Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 20:55

pont vieux béziers

 

Eurosix nous présente ici, pour notre plus grand plaisir, quelques pages de l'histoire et du légendaire de Béziers. Après un récit du siège de Béziers et de son "grand mazel" (effroyable boucherie), vous participerez à la fête des Caritats en compagnie du chameau de Saint-Aphrodise...

 

   

béziers (37) 

Le siège de Béziers

 

 

22 juillet 1209

 

A cette époque où le catholicisme régnait en maître sur la France, une hérésie, pour les prélats de l’Eglise Catholique, prit naissance dans le sud du Pays. Ces hérétiques, les Cathares, se trouvaient surtout entre Toulouse et l’Aveyron, beaucoup dans l’Aude mais très peu à Béziers. Une croisade fut déclarée contre eux et elle fut menée par Arnaud Amaury, l’Abbé de Cîteaux qui devint plus tard Archevêque de Narbonne. Simon de Montfort qui, jusqu’à la prise de Carcassonne, ne commandait pas cette immense troupe, la dominante étant Française, c'est-à-dire d’Île-de-France, ne dirigeait pas les opérations.

 

Les fortifications de Béziers étant mal entretenues, les assiégeants mirent le feu aux constructions hors les murs, enfoncèrent les portes qui fermaient la ville avec des massues, preuve de leur fragilité. Il s’agissait des murailles du nord-est dont les fossés n’avaient pas été refaits depuis longtemps, les Biterrois, depuis la création de la ville ayant toujours fait preuve de tolérance en accueillant tous ceux qui se présentaient, y compris même quelques hérétiques. La majorité des habitants étaient croyants et, conservée dans les archives de l’Évêché de Carcassonne, une liste d’hérétiques Biterrois ne présente qu’une petite centaine de noms, dans toutes les couches de la population.

 

béziers (14)

 

Alors, pourquoi cette attaque ?

 

Pourquoi ce sort si différent de celui de Narbonne ou Montpellier ?

 

Que Montpellier paraisse hors des querelles, on le comprend, mais Narbonne contient sans doute plus d’hérétiques que Béziers. Beaucoup plus que l’hérésie elle-même, c’est la résistance à la croisade, aux Légats Pontificaux, à l’autorité Pontificale qui est condamnée initialement. Mais Béziers résistait doublement. La ville était fidèle à son Seigneur, Vicomte de Carcassonne et  Béziers. Pourtant, à l’annonce de l’arrivée des croisés, le Vicomte rejoignit Carcassonne. Ce furent les Bourgeois qui prirent les armes pour montrer leur jeune puissance en face de leurs Seigneurs.

 

Quant au Vicomte, il était en désaccord avec le Comte de Toulouse dont il était le vassal et le neveu. Le Comte, contre qui la croisade avait été lancée, fit soumission à Saint Gilles, prit la croix et, désormais guida l’armée et mina auprès des autorités religieuses la position de son neveu. Raimond VII, Comte de Toulouse, était désormais l’ennemi de son neveu, Raimond Roger, Vicomte de Béziers, vassal indocile, point d’appui de la Maison rivale, celle du Roi d’Aragon. L’orgueil des Bourgeois de Béziers ne fit qu’ajouter à la rancune du Comte.

 

béziers (18)

 

Le signal du massacre

  

L’Abbé de Cîteaux, se présenta donc, le 22 juillet 1209, devant les remparts de Béziers, au pied de la Cathédrale forteresse Saint Nazaire qui résista vaillamment à plusieurs assauts. Malheureusement pour les Biterrois, la ville fut d’abord attaquée sue son côté fable. Elle finit par capituler et, durant ce dernier assaut, tomba entre les mains d’Arnaud Amaury. Les hommes de cette armée, ne sachant reconnaître les bons chrétiens des hérétiques, demandèrent au Légat du Pape comment faire. Celui-ci, emporté par sa fureur ordonna le massacre en ces termes : ‘’Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens !’’

 

 Le carnage fut ‘’épouvantable’’ pour l’époque (150 à 200 morts) car, depuis, on a vu mieux. Pourtant, son souvenir se transmet encore entre Biterrois. La Cathédrale Saint Nazaire, qui ‘’explosa’’, fut restaurée mais en porte encore les traces. Depuis, l’ordre donné par Arnaud Amaury, mots historiques comme d’autres, est devenu proverbe. On l’emploie chaque fois qu’un châtiment frappe indifféremment innocents et coupables. Toutefois, torturés et massacrés comme ils le furent, Dieu a-t-il pu reconnaître les siens ?   

 

La fête des Caritats

 

galère des caritats

 

 Les Charités

 

Au mois de mai, à Béziers, pendant deux ou trois jours, en principe pour l’Ascension, une fête est organisée afin de promouvoir ‘’la charité’’. Les origines de cette fête se perdent dans la nuit des temps. Elles remonteraient au V° siècle. On l’appelait aussi ‘’La Fête du Triomphe de Béziers’’ mais cette appellation a aujourd’hui disparu au profit de ‘’La Fête des Caritats’’ plus proche de son but. Des foules immenses participaient aux célébrations présidées par les plus hautes autorités. La véritable raison des Caritats était de venir en aide aux pauvres de la ville auxquels on distribuait des pains recueillis tout au long de la fête. Ces pains étaient bénis par l’Évêque et le clergé. On distribuait aussi aux nécessiteux le revenu d’un ‘’fief’’ : un prélèvement financier spécial institué pour l’occasion.

 

béziers (4)Un chameau et une galère

 

Durant de nombreuses années, les Caritats offraient aux spectateurs le défilé du Chameau, totem de la ville depuis la venue de Saint Aphrodise, accompagné d’une foule de participants déguisés comme ceux d’un carnaval d’aujourd’hui. Il y avait, en outre, le spectacle de la Galère. Un bateau sur roues permettait d’entreposer des pains bénis ou d'autres victuailles réservées aux pauvres. 

 

En 1564 ou 1565, le jeune Charles IX, accompagné de sa mère et suivi de toute sa cour, assista au défilé devant la Porte des Carmes . La Galère était munie d’un mécanisme qui donnait l'illusion du tangage et du roulis. L’équipage était constitué d’hommes habillés en Turcs ; la cour de France raffollait alors de ce genre de tenue. En 1661, le clergé interdit la Galère mais, malgré un procès perdu par la ville, elle reparut en 1662. Malheureusement, elle fut incendiée dans la nuit du 2 au 3 mai 1663 ! Il fallut attendre l'an 2000 pour que le Lycée Professionnel Mermoz de Béziers lui redonne vie. Depuis, elle a repris sa navigation charitable ! 

 

Eurosix.  

      

Liens et sources

Je vous conseille cette source internet capitale, tant au niveau de l'information que de l'illustration : Histoire de Béziers.

 

Illustrations

Diverses photos prises à Béziers, dans les rues et le cloître

Photographie de la galère tirée du site Histoire de Béziers

Photographie du Pont Vieux et de la Vielle ville tirée de la Base Mémoire (Monuments Historiques) 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hélène, 05/07/2010 00:26


Intéressant, Abellion. Jolies Balades, belles photos.
Féliciations à Eurosix pour son travail.
C'est curieux, j'ai reçu un commentaire de la part d'un certain Eurosept... J'imagine qu'ils n'ont pas de rapport entre eux...
Je vais prendre,à mon tour, du recul avec le net... Obligtions obligent.
A bientôt,
Hélène.


Abellion 05/07/2010 09:06



Etonnant, je vous garantis qu'Eurosix est en pleine forme, et point prêt à être remplacé par quelque Eurosept ! Le net, moins j'y passe de temps, mieux je me porte ! Profitons du soleil et des
gens de la vraie vie, plutôt... Et quelques amis que l'on a pu se faire sur le net. Amitiés



gene 04/07/2010 22:57


je ne connaissais pas cette tradition . bonne soirée


Abellion 05/07/2010 09:02



Le site que j'ai mis dans les liens est vraiment passionan, il explore tout un ensemble de légendes et de traditions biterroises. Il faut absolument l'avoir vu !



christian lemenuisiart 04/07/2010 17:02


Très bel article , d'une ville qui m'a marqué car j'ai aimé la ville alors que j'ai passée les deux plus pire années de ma vie . Bon j'ai vu deux articles je passe sur l'autre .


Abellion 04/07/2010 17:07



Béziers est une ville très séduisante, à taille humaine, que j'aime beaucoup quoique je ne l'ai pas visitée souvent. Merci de ta fidélité !


Amitiés