Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 09:55

 

Une montagne magique surplombe la Haute vallée de l’Aude et les vignobles du Fenouillèdes. C’est un pic du nom de Bugarach, mais tout le monde en Occitanie dit le Pech. Le pic a pris son nom du petit village éponyme logé à ses pieds. Autrefois, il s’appelait Pech de Tauzé. Bugarach vient peut-être de l’occitan buc, qui signifie cime.  

 

Cette montagne est un lieu très célèbre qui a inspiré de nombreuses légendes. Parmi celles-ci, la plus intéressante semble être celle d’un mystérieux ermite qui aurait logé jadis en ces lieux. Il y a aussi des histoires vraies, comme celle de ces Bugarachois du XVIIIe siècle qui ont ramené une industrie prospère dans la région.  Mais mettons-nous en marche vers la montagne, couronnée de rochers battus par les vents…

 

La naissance de la montagne.


Le premier mystère, c’est comment cette montagne de plus de 1200 s’est élevé en ce lieu où les altitudes moyennes ne dépassent pas 600 à 700 mètres. Quelle force colossale a-t-elle pu la soulever ? Il y a deux réponses une mythique, l’autre scientifique…

 


Les nains Bug et Arach.


L’histoire se passe en un temps immémorial, celui des anciens dieux. Ni la Montagne noire, ni le pic de Bugarach n’existaient encore. Le vent de Cers (vent du Nord glacial, comme le Mistral) désolait la plaine et empêchait la culture de la vigne. La fée Nore et les nains Bug et Arach se rendirent compte de la situation et décidèrent de se plaindre à Jupiter. Pour mieux se faire entendre des oreilles célestes, Bug monta sur le dos d’Arach. Mais Jupiter, qui était du genre sauvage, fut scandalisé que du menu fretin vienne troubler sa tranquillité… C’est pourquoi il changea les impudents solliciteurs en montagne… La fée Nore devint le Pic de Nore, alors que Bug et Arach formèrent le pic de Bugarach… On peut voir les lutins Bug et Arach représentés sur une jolie illustration de Pertuzé, dans le Panthéon pyrénéen.

 


Une légende pas très authentique ?


L’histoire vaut le coup d’être racontée pour sa drôlerie, mais elle ne semble guère authentique ni ancienne. Les nains sont des personnages du folklore des pays germaniques, il n’y a pas, à ma connaissance, d’autre légende les concernant en Occitanie. Quand à la présence de Jupiter, elle indique que la légende est de fabrication récente. Aucune légende d’Occitanie ne mentionne les dieux païens, si ce n’est sous la forme christianisée de saints ou de personnages légendaires, d’après les spécialistes des croyances populaires.  Et puis, mélanger un dieu grec avec des nains germaniques, c’est un peu bizarre, non ?

 

Un peu de géologie… mais pas trop !



Si ce ne sont pas Bug et Arach qui ont édifié la montagne, qui est-ce donc ? Il faut remonter à l’époque tertiaire, lorsque la plaque ibérique a heurté le socle européen. Le choc des deux plaques a été à l’origine de la formation des Pyrénées toutes proches. Sous l’effet de ce cataclysme, voici ce qui s’est passé à Bugarach, selon le site internet du village :


« Sous la pression venue du sud, coincées entre la plaque ibérique et le socle européen, les roches sédimentaires se plissent, se cassent et se chevauchent : une lame de Calcaire jurassique (-135 millions d'années) vient se poser sur les Grès et les Marnes du Crétacé (-15 millions d'années). L'ordre des couches géologiques ou strates est ainsi inversé! »

 

Un paysage tourmenté
 


Ce sont donc des forces telluriques incroyables qui ont formé le pic. Elles ont modelé un paysage étrange, à la fois désolé et magnifique. Partout des rochers déchiquetés et nus affleurent. A certains endroits, ils semblent avoir des formes de vagues, comme s'ils n’avaient pas opposé plus de résistance que l’eau aux mouvements de l’écorce terrestre…


Le vent de Cers souffle lui aussi très violemment, et a comme sculpté les rochers situés en haut du Bugarach. Ainsi, une sorte de porche de rocher s’ouvre sur le vide, dans un paysage vertigineux proche du sommet.

 


La légende de l’Ermite.

 

Ce n’est pas tout. Par d’étranges phénomène météorologiques, Bugarach se nimbe bien souvent d’un manteau de brume, qui s’illumine de soleil et semble transfigurer le haut de la montagne. C’est vraiment un lieu naturel grandiose.

 

Tout faisait de cette étrange montagne, si évocatrice pour l’imaginaire, un lieu d’élection pour les légendes. Celle de l’ermite est la plus évocatrice. On raconte que jadis, sur le Bugarach, vivait un ermite hirsute et chevelu, venu là pour rencontrer Dieu…. Et la légende semble avoir une certaine vérité historique. En effet, Bugarach n’est pas loin d’un vrai ermitage, celui de Galamus, occupé jusqu’en 1936. Il est possible que l’ermite de Galamus soit venu jadis jusqu’à Bugarach pour quêter sa subsistance. Voici ce que dit l’ethnologue Daniel Fabre à ce sujet :

 

« Vêtu d’un grand manteau de bure, l’ermite de Galamus arpentait régulièrement es terroirs environnants quêtant et vendant des produits de sa cueillette pour assurer sa subsistance ».

 


Une cérémonie perpétuait naguère le souvenir de ces ermites. Au village de Bugarach, le jour du mercredi des Cendres, un des jeunes du village se déguisait en ermite hirsute, chevelu et barbu. Accompagné du groupe des jeunes, il allait de porte en porte pour demander des victuailles. Malheur à ceux qui refusaient. Ils étaient alors aspergés d’un mélange d’eau et de cendres mêlées.

 

Le village de Bugarach.

 

Descendant du pic, on arrive au charmant petit village de Bugarach. L’histoire du lieu est sans doute très riche. Le château ruiné de Bugarach serait d’époque XVIe siècle, d’après les Monuments historiques. A la Renaissance, les régions de montagne comme Bugarach étaient le lieu de refuge pour les protestants, dans cette région majoritairement catholique. La région était pauvre, et les habitants devaient souvent s’engager dans l’armée pour survivre sous l’Ancien régime. Sous le règne de Louis XV, un contingent d’habitants de Bugarach alla ainsi se battre en Haute Silésie (Pologne). Là, ils furent fait prisonniers et obligés de travailler à faire des chapeaux. Libérés et rentrés chez eux, ils introduisirent l’art de la chapellerie dans la Haute vallée de l’Aude. Au XIXe et au XXe siècles, l’industrie chapelière y fut florissante, notamment à Espéraza où un musée est aujourd'hui consacré à cet art de faire les couvre-chefs.

 


Bref…


Un lieu riche à tout point de vue, celui de l’histoire comme celui des légendes. Si bien que la beauté et la complexité d’un tel lieu ont échauffé les cerveaux de certains, notamment des amateurs de soucoupes volantes et la clique de pseudo historiens de Rennes-le-Château… Tapez « pic de Bugarach » dans Google, et vous aurez une bonne occasion de rire… Je n’en dirai rien ici, pour ne point médire. Je préfère laisser à mon lecteur le souvenir de légendes plus belles et authentiques, en tout cas, de mon point de vue…


Lien

Cartes postales anciennes de Bugarach et Galamus.

Sources.


Daniel Fabre « Figures de la fête », in Aude, éditions Bonneton.

Marliave et Pertuzé, Panthéon Pyrénéen.

Partager cet article

commentaires

starfred 20/07/2013

bonjour personne ne sait que a cette endroit se trouve une entré pour l'agarhta ??????
il faudrait cherché avec un détecteur de champs magnétique ou elle se trouve puis joué avec un petit xylophone quelque petite air simple et mélodique on sait jamais si la porte s'ouvre vous aller voir surement des arianni et peut-être que si votre cœur est pure il vous laisserons entré , heu attention les arianni mesure quelque 5 mètre du haut les femme font 3.5 mètre de hauteur et en plus il faut savoir parlé le sanscrits ou l'hébreu , le valistas vous savez se signe soit disant allemand qui veut dire : paix aller y avec , quand je pourrait un jour mi rendre j'essaierais de l'ouvrire cette porte magnétique de l'agarhta le corps Creus de la terre qui as quatre continent
voila , merci de m'avoir lus ..........................................................................................................

eurosix 21/07/2013

Heureux d'avoir pu lire quelques lignes récentes de votre part. Par ailleurs, j'espère que vous allez bien et que vous êtes en vacances. C'est la "thèse" que je défend pour le moment !
A bientôt et amitiés. Eurosix (toujours !)

starfred 21/07/2013

bonjour un petit tour sur les site suivant : www.alcionpléiades.com et aussi
www.lapressegalactique.org . vous pourrez savoir de nombreuse chose qui se passe a notre insu vous savez se que l'on appelle " la sournoiserie " sur alcion il y as des bulletin d'information qui ne sont pas visible sur nos chaine national , pourquoi donc ??? sont il payer pour étouffé les infos qui sont pourtant essentiels , a vous de voir il y as 15 bulletin a ce jour , mais sur lapressegallactique ses pires les info il faut vraiment fouillez surtout les info du docteur steven greer alors lui il n'hésite vraiment pas a dire toutes la vérité et elle est vraiment choquante cette vérité quand je pense a ce que la NASA nous cache. ces vraiment inhumain voir déloyale , j'ai bien peur de savoir les divers réaction des gens qui en prendront consciences car si je vous dis par exemple que le courant électrique existe a la surface de la terre et que l'on peu le capté avec de simple bobinage et un transformateur abaisseur de tension on pourrait alimenté une maison avec plusieurs kilowatt de puissances et gratuite , ce n'est pas moi l'inventeur , mais ces ce formidable Nicolas tesla des plan sont sur les site lier au énergie libre aller donc jeté un petit regard là dessus , vous aller même trouvé les explication pour faire de la fusion froid , si vous ne savez pas ce que ces , ces simple il se vend dans le commerces des kit " hho" on peu faire un carburant a base d'eau distillé qui passe dans un craqueur de molécule qui sépare les atome d'oxygène et d'hydrogène le tout est aspiré par le collecteur d'admission dans une voiture juste après le filtre a air , les économie se situe dans les 60% et plus encore , mais je me demande si cela en vaut la peine , un autre site aussi www.thrivemovement.com , alors là ces le panard ce site va bien réussir a faire que les homme vont se révolté envers le gouvernement pour qu'il nous rend ce qui nous est dû , cad l'énergie gratuite ces a nous , mais de puissance moyen on été utilisé pour que nous ne puisons ne pas y avoir accès , ces normal car sa doit rapporté du fric qua l'état sur notre dos a tousse , et ont se laisse faire et on paye encore et toujours et cette année sa augment encore les tarif , il n'ont n'en pas encore assez du pognon ??? a vous de voir , merci a bientôt , starfred

assoshema@gmail.com 30/10/2013

allez sur le site >>> http://ducielalaterre.org >>> Monique Mathieu (Rôle de la région de Bugarach , c'est le n° 5 ) -- pardon de numéroter ce qui est au-delà de cela , mais comment faire autrement dans le monde " d'ici " ? --BONne JOURnée que le ciel vous soit doux ש ל ו ם מ י ש א ל

assoshema@gmai.com 30/10/2013

allez sur le site >>> http://ducielalaterre.org >>> Monique Mathieu (Rôle de la région de Bugarach , c'est le n° 5 ) -- pardon de numéroter ce qui est au-delà de cela , mais comment faire autrement dans le monde " d'ici " ? --BONne JOURnée que le ciel vous soit doux ש ל ו ם מ י ש א ל