Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 07:41

 

 J’ai essayé, avec une petite recherche internet et une consultation d’ouvrages spécialisé en symbolique, de percer le symbolisme de la croix à huit branches. Je vous en livre le résultat, sachant que je ne suis pas expert en symbolique, loin de là…

 

Avant de vous donner des réponses, je tiens à préciser que celles-ci ne peuvent être qu’hypothétiques et provisoires. En effet, les symboles, et en particulier les plus géométriques, comme la croix à huit branches, ont été utilisés au cours de l’histoire et des civilisations avec des sens entièrement différents.

 

C’est pourquoi je propose un plan en trois parties : la signification géométrique, l’étoile à huit branches dans les traditions religieuses, dans l’art, puis dans le christianisme.

 

1. La signification géométrique.

 

L’étoile à huit branches est formée de deux étoiles à quatre branches entrelacées. Ce motif géométrique, très facile à réaliser, revêt un rôle décoratif évident.

 

Du fait de cette construction, la symbolique de l’étoile à huit branches doit aussi être comprise à partir de celle de l’étoile à quatre branches, qu’elle redouble. L’étoile à quatre branches peut représenter les quatre éléments (eau, feu, terre, air) ; l’étoile à huit branches signifie alors en plus les quatre mélanges qui peuvent se faire entre ces éléments premiers. L’étoile à quatre branche représente les quatre point cardinaux, et l’étoile à huit branches les directions intermédiaires : nord-ouest, nord-est, sud-ouest, sud-est. 

 

Pour dessiner une étoile à quatre ou huit branches, on part de carrés auxquels on ajoute des pointes ou triangles. L’étoile à huit branches symbolise donc à la fois l’origine (le carré) et ce qui sort ou émane de cette origine ou source (les pointes). C’est pourquoi elle a pu être interprétée comme un symbole de Dieu qui est la source de toute chose, ou bien plus généralement comme un « symbole de la source » (de la vie, etc…)

 

2. L’étoile à huit branche dans les traditions religieuses : un symbole astral.

 

Dans la plupart des civilisations, l’étoile à huit branches représente un astre (lune, soleil, planète, étoile, comète, etc.) Les plus anciennes étoiles à huit branches sont attestées en Mésopotamie, dans la civilisation babylonienne, où elles sont le symbole de la déesse Ishtar, déesse de l’amour, de la procréation et de la guerre, qui régit la vie et la mort. Ishtar représente la planète Vénus, l’étoile du Berger. Pour certains, le nombre 8 associé à Ishtar évoquerait le fait que la planète Vénus a un cycle de huit ans en astronomie.  

 

 

 

Dans des civilisations du monde entier, comme chez les Indiens du Canada, l’étoile à huit branches représente le soleil rayonnant dans toutes les directions. A noter que beaucoup d’ex-républiques de l’Union soviétique, aujourd’hui indépendantes, utilisent dans leurs drapeaux une étoile à huit branches symbolisant le soleil (par exemple le drapeau de la république d’Udmurtia). Les nationalistes et nazis, imprégnés de paganisme et de mythe solaire, mettent aussi en avant cet aspect du symbole (croix dite celtique, etc…)

 

Enfin, il faut noter la présence de l’étoile à huit branches sur le 17e arcane du tarot, l’étoile, symbole de l’aide (connaissance, rédemption) venue du ciel. 

 

 

 

3. Dans l’art religieux. La signification architecturale.

 

-la mosquée Al-Aqsa.

Dans l’Islam, il est dit que huit anges supportent le trône de Dieu. Plusieurs mosquées ont un plan fondé sur le chiffre 8, et notamment la mosquée Al-Aqsa ou du rocher, qui se trouve à Jérusalem sur l’emplacement supposé du temple de Salomon.

 

-Eglises construites sur un plan octogonal.

 

Par exemple, l’Eglise de l’Hôpital St-Blaise, au pays basque, a une coupole faite de huit parties, de même que l’Eglise Ste-Croix d’Oloron Ste-Marie. On dit parfois que ces édifices sont sous influence architecturale islamique.

 

Les Templiers ont également construit des églises octogonales. Selon certaines sources, ils s’inspiraient peut-être de la mosquée du dôme du Rocher dont ils croyaient le plan conforme à celui du temple de Salomon.

 

-la ville idéale de Filarète.

A partir de la Renaissance, la forme de la croix à huit pointes est donnée à des plans de cité idéale, notamment par l’architecte Filarète.

 

-les forts de Vauban.

Il faut aussi noter que pour Vauban l’étoile à huit branches était une des formes les plus abouties de la fortification, celle qui permettait d’offrir le moins de prise possible aux projectiles ennemis.

 

 

L’étoile à huit branches dans la symbolique chrétienne.

 

L’étoile de Bethléem qui guida les rois mages, est généralement représentée comme une étoile à huit branches dans l’art sacré. De ce fait, elle devient le symbole de la nativité du Christ et de la rédemption qu’il apporte aux hommes.

 

 

Il est à noter que sur les premiers tarots, l’arcane 17 ne montre pas l’étoile en compagnie d’une jeune fille mais des astrologues, et parfois les trois mages.

 

Parfois, l’étoile à huit branches représente aussi le christ glorieux et ressuscité.

 

L’étoile à huit branches est aussi en lien avec la symbolique chrétienne du nombre 8 : ainsi, pour les Pères, après les sept jours de la création, il existait un huitième jour qui symbolisait le jugement et le retour du Christ à la fin des temps. Dans ce cadre le 8 symbolise la destinée future de l’humanité.  Il est aussi à noter, dans cet ordre d’idée, que les font baptismaux ont souvent une forme octogonale, symbolisant la naissance du « nouvel Adam ».

Repost 0
Abellion le Polygraphe - dans Symboles anciens
commenter cet article
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 23:45
undefined
"[Jacob] eut un songe: voilà qu'une échelle était dressée sur la terre et que son sommet atteignait le ciel, et des anges de Dieu y montaient et descendaient" Genèse, 28, 12. 

Quelle peut être la signification e cette échelle que Jacob voit en songe dans le désert? Essayons d'entrer dans le sens d'un symbole. 
Dans la tradition chrétienne, on considère généralement qu'un passage biblique peut avoir une pluralité de sens. Ici, le passage sur l'échelle a ainsi plusieurs niveaux de sens: 

Les sens du symbole.

-sens littéral: à la fin de l'antiquité, pour Origène, l'échelle représente la métempsychose ou réincarnation: à la mort de l'individu, l'âme tente de s'élever vers le haut de l'échelle (l'union avec la divinité ou, si vous préférez, le "paradis"). Mais si elle a péché, elle ne peut franchir une certaine hauteur et retombe vers la terre pour se réincarner en un autre corps. Pour Théodoret, elle représence la providence divine (les anges qui descendent du ciel pour accomplir les ordres divins). 

-allégoriquement, pour Eustache, elle figure la croix du Christ, qui donne accès au ciel par les tribulations et les épreuves, voire la souffrance (ce qui n'est pas du mascochisme mais la conscience de la difficulté de l'entreprise).

-symboliquement, pour Philon, l'échelle représente l'âme. la base représente la sensation, le dernier échelon, l'intellect pur, et les autres échelons les degrés de la contemplation. 

-tropologiquement: Pour Tertullien, l'ascension de l'échelle représente la vie du juste, dont les échelons sont les vertus, les bonnes actions qui permettent de parvenir à l'excellence morale.

-anagogiquement, les échelons de la sphère symbolisent la hiérarchie céleste des anges et des saints. 

Des représentations de l'échelle et de son symbolisme. 

le dessin au début de l'article figure dans un ouvrage de R. Fludd. les degrés de l'échelle sont légendés: sensation, imagination, raison, intelligence, Verbe, ce qui dénote les degrés ascendants de la conscience humaine qui s'ouvre peu à peu au divin, dans le système spiritualiste de Fludd. C'est donc en quelque sorte une échelle "psychologique" au sens ancien du terme, qui insiste sur l'intériorité humaine. Mais en voici une autre version assez différente.

undefined

Ce bois, reproduit dans le livre d'Alexander Roob (Alchimie et Mysticisme, Taschen),  est extrait d'une édition des oeuvres de Raymond Lulle. Il montre le sage qui s'engage sur une échelle, ou plutôt une sorte d'escalier, dont les degrés ne sont plus les états mentaux mais les êtres: Les pierres (l'être inanimé) la flamme, la vie cégétale, la vie animale, l'homme, le ciel, les anges, et enfin Dieu. C'est une sorte de métaphore de l'initinéraire anagogique qui mène de la contemplation des choses au premier principe. 

On notera pour finir l'importance du symbolisme du chiffre 7 dans le symbole de l'échelle: 7 arts libéraux, 7 planètes, etc.
Repost 0