Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 16:39

undefined

Un lieu infernal ? 

Lorsque vous quittez le paisible bourg de Durfort pour vous engager dans la vallée du Sor, en direction des Cammazes, vous entrez dans un endroit maudit. Pour les anciens, en effet, ce lieu était la vallée de la fin du monde. Elle était hantée de démons et d'esprits mauvais. Mieux, il s'y trouvait un vieux castel en ruine, la tour de Roquefort, où le diable lui-même avait sa cour. On appelait ce vieux donjon la Tour du Diable. 

Partout dans les forêts des alentours, la toponymie révèle un espace marqué par la terreur: ainsi, le "ravin des pendus", "le ravin des criminels", Malamort. 

Cette vallée est-elle réellement un lieu diabolique?













L'explication.

Si la vallée de la fin du monde et la prétendue tour du diable ont si mauvaise réputation, c'est qu'en fait parce qu'elles ont été, pendant plus d'un siècle, le territoire exclusif des bandits ; ceux-ci opéraient dans la montagne elle-même, et même dans la plaine. 

Les Grandes Compagnies, des bandes de brigands, se sont formées vers 1350, comme chacun sait. A l'origine, c'étaient des soldats sans solde, auxquels sont venus se joindre des routiers gascons, espagnols, français. Plusieurs de ces compagnies envahirent les châteaux abandonnées de la Montagne noire: ainsi, l'une d'entre elle s'installa au château de Berniquaut, l'autre au château de Roquefort en 1361.

Ce sont sans doute les méfaits de ces brigands qui sont à la source de la toponymie infernale de la vallée. Quand à Malamort, ce nom passe dans la région pour avoir été celui d'une léproserie, ou bien il serait lié à une épidémie de lèpre qui aurait frappé les brigands. 

undefined




Bibliographie. 
J. Albarel, Roquefort les Cammazes, dix siècles à l'ombre d'un chateau, Frèrerie Ferrières.

Repost 0