Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 19:37

 IMGP1291

 

Un cirque des Pyrénées, aux cimes aveuglées par la lumière crue d'un printemps naissant.

 

Je contemple l'eau qui s'est endormie au pied de la puissance des montagnes.

 

Là-haut, la brume projette ombres et clartés

 

Ici, les rochers affleurent à la surface du miroir, tels un archipel.

 

Internaute de passage, je te convie à partager cette vision grandiose et dépouillée.

 

Elle est de celles qui à la fois nous écrasent et nous font revivre.

 

Repost 0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:24
val aran neige
Val d'Aran, Pla de Beret, février 2010.
Repost 0
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 08:10
358.jpg

Cet article est dédié à tous les Languedociens expatriés dans le vaste monde, et qui continuent à aimer leur terre natale, même s'ils le font de loin...

Le poète romain Ovide, à la fin de sa vie, avait été exilé près du Pont-Euxin, la Mer Noire actuelle, en Scythie. Voici ce qu'il écrivait loin de Rome, dans son poème des Pontiques, pour exprimer sa nostalgie.



Nescio qua natale solum dulcedine cunctos
Ducit et immemores non sinit esse sui.
Quid melius Roma ? Scytico quid frigore pejus ?
Huc tamen ex ista urbe barbarus fugit.     
Cum bene sit clausae cavea Pandione natae,
nititur in sylvas illa redire suas.
Adsuetos tauri saltus, adsueta leones,
Nec feritas illos impendit, antra petunt.
Je ne sais par quelle douceur le sol natal
Nous captive et nous empêche de l'oublier.
Quoi de mieux que Rome, et de pire que le froid scythe ?
Cependant le barbare fuit cette ville pour revenir ici
(en Scytie).
Bien qu'elle soit dans une cage la fille de Pandion
aspire à retourner dans ses forêts.
Les taureaux retrouvent toujours leurs bois accoutumés, 
et le lion son antre habituel,
malgré leur férocité.

Cette citation représente pour moi l'attachement au pays natal, sentiment qui m'est cher... Elle est d'autant plus importante à mes yeux qu'il s'agit de la citation liminaire de la Notice Historique sur Sorèze du D. Clos, et que Sorèze n'est pas si loin de mon berceau...
 
clos sorèze citation ovide
(Cliquez pour agrandir)

Le sage docteur s'était limité aux deux premiers vers, banissant la prolifération des belles et étranges images d'Ovide, empruntées aux barbares scythes qu'il côtoyait comme au règne animal. Cela eût sans doute nui à la gravité de notre orateur ! Toutefois, pour ma part, je m'identifie bien au Scythe fuyant Rome ou au taureau sauvage retournant vers sa forêt natale ; vous avez déjà pu remarquer que j'avais un côté aurochs, de toute façon ! Revenir sur ma terre natale, je le fais d'ailleurs dès que j'en ai l'occasion, dès que je suis saisi de nostalgie. J'ai toujours été frappé par le fait que le terme, qui s'est banalisé aujourd'hui, désigne à l'origine le mal du pays (du grec nostos, retour).

peyremaux.jpg

En ayant une pensée pour tous ceux qui vont revenir dans notre beau Sud à l'occasion des fêtes de Noël, autant que ceux qui n'en auront pas l'occasion, je leur offre en cadeau ces deux vues de la cascade de Muret-le-Château et du Roc de Peyremaux.

Avec toutes mes amitiés.
Abellion
11 décembre 2009
Repost 0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 09:47



Ce diaporama pas très long (2 minutes) vous promène en divers lieux de pleine nature (ou de patrimoine) du grand sud évoqués sur ce blog : Bugarach, le Sidobre, Muret-le-Château, Gruissan, la Montagne noire, le Saint-Barthélemy...

Il y a là des images qui me tiennent à coeur, celle d'un pays que j'aime...  

Un conseil: regardez-le en plein écran avec, en fond sonore, votre musique favorite...

Profitez-en bien, le diaporama ne durera que 28 jours !

Repost 0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 00:28

Auprès de cette grotte sombre
Où l’on respire un air si doux,
L’onde lutte avec les cailloux,
Et la lumière avecque l’ombre.

Ces flots lassés de l’exercice
Qu’ils ont fait dessus ce gravier,
Se reposent dans ce vivier
Où mourut autrefois Narcisse.
 
C’est un des miroirs où le Faune
Vient voir si son teint cramoisi,
Depuis que l’amour l’a saisi,
Ne serait point devenu jaune.

L’ombre de cette fleur vermeille
Et celle de ces joncs pendants
Paraissent être là dedans
Les songes de l’eau qui sommeille.
 
Les plus aimables influences
Qui rajeunissent l’univers,
Ont relevé ces tapis verts
De fleurs de toutes les nuances.

(Tristan L'Hermite).



Fontaine de Muret-le-Château, Aveyron, septembre 2008.
Repost 0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 23:54

Porte de l'Eglise de Caudebronde, Aude, février 2009.
Repost 0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 08:17

Au détour d'un chemin de forêt, dans la Montagne noire...


Quel n'est pas notre étonnement de croiser un de ces arbres tentaculaires, qui jettent dans toutes les directions leur ramure, en quête de lumière...


Ce hêtre a plus de 300 ans. Son imposante silhouette, ses branches énormes se parent de moignons, de trous, de lichens qui font le charme de cet ancêtre.

Quand je vois un de ces arbres plus que centenaires, cela m'incite à une méditation silencieuse...

Méditation d'abord sur la beauté de la vie, et sur sa force, capable de défier le temps.
L'organisme vivant se modèle, se convulse pour trouver l'eau, la lumière, les sels minéraux.La danse immobile des branches est l'image du travail souterrain des racines, invisibles. Une branche, des feuilles tombent : d'autres prennent leur place au fil des saisons, des siècles.

Ensuite, méditation sur l'épéhémère et, pourquoi pas, la vanité de toutes nos notions humaines.
Combien celui-ci a vu passer de révolutions, de régimes politiques, de génération humaines, de systèmes de pensée ? Il nous rappelle que nous sommes poussière, pétris de vide et de néant, et nous incite à un peu de modestie. Qu'il existe dans la nature un courant de vie qui nous dépasse infiniment, à la fois en tant qu'individus, que civilisation, voire en tant qu'espèce...

Méditation aussi sur notre capacité à détruire la planète.
Celui-là survit depuis plus de 300 ans avec un peu, d'eau,  de terre et de lumière. Or combien faut-il de centrales nucléaires et d'hectares de forêt amazoniennes, à chacun de nous, pour traîner soixante-dix pauvres années en ce bas monde ?

Méditation aussi sur la "tranle" moderne, la folie de mobilité de notre époque.
Certains aujourd'hui n'hésitent pas à vivre à 500 km de leur lieu de travail, en prenant l'avion et en acroissant la pollution... Celui-là est sorti là de sa graine, et a trouvé dans son milieu tout ce qu'il lui fallait pour se développer.


Méditation sur notre rapport au passé.
L'arbre "vit" en surface, juste sous l'écorce, mais son bois mort lui sert d'architecture et de squelette pour se construire et tenir debout. Et nous, quel est notre rapport à l'histoire de notre civilisation, et à notre histoire ? Sert-elle seulement à nourrir nos rancoeurs, ou en tirons-nous quelque chose de positif ? En tout cas, sans ce rapport au passé, nous ne tenons pas debout et sommes sans avenir.

Méditation enfin sur l'utilité.
Un arbre ancien produit une quantité d'oxygène et d'eau importante. Ne respire-t-on pas mieux dans une région boisée ? Et nous, humains, qu'avons nous été capable de produire, à part des déchets ?

La présence silencieuse et discrète de ces arbres est une leçon pour tous...
Repost 0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 08:58

Un beau jeune homme en tenue d'Adam.


Eh oui... il est grand, il et beau, il sent bon l'herbe fraîche, ce jeune homme... Entièrement nu, comme vous pouvez le constater (cela tient les promesses du titre). Il vous souhaite à sa manière, quelque peu insolente il est vrai, d'excellents veaux pour l'année 2009.

C'est bien un jeune veau de la race 'limousine", si je ne m'abuse ? Il a grandi librement, ou presque, dans une petite pâture de la Montagne noire.

Pour ces messieurs.

Pour ces messieurs (on ne les oublie pas), une photo de magnifiques jeunes femmes, nues elles aussi, dans une des boîtes les plus "hots", lors d'une soirée boue... Concept qui a avantageusement remplacé la soirée mousse ces derniers temps.


Ce sont des "blondes d'aquitaine" ? Je suis vraiment nul pour reconnaître les races de vaches.

Blague à part, profitez bien de ces images d'animaux en liberté, elles pourraient ne plus être bientôt qu'un souvenir, quand les méthodes inhumaines d'élevage intensif se seront partout généralisées...

Bref, évitons les poncifs !  

Je vous souhaite à mon tour une année 2009 pleine d'insolence, de rires, de découvertes, de belles ballades...

Et tous mes remerciements pour votre fidélité en cette période de janvier qui voit le premier anniversaire de ce blog, que vous avez soutenu par vos visites, vos commentaires....

Qu'elle ne soit pas trop "vache", avec vous, cette nouvelle année ! (jeu de mot laborieusement amené...) C'est tout ce que je vous souhaite.
 

Je vous épargnerai les poncifs :

-"la santé c'est l'essentiel" (et celui qui n'a que la santé, il fait quoi ? Il candidate comme cobaye pour des test de médicaments ? Et celui qui ne l'a pas ? Croit-on vraiment que deux mots jetés au hasard vont la lui rendre ?).

-"meilleurs voeux de succès" (et pour celui qui échoue ?)

-"Bien des choses" (lesquelles ?).

Bonne année encore et toujours !  

Repost 0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 00:08



Garazi (la Cize) est une province du Pays Basque, du côté français de la frontière.
Pays montagneux et sauvage, sa ville principale est Donibane Garazi (St Jean Pied-de-Port).



C'est un lieu de découvertes magiques, dont les sommets mystérieux, semés de pâturages et de chemins de pélerinage ancestraux, acueillent les troupeaux des brebis, ainsi que... les groupes des pèlerins.



Sur ces chemins du silence, il est parfois donné à un marcheur de l'aube de découvrir les jeux de l'ombre et de la lumière dans la brume matinale... Les collines sont alors un archipel ténu, dessiné comme à l'estompe...


Puis le soleil dissipe la nuée, qui se retire comme une mer à l'heure de la marée...

Et ce sont les nuances de vert des pâturages qui apparaissent...
Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Album photo des lieux
commenter cet article
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 15:45
Quelques photos prises il y a quelques jours dans la campagne lotoise, non loin de Cajarc. De vieux murs, des bois, un dolmen... Poésie  silencieuse de la nature et des vestiges.


Le mur de pierres sèches, sans mortier, fait de moellons savamment ajustés et couronné de pierres disposées en arête de poisson (opus spicatum ?).


Les murs qui délimitaient champs, prairies ou vergers courent désormais dans les bois, leurs pierres enveloppées de mousse.


Un rayon vient réveiller, l'espace d'un instant, le vieux tronc à demi enfoui d'un arbre mort.


Effondrement inéluctable de tout ce qui a été bâti à la sueur des anciens. Qui dira la fin de ce monde millénaire qu'a marqué, ici comme ailleurs, le XXe siècle ?


Témoin d'un âge bien plus ancien, mais taillé dans la même pierre peut-être...


Là aussi, la nature a comme marqué de son empreinte ce qui fut édifié par l'homme.
Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Album photo des lieux
commenter cet article