Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 10:35

pradelles village neige (3)

 

Pradelles est un superbe village du Haut Cabardès, dans la Montagne Noire audoise (voir la carte interactive). Depuis des siècles, cette petite communauté s’accroche sur les pentes du Pic de Nore, point culminant du petit massif (1210 m), situé sur son territoire et sur celui de la commune voisine de Castans. S’il fallait trouver un fil conducteur ou une unité au passé ou à la mémoire de ces lieux, ce serait peut-être l’insoumission… Insoumission d’une nature souvent hostile aux efforts des hommes, insoumission des révoltés et contestataires qui trouvèrent jadis un refuge dans ces montagnes difficilement accessibles.

 

Voici quelques épisodes du passé de Pradelles, des Cathares aux Résistants, sans oublier les revendications de leurs habitants face aux rois de jadis…  

 

Nature insoumise

 

pic de nore ciel neige

 

Bien des témoignages anciens évoquent la dureté de la vie à Pradelles sous l’ancien régime. C’est d’abord Guillaume Bessé, l'historien de Carcassonne, qui rapporte au XVIIe siècle :

 

La montagne de Noro n’est qu’à quelques trois lieues de Carcassonne, du costé de l’aquilon, et où nous voyons souvent de la neige au mois de may.

 

Puis, ce sont les habitants eux-mêmes qui, en 1785, adressent au roi un mémoire dans lequel ils tracent ce sombre tableau :

 

Il y a environ cinq ans que les communautés de Pradelles et de Castans étoient de pauvres masages, situés dans l’endroit de la Montagne Noire le plus froid et le plus inhabitable, y ayant six ou sept mois de l’années de la neige et des brouillards.

 

Peut-être peut on voit dans ces témoignages les traces du « mini âge glaciaire » qui a perduré jusqu’en 1800.

 

pi de nore sommet neige (1)

 

Un refuge cathare

 

pic de nore hiver gel (1)Malgré les rigueurs du climat, les régions de montagne servent souvent de refuge à ceux qui sont en délicatesse avec les pouvoirs. Ainsi, au treizième siècle, le territoire de Pradelles abrita les religieuses cathares pourchassées par l’Inquisition, les « bonnes femmes » ainsi qu’on disait alors. Elles trouvèrent un allié en Pèire Daïde.

 

Celui-ci était issu d’une famille paysanne aisée qui possédait une maison à Pradelles et une autre à Hautpoul. Croyant cathare, il assistait activement la communauté, notamment en portant des messages d’une localité à l’autre. Dans sa déposition à l’Inquisition, il révèle que les bonnes femmes habitaient dans un simple village de cabanes, non loin du sommet du Pic de Nore. On peut imaginer aisément les rudes conditions de vie des proscrites… Les habitants des alentours venaient leur apporter des vivres et les « adorer », c’est-à-dire les saluer de manière rituelle selon la coutume cathare. De cet abri précaire mais sûr, les bonnes femmes vaquaient à leur ministère clandestin, notamment en dispensant le sacrement du consolament.

 

pic de nore hiver gel

 

Des habitants attachés à leurs droits

   

Dans une autre occasion, les habitant de Pradelles ont eu l’occasion de s’opposer à la volonté royale, au temps même des derniers siècles de la monarchie absolue. Pour comprendre, il faut se souvenir que les habitants de Pradelles, d’après les premiers témoignages écrits médiévaux transcrits dans le Cartulaire de Mahul, étaient chargés par le roi de défricher et de mettre en valeur les hautes terres de la Montagne Noire.

   pradelles prata hiemata neige

 

Pour compenser peut-être ce mode de vie rude, ils disposaient de certains privilèges ; le roi leur avait attribué une emphytéose perpétuelle sur les Montagnes de Nore et de Sarrelieu (acte de 1341). Selon cet acte, les habitants avaient le droit de prendre dans les forêts du bois pour se chauffer ou construire leurs maisons ; ils étaient également autorisés à défricher (essarter) pour dégager des terres cultivables et à faire paître les bestiaux dans les domaines royaux.

 

Malgré ces facilités qui leur sont accordées, les habitants de Pradelles furent durement éprouvés, notamment dans la première moitié du XVe siècle. En 1463, Louis XI leur remet la moitié de la taille qu’ils doivent au roi. En effet, la population a été touchée par diverses calamités « à l’occasion des guerres et sterilitez de foins, et de grans mortalitez et pestilences ».

 

pradelles rocher neige

 

 

A partir du règne de Louis XIV et surtout sous Louis XVI, le pouvoir sembla contester les privilèges jadis attribués aux Pradellois. Ceux-ci exposèrent leurs griefs dans un mémoire de 1785. A en croire ce mémoire, un jugement des commissaires de la réformation de 1671 ne leur avait laissé pour le chauffage et la construction que le quart des coupes qui seront ordonnées par le roi ; un nouvel acte de 1785 avait déchu les habitants de tous leurs privilèges « sur les forests du Batut, la Braquette, Bois Nègre, Nore, Serralieu et Combescure ». Ce nouveau règlement fut perçu comme inacceptable par les Pradellois qui allèrent jusqu’à écrire au roi que son application reviendrait à « abandonner leur pays aux bêtes féroces » en les condamnant à l’exil.

 

Dur combat – et toujours d’actualité bien souvent – que celui des hommes du terrain contre le pouvoir central… Finalement, les bois seront vendus à la Révolution en 1791.   

 

pic de nore sapins neige

 

Nature insoumise (2) : loups et glacières

 

Dix ans plus tard, aux alentours de 1795, l’astronome Méchain vient séjourner à Pradelles pour effectuer les repérages nécessaires au calcul de l’arc du méridien terrestre compris entre Dunkerque et Barcelone. Sa mauvaise étoile voulut qu’il séjournât ici aux mois que le calendrier républicain avait surnommés de manière assez suggestive brumaire, frimaire et nivôse… Le 2 brumaire, il écrit que « cette malheureuse montagne de Nore est terrible pour la brume et le froid ». Le 22 brumaire, « le séjour sur les montagnes devient insupportable ; l’homme qui m’accompagne commence à souffrir beaucoup, et je ne sais même s’il ne succomberait pas bientôt. » Il signale même que les loups ne sont pas rares.

 

pradelles roc du nouret neige

 

Malgré tous ces tracas, les notes de l’astronome révèlent aussi le formidable belvédère que constitue la montagne : on y voit aussi bien le Pic du Midi que le Canigou… De plus, grâce à leur ingéniosité, les habitants de Pradelles savaient tirer parti de cette neige qui agaçait tant Méchain, ainsi que le rapporte Auguste Mahul en 1861.

 

Une industrie du pays consiste dans la conservation de la neige dans les glaciers, au moyen d’une effusion superficielle sur la neige, d’une certaine dose d’eau bouillante, laquelle finit par former une croûte glacée sur la portion du tas de neige qui n’a pas fondu. On débite cette neige glacée en été, pour l’approvisionnement de la ville de Carcassonne, où elle est transportée à dos de mulet.

 

Près du village de Pradelles, une ancienne glacière laisse voir les deux parties de la construction : l’arc qui soutenait la couverture, et le puits profond où l’on entassait la glace. Preuve si l’en fallait que l’homme, même face à une nature hostile et pour peu qu’il manifeste quelque ingéniosité, peut poser les bases d’une activité prospère.

 

pradelles glacière neige

 

Les résistants de la dernière guerre

 

Dernier épisode en date où les pentes de Pic de Nore joueront leur rôle de refuge pour des contestataires, la Deuxième Guerre Mondiale et plus précisément l’année 1944. Le Corps Franc de la Montagne Noire s’y rendit plusieurs fois, pour des parachutages de matériel ou pour stationner ses troupes.

 

pic de nore sapins neige (2)

 

D’après le Journal de marche, dès le 28 mai 1944, des groupes, en prévision du débarquement, se rendent sur le Pic. Le 6 juin, le « groupe de Sablayrolles » traverse Mazamet sur des camions, en chantant la Marseillaise et en brandissant des drapeaux tricolores avant d’arriver sur la montagne à la nuit. « C’est une folle imprudence mais tout le monde est ravi », commente le Journal. Les officiers de l’unité doivent sélectionner les soldats et les équiper en toute hâte « Le Pic de Nore est trop restreint et on risque l’embouteillage ». Le huit juin, il y a déjà 600 hommes qui apprennent sous la direction des chefs « le maniement des mitraillettes, des mousquetons français et des Remington » ; d’autres arrivent encore.  

 

Beaucoup de volontaires arrivent juchés sur les véhicules les plus hétéroclites : le camions d’enlèvement des ordures ménagères de Castres, une camionnette toute rouge « Pompiers de Labruguière », un camion tout vert des Eaux et Forêts. C’est ridicule et magnifique.

 

Les recrues sont logées à la maison forestière de Triby, au refuge du Pic de Nore et à la ferme de la Goutine. A partir du 11 juin, le Pic, qui devenait une cible trop facile pour les Allemands, est évacué.

 

le Pic de Nore est peu boisé et, malgré sa grande étendue, peut être assez facilement encerclé. L’unique chemin qui y conduit peut être fermé à son débouché sur la route de Pradelles et toute évacuation par véhicule devient alors impossible.

 

pradelles champs neige hiver

 

Un panorama étonnant

 

Le Pic de Nore a depuis lors une existence bien plus paisible. C’est un but de promenade prisé dans la région, il est facile d’en comprendre la raison, en évoquant le panorama grandiose qui s’offre au spectateur. Jean Girou évoque avec poésie…

 

pic de nore hiver gel (2)Au Nord…

 

le panorama s’étend au premier plan sur les forêts qui dominent la vallée du Thoré ; au plus loin, le Banquet et ses forêts vosgiennes, le Sidobre et ses granits ; l’horizon est borné par les monts de Lacaune qui, détachés des Cévennes, vont de Vabre à Murat.

 

A l’ouest…

 

… s’étire la plaine grise et bleue du Castrais qui s’estompe dans la douceur lauraguaise. Plus près, le vallonnement sombre des forêts de la Montagne Noire, forêts de Montaud, de Ramondens, de la Loubatière

 

Au sud…

 

une gorge, la Clamoux a coupé la falaise et l’arête dénudée des vertèbres de Cabrespine profile avec dureté le rocher de l’Aigle ; l’Argent Double a entamé plus loin la Montagne ; la cité de Carcassonne est visible et la plaine lumineuse s’éclaire du vert des vignes. Au-delà, les Corbières organisent leurs montagnes désertes, l’Alaric et Bugarach, le Tauch enfin

 

A l’est…

 

la flaque hellénique des étangs et la ligne marine ; au-dessus, escaladant  le ciel, dans les nuages, les Pyrénées montent leur magique échafaudage sur le socle brun des Corbières.

 

Aujourd’hui encore, l’hiver voit le sommet du Nore se couvrir d’une neige qui met à rude épreuve le relais de télévision que la civilisation moderne y a fixé… Revanche de la nature sur les hommes ?

    pradelles village neige (2)

 

Bref…

 

Quelques épisodes ne suffisent pas à écrire l’histoire de Pradelles ou du Pic de Nore, mais ils éclairent un peu la beauté rude de ce lieu qui, malgré son climat, a fait vivre au cours des siècles un peuple courageux, travailleur et ingénieux.

 

Est-ce simplement pour le panorama que, dès les beaux jours, les gens de la plaine se pressent au sommet du Pic de Nore, ou bien parce qu’inconsciemment ils se souviennent que, par le passé, la montagne a toujours offert un asile sûr ?

 

pradelles chemin neige

 

Sources

 

Guillaume BESSE, Histoire des Comtes de Carcassonne.

Anne BRENON, Jean-Philippe de TONNAC, Cathares, la Contre-enquête, Lattès.

Le Corps franc de la Montagne noire, Journal de marche

Jean GIROU, L’itinéraire en terre d’Aude, Editions Collot.

Auguste MAHUL, Cartulaire et archives des communes de l’ancien diocèse et de l’arrondissement administratif de Carcassonne, réimpression Lacour.

MECHAIN, « Correspondance avec le citoyen Rolland », Mémoires de la Société des arts et des sciences de Carcassonne, vol. II.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

snoring cures 06/10/2014 09:28

Space stations, airports, military bases etc are equipped with special facilities to forecast weather. Using this technology they were able to give information’s regarding the weather to planes that are already flying. This makes them to travel in safe routes.

eurosix 08/01/2011 18:44


Pitié, Abellion! Ne me dénoncez pas à la "Sainte" Inquisition! D'ailleurs, je ne vois pas pourquoi l'Inquisition, dont nous connaissons les B.A. (ou mauvaises), serait plus sainte qu'Orange! Orange
est un fruit excellent et qui a du "jus" ! En outre, dans "Orange", on retrouve les lettres: N. O. R. E. !!
Y aurait-il un rapport ? Amititiés;


Abellion 11/01/2011 11:41



Ne vous inquiétez pas ! Pour ma part j'adore Béziers et je ne la dévasterais pas comme Simon de Montfort ! J'adore trop m'y promener.


Quant à Orange, je n'en dirai rien, pour ne point médire...


Amitiés


 


 



eurosix 05/01/2011 16:48


Bonjour abellion et bonne année.
Que votre recherche de lieux secrets soit bénéfique et que vous puissiez continuer à nous entraîner dans vos randonnées de la Montagne Noire.
En exergue:" Que saint Orange" finisse de vous en vouloir ou dise franchement pourquoi il vous maryrise" (et nous avec vous).
Quant au Pic de Nore, il me rappelle mon enfance, au moment où on parlait beaucoup de lui pour la télé. J'habitais un secteur qu'il couvrait et, peut-être, couvre-t-il encore celui où je vis.
Je ne vous oublie pas mais je manque de temps en ce moment (c'est vrai)! amitiés.


Abellion 08/01/2011 10:37



C'est mon plus grand bonheur de fouiller les vieux chemins et d'écumer les vieux bouquins, je ne suis donc pas prêt d'arrêter.


Juste un avertissement, Eurosix : si vous persistez à canoniser Orange, je vous dénonce à la Sainte Inquisition !


Amitiés



gene 04/01/2011 08:18


j'ai noté le livre . bonne et heureuse année 2011 . bon mardi


Abellion 04/01/2011 10:16



A bientôt, chère Geneviève ! Excellente année.



Promethazine 03/01/2011 23:04


Un bel article sur la région du Pic de Nore; voilà qui est toujours plaisant à lire.
Tes photos sont superbes, les as-tu réalisées en ce début d'hiver ?

J'ai moi-même été à Pradelles le lundi suivant Noël et j'ai fait l'ascension à pied de la route du Pic. Ambiance montagnarde et enneigée réussie avec de belles photos à la clé (mes premières photos
du pays avec enneigement depuis mon expatriation à Paris).

J'en profite pour te souhaiter une bonne année et un bon courage face à tes déboires internetiens !

Amitiés


Abellion 04/01/2011 10:16



Les photos, je les ai prises fin novembre, après les premières chutes de neige. Le paysage était vraiment magnifique... Je suis remonté au Pic le 31 en fin d'après-midi, le brouillard était tel
qu'on ne voyait rien, et il n'y avait plus de neige que très près du sommet !


Dommage que les photographies ne puissent rendre l'énorme silence, qui est l'attribut indissociable de ces paysages enneigés.


Excellente année à toi !