, mais surtout pour découvrir quelques curiosités du siècle dernier dont tout le monde semble ignorer l'origine.

 

Le départ de la balade

 

Il faut partir du parking situé coté sud de la grotte, en amont de la rivière, où se trouve le point info (photo ci-dessus).  Ensuite, franchissez le petit portail en bois derrière les trois panneaux d'information en métal vert puis atteignez l'autre côté du pré ;  en suivant le fléchage et les balises jaunes, rejoignez la route goudronnée qui contourne la grotte.

 

solitaire mas d'azil (6)
 

Prenez en gauche en suivant la route sur 200 m environ. Passez devant la belle bâtisse de la ferme de « Baudet » et tournez à gauche toujours en suivant les indications, sur un chemin de terre fermé par un portail en bois.

 

solitaire mas d'azil (7)   solitaire mas d'azil (8) 


Attention, c'est au bout de ce chemin qu'il faut quitter le sentier balisé ! Juste avant les quelques marches de pierres, il faut tourner à gauche et descendre dans le talus. On devine encore (hiver 2010) l'ancien poteau qui portait le panneau indicateur. Il a été retiré sans doute car les aménagements du chemin ne sont pas entretenus et parce qu'il s'agit d'un itinéraire glissant avec des passages vertigineux: à réserver donc aux personnes en pleine forme, bien chaussées et équipées de bâtons, et à éviter avec des enfants dissipés !

 

solitaire mas d'azil (9)

 

Il faut donc descendre la forte pente où on devine les restes des marches aménagées il y a quelques années. On arrive ainsi à des rambardes en bois brinquebalantes qui marquent la fin du talus.

 

solitaire mas d'azil (10)  solitaire mas d'azil (11)

 

Le solitaire

 

Encore quelques pas, en suivant les balises jaunes qu'on retrouve assez facilement, et c'est la vue sur « le solitaire »! C'est ainsi qu'on nomme ce sentier taillé dans le roc à 50 m au dessus de la rivière, dont l'origine est encore discutée. Peut-être s'agit-il d'un chemin de ronde datant d'une des époques où la grotte servait de forteresse; peut-être une route pour ceux qui voulaient contourner le village. Il est aussi probable qu'il s'agisse là d'érosion naturelle juste aménagée sommairement par les hommes.

  solitaire mas d'azil (13)

 

Graffitis


Ce qu'omettent de signaler les guides de randonnées qui décrivent cette balade c'est la profusion de graffitis anciens inscrits sur cette paroi. Graffitis, qui à l'époque de leur fraicheur et quand la végétation était moins développée, devaient se voir depuis la route qui mène du village du Mas d'Azil jusqu'à la grotte.

 

On remarque d'abord un poème effacé indéchiffrable mais dont on distingue encore la signature: Fernand ICRES.

 

solitaire mas d'azil (15)


On retrouve un autre poème du même auteur quelques dizaines de mètres plus loin, tracé ici à sa mémoire.

 

solitaire mas d'azil (16)


« En vain le souvenir meurt dans le cœur des hommes ;

Sur le roc, par ces vers, je veux éterniser

Malgré le temps qui fuit et le peu que nous sommes,

Le parfum d’une fleur et l’émoi d’un baiser » 

 

Fernand Icres est un poète né à Bordes sur Arize le 15 novembre 1856; il est mort à Castex le 14 septembre 1888 mais est enterré dans son village natal.  Il est plus connu sous son nom de plume : Fernand Crésy.

 

D'autres graffitis, plus ou moins lisibles s'éparpillent sur la paroi.

  

solitaire mas d'azil (17)

 

Mais la composition la plus spectaculaire est faite de deux ancres de marine entrelacées dans un cadre où sont inscrit trois noms  -Léon VEXANE, BASTIDE François, LEOTARD Fernand- avec une croix sous chaque nom, une date -1907- et les mots suivants : « É DE LA FLOTTE », « DIVISION DE ROCHEFORT ».

 

solitaire mas d'azil  solitaire mas d'azil (1)

 

Le retour

 

Le promeneur qui se satisfait de la vision de ces graffitis anciens peut retourner au parking par le même chemin. Sinon on peut poursuivre, en empruntant les sentiers bordés de buis, en se fiant aux balises jaunes et ainsi passer par un autre niveau de corniche, traverser un petit bois, longer des près...

 

 

solitaire mas d'azil (3)

On admirera au passage une cabane en pierres sèches dissimulée à une vingtaine de mètres à droite du sentier. Il existe un grand nombre de ces constructions en pierre sèche sur le canton.

 

solitaire mas d'azil (5)


On peut revenir par le sentier qui passe près de la ferme de Baudet ou, par beau temps, suivre la boucle du tour de grotte qui ramène au parking en empruntant la corniche sud.

 

Références

http://www.le-mas-dazil.fr/

http://www.histariege.com/

En ballade au Mas d'Azil, Edition SUD IMPRIMERIE 1996 ISBN N°2-910546-04-7 (épuisé)

 

Liens

Le blog de Grand-Sachem, où il fait revivre pour nous les objets oubliés de nos greniers...

Biographie de Fernand Icres

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gene 28/05/2010 14:00


je n'ai pas trouvé grand chose sur les livres de mon mari car ces livres sont se rapportent plus sur l'histoire des parachutistes . Mais en cherchant sur le net j'ai trouvé ce lien
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/remmm_0035-1474_1969_num_6_1_1002, qui raconte cette histoire .bonne journée


Abellion 31/05/2010 19:48



Merci d'avoir apporté votre pierre à l'édifice, avec générosité comme toujours ! Amitiés.



fée des agrumes 25/05/2010 11:53


Une péripétie que ce parcours!
je suis toujours émue par les graffitis anciens. Les photos de ceux de Pompéi par exemple, me font sauter par dessus les siècles dans une fulgurance épatante; nous sommes tellement proches dans
notre humanité.
:)


Abellion 27/05/2010 07:08



Les graffitis ont l'avantage de nous parler souvent de ceux que l'histoire ignore ou veut ignorer : simples individus,prisonniers, marginaux, "déviants" de toute sorte... C'est ce qui fait leur
magie. Amitiés



Anne-Claire (alias Carie) 22/05/2010 11:58


Bonjour à tous,
Ces écrits sur les roches, poème, témoignage ... c'est un peu l'ancêtre de nos blogs.
L'Histoire s'inscrit partout et c'est émouvant, je trouve.
Merci à tous.


Abellion 27/05/2010 07:06



Oui, les erreurs des gouvernants, des généraux et de tout ceux qui abusent de leur pouvoir sont gommées de l'histoire officielle, mais elles sont commémorées par des monumnts modestes et
grandioses comme celui-ci. C'est la revanche de l'humble innocent sur la force coupable. Amitiés



Grand-Sachem 21/05/2010 12:08


Bonjour à tous,
A l'occasion j'essaierai d'interroger des gens du Mas d'Azil ...avec cette piste des morts de Casablanca, peut-être que certains se souviendront.


Abellion 27/05/2010 07:04



Merci, Garnd-Sachem, n'hésitez pas à nous faire part de vos découvertes. Amitiés.



eurosix 20/05/2010 22:44


Vous avez le feu vert. Cependant, je tiens à vous dire que ce ne sont que des suppositions. Lorsque les renforts sont arrivés, il y a eu un nouveau débarquement avec un effectif plus important. Il
semblerait que les 66 premiers fusiliers marins, sous le commandement de l'Enseigne de Vaisseau Ballande (qui fut blessé) soient arrivés au consulat. Ils ont signalé leur arrivée et c'est à ce
moment là que le Galilée a ouvert le feu. Je n'ai rien trouvé sur la mort de l'un des trois hommes Mais le fait que l'Enseigne Ballande ait été blessé, tend à prouver qu'ils ont essuyés des tirs.
Toutefois, nos trois fusiliers auraient pu faire partie du deuxième débarquement. Ensuite, le Forbin a croisé les tirs avec le Galilée tout en évitant le quartier européen. Les autres consulats
étaient d'accord et se sont repliés sur le consulat de France. En outre, malgré des écrits contradictoires, il est prouvé que des bandes de pillards ont profité de cet événement pour accomplir leur
sale besogne: viols, meurtres, pillage, etc. D'autres ont visé plus particulièrement les Arabes Juifs qui n'avaient pu s'enfuir en Espagne, les plus pauvres. Il sera difficile de démêler tout cela.
certains recits sont contradictoires selon les auteurs ! Néanmoins, j'ai tendance à croire que l'affaire a été mise en ''secret défense'' car les bombardements des croiseurs ont fait de nombreuses
victimes. Mettez tout au conditionnel ! Par ailleurs, je n'ai pas réussi à avoir les noms des 76 fusiliers enterrés au cimetière Ben M'sik de Casablanca. Je note tout de même que les 66 premiers ne
sont pas tous morts et qu'il y en a eu d'autres puisqu'il y a 76 tombes. Amitiés.


Abellion 27/05/2010 07:04



Bien, Eirosix, je m'en occupe ce week-end. Amitiés