Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chercher Sur Le Blog

Esprit des lieux

Hauts lieux historiques
L'Antiquité
Le Moyen-âge, art roman et gothique
L'époque des cathares, châteaux "cathares"
Sur les chemins de Saint-Jacques
Le XVIe et le XVIIe siècles
Le Canal Royal du Languedoc (Canal du Midi)
Le XVIIIe siècle
Le XIXe siècle
Le XXe siècle

Lieux de pleine nature
La Montagne noire en Languedoc
Montagnes et forêts
Chapelles d'altitude ou maritimes
Bestiaire et herbier (animaux et plantes)

Légendes et contes
Pierres à légendes, bornes, croix
Légendes de fées
Légendes de dracs et de diables
Légendes de géants et d'hommes sauvages
Contes traditionnels

Traditions

Nourritures plus que terrestres

Culte des saints, légende dorée

Métiers de jadis
Aimer en Languedoc
Fêtes traditionnelles
La légende de la mort

Le monde des sorts

Villes et villages
Toulouse belle et mystérieuse
Carcassonne, histoire et traditions
Villages de la Montagne noire
Village du Lauragais
Villages audois

Création contemporaine
Graphisme, sites internet
Sculpture, peinture, bois
Bande dessinée, cinéma, musique

A propos du blog
Tout savoir sur ce blog
Je me présente en quelques mots...
Profil du blog sur Overblog

Divers
Origine des noms de lieux (toponymie)
Album photo des lieux : les photos de lieux superbes
Musée des lieux : des objets étonnants
Petit musée des horreurs
Mystifications et fausses légendes
Symboles anciens

Graphisme

Le design et les bannières du blog sont une oeuvre originale de Little Shiva. Un grand merci à cette graphiste de niveau international,  pleine de talent et de générosité. Son boulot est splendide.Vous pouvez aussi admirer son oeuvre d'artiste ici.

Allées et venues

Viateurs et nautes passés ici


A l'instant même,
parmi les    visiteurs d' Over-Blog, il y a     amateurs de lieux secrets... 

 

Locations of visitors to this page

Invitation au voyage


Le Pays cathare ou Languedoc (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Tarn)...

Venez y découvrir
les lieux méconnus...

...qui vous parlent de l'histoire, du patrimoine, des légendes du sud de la France.

Un monde si proche et si lointain de châteaux, de villages perchés, de pics et de forêts profondes s'ouvre désormais à vous.



"Les êtres et les choses sont créés et mis au monde non pour la production mais pour la beauté"
Joseph Delteil

 

"Ne soyez pas des régionalistes. Mais soyez de votre région."

Joë Bousquet 

 

"Celui qui n'a pas de passion, il ne lui sert à rien d'avoir de la science."

Miguel de Unamuno

30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 10:00


Verdun,
Mérens... Ces chapelles romanes ariégeoises ont toutes un air de famille. L'harmonieuse simplicité de leur construction l'explique sans doute, mais aussi le payage de montagnes sur lequel elles se détachent.

Elles ont été construites voici des siècles dans des pays escarpés, difficiles, exigeants. La chapelle de Verdun garde d'ailleurs le souvenir de la furie des éléments... Elle fut mamenée par l'histoire, mais plusieurs fois reconstruite par de patientes mains.

Quelques mots d'histoire : l'Antiquité ?

Le toponyme Verdun (autrefois "Verdu" ou "Berdu") est d'origine gauloise. On pense généralement qu'il désigne une hauteur fortifié (dunum : colline). A Sorèze (Tarn), le lieu-dit Verdun, sur la montagne de Berniquaut, avait vu se développer un oppidum gaulois. Pour le Verdun de l'Ariège qui nous intéresse, cela laisse supposer une occupation ancienne des lieux, mais je n'ai pas trouvé mention de découvertes archéologiques sur place.


(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Le Moyen-âge


Au Moyen-âge, il y avait sans doute une bourgade et une église. Au Xe siècle, Roger de Carcassonne et sa femme Adalaïs donnent la "villa" de Verdun à l'abbaye St-Volusien de Foix. L'église de Verdun est mentionnée en 1224, sa dîme dépend de Saint-Volusien de Foix.

L'église, parties romanes


On date généralement l'église de Verdun du XIIe siècle. Le plan d'ensemble de l'église est roman. C'est un bel édifice à trois nefs. La partie incontestablement romane est formée par les trois absides acollées au chevet de l'édifice. La grande abside centrale est entourée de deux absidioles plus petites. De petites fenêtres à ébrasement extérieur donnent un peu de lumière à l'intérieur...

Bandes lombardes

Le premier art roman d'Ariège est lsous l'influence de maçons italiens, les Lombards (Maestri Comacini), qui avaient importé leur technique en Catalogne. De là, le nouveau style a essaimé sur le territoire du Comté de Foix. Il avait l'avantage d'être facile à réaliser, pour des communautés humaines diposant de peu de moyens. Je trouve que cet art est modeste et grandiose, certainement émouvant...

On trouve sur les absides comme sur les absidioles de magnifiques bandes lombardes, témoins de ce premier art roman (photo ci-contre) . La bande lombarde se compose d'une série d'arcatures en demi-cercle, appuyées sur de légers pilastres (lésènes). La photo montre également que la toiture des absidioles a été relevée, à une époque indéterminée.

Inondations

Hélas, si le site de Verdun est enchanteur, c'est aussi un terrible piège. Le village est dans une cuvette naturelle, vallée étroite entourée de montagnes, ce qui accroît considérablement le risque d'inondations. Actuellement, une politique a été mise en place, qui prévoit l'usage de la végétation pour faire bouclier à une cure éventuelle. Il n'en était pas ainsi autrefois...

Un premier déluge eut lieu en 1613, qui endommagea sévèrement l'église ; il fallut alors attendre 1701 pour que l'édifice soit reconstruit. Une seconde innodation, en 1875, dévasta le village, emportant avec elle 500 têtes de bétail... La catastrophe fut telle que le maréchal et président Mac-Mahon en personne vint en visite pour consoler les habitants.

Le clocher

En apparence, de type clocher-mur.  Ce qui est étonnnant, car l'époque romane affectionnait les clochers carrés.

En fait, le clocher était à l'origine une tour de base carrée, comme en témoigne le départ de piliers et d'arcatures (photo). Voici ce que dit à ce sujet la base de donnée des monuments historiques:

A l'ouest s'élevait un clocher carré dont une moitié a été enlevée par les inondations successives d'un torrent. Il en reste une face complète avec quatre arcades dont les baies sont ornées de colonnettes engagées avec chapiteaux sculptés.

Le clocher actuel ne serait donc, à en croire l'auteur de cette notice, qu'une des faces du clocher originel.

En bref...

Une église romane sur fond de montagnes... Rien ne me plaît davantage ! Je voulais simplement partager ce coup de coeur avec vous.

Liens
Autre église du premier art roman en Ariège, celle de Mérens-le-vieux

Sources papier

Pyrénées romanes, Zodiaque.
Agnès Jacquet, Connaître l'art roman en Ariège.

Sources électroniques
Page de Verdun sur le site Histariège (la référence !)
Base mémoire des Monuments historiques 
Article de Wikipédia
Article de la Dépêche

Iconographie
Photos anciennes

Partager cet article

Repost 0

commentaires

salvaing 13/12/2009 12:35


Selon des langues bonnes ou mauvaises, il existerait plusieurs milliers d'ours dans le Sabartès (haute-vallée d'Ariège), dont certains possèderaient même un permis de chasse (ce qui rend d'autant
plus inopportun la réintroduction de nos cousins slovènes).
Quant à Camulodunum, c'est sans doute la latinisation de Camulodunon dont le rédacteur de Wikipedia dit qu'il était l’oppidum du peuple belge des Trinovantes, situé près de Colchester (comté
d'Essex) dans l’île de Bretagne. Le toponyme signifie « forteresse de (du dieu) Camulos ».
Doctus cum libro, comme on disait alors...
Bon dimanche!
P.S.


Abellion 13/12/2009 20:47


Merci de cet utile complément ! Je suis sûr qu'Hélène appréciera...
A bientôt sans doute.


Salvaing 13/12/2009 12:03


Dont acte!
(je suis un vieux Verdunois mal léché)
Cordialement
P.S.


Abellion 13/12/2009 12:11



Merci de le prendre avec bonne humeur ! Et ce n'est pas moi qui vous reprocherai de défendre bec et ongle votre patrimoine.

Moi, je suis un vrai ours de la Montagne Noire (espèce inconnue des zoologues) !

Très cordialement.




Pierre Salvaing 13/12/2009 07:48


Vous écrivez :"Le clocher

De type clocher-mur. On y remarque des sortes de piliers. Il aurait fallu que je m'approche davantage pour tenter un diagnostic..." Il suffit de regarder attentivement, même votre photo pour se
rendre compte que le clocher a été partiellement détruit et devait être de section carrée. Les petits piliers montrent un début d'incurvation et la cassure irrégulière infirme totalement
l'hypothèse d'un clocher-mur. La tour a due être emportée par une des inondations et jamais restaurée.


Abellion 13/12/2009 08:24


Oui, mais j'ai aussi écrit un peu plus bas :

"Le clocher actuel ne serait donc, à en croire l'auteur de cette notice, qu'une des faces du clocher originel."

Et la citation que j'ai faite de la notice des monuments historiques ne laisse pas planer le moindre doute, il me semble. Donc, la prochaine fois, cher ami, lisez l'article
jusqu'au bout avant de formuler une critique.

Toutefois, je dois avouer à votre décharge que la formulation n'était pas claire. J'y ai remédié, et je vous remercie sincèrement de m'y avoir aidé.
Cordialement.


sirius 03/11/2009 18:50


Petite église intéressante et sympathique, d'un style totalement différent de ce qui se fait par chez moi.

L'idée que le clocher-mur, fréquent dans le Sud de la France, ait été obtenu en conservant un côté d'un clocher carré est intéressante!


Abellion 04/11/2009 07:27



Effectivement, nous avons beaucoup de clochers-murs par ici, en particulier dans la région toulousaine... Toutefois, je peux vous assurer (c'est très visible sur place) que celui-ci est le
vestige d'un clocher carré. On voit nettement le départ des arches de la partie manquante. Nos ancêtres étaient sans doute parfois obligés de faire preuve d'inventivité, faute de moyens...



Hélène, le-calame-et-la-plume. 01/11/2009 23:34


Pour les lieux historiques d'Astérix, (rires...C'est ma BD préférée), cf la merveilleuse carte d'Astérix en Corse: bien entendu, il ne s'agit pas des lieux historiques dont vous parlez, Abellion,
mais quelle rigolade!
Oups! Je ne suis pas très sérieuse, là...Pardon! Contente de vous retrouver, en pleine forme, j'espère...
Amitiés,
Hélène.


Abellion 02/11/2009 06:55


Moi j'aime beaucoup; parmi les premies Astérix, la "Serpe d'or" et le "Bouclier arverne"...

Eh bien je profite des week-ends pour m'occuper au max de mon blog, je ne garantis pas d'être toujours présent, mais d'être présent plus régulièrement sur la blogosphère...

Amitiés toujours, Abellion